LA communauté sur la culture Geek et Japonisante qui ne se prend pas la tête ! (Japanim', Geekeries, Bakattitude et tout ce qu'il faudra pour t'amuser joyeusement !)


Les créatures imaginaires du Japon

      
Partagez
Esus-Amack'Eli


Esus-Amack'Eli
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens
# Les créatures imaginaires du Japon - Posté le Dim 22 Juin 2014 - 14:26
C’est en lisant l’un de mes bestiaires médiévaux que l’idée m’a traversé l’esprit : et s’il existait un bestiaire japonais ou un concept équivalent portant sur des créatures imaginaires ? 

Mais déjà, qu’est-ce qu’un bestiaire ? En littérature, un bestiaire désigne un manuscrit du Moyen Âge regroupant des fables et des moralités sur les « bêtes », animaux réels ou imaginaires. L’imagination occidentale était particulièrement développée dans ce domaine là, cependant, nous autres amateurs de la culture nippone, nous avons plus ou moins conscience de l’existence d’un phénomène identique au Japon. 

L’idée de ce nouveau sujet est donc de parler de diverses créatures, imaginaires ou non qui ont marqué les esprits nippons tout au long de leur histoire. 

Si l’on part dans l’idée de parler de créatures imaginaires, alors nous parlerons des Yokai. Le mot en lui-même signifie « montre étrange ». On en conviendra, derrière cette appellation nous pouvons nous attendre à trouver une multitude de créatures diverses et variées. Selon les définitions ou traduction à la place de monstre on peut trouver « démon » ou « sorcier ». Petit clin d’œil, on les nomme parfois mononoke qui signifie « créature étrange » (et qui s’agit à la base d’un esprit vengeur, maintenant faites le lien avec Princesse Mononoké). 

L’origine de cette croyance se perd dans la nuit des temps, cependant l’animisme du shintoïsme est à la base de tout. J’en profite pour faire deux rappels très courts. L’animisme en religion est la croyance en l’existence d’une âme ou d’une force vitale qui anime les êtres vivants (les Hommes, les animaux, les végétaux) mais aussi les autres éléments naturels (vent, pierres, eau), les objets et les esprits (ou génies dans certaines sphères géographiques). Le shintoïsme ou la religion shinto est la plus vieille et la principale religion du Japon, elle se base notamment sur l’animisme et le polythéisme (le fait de croire en plusieurs dieux). 

Selon les sources que l’on dispose, cette croyance dans les Yokai proviendrait des premiers habitants de l’archipel nippon, à savoir les Aïnous. Les Japonais doivent à ce premier peuple leur culture animiste. 

On peut distinguer différents types parmi les Yokai : 

les oni(démons). Je commence par cette catégorie car on retrouve ci-dessus dans la traduction de Yokai le terme de « démon » qui parfois remplace « monstre » ;

les animaux changeurs de forme. J’en ai déjà parlé sur ce forum, aussi bien dans mon sujet sur Mon voisin Totoro que celui sur les chats en Asie. Mais les chats ne sont pas les seuls animaux à pouvoir changer de forme dans les croyances japonaises : on y retrouve le chien, le renard, le serpent, le blaireau, les loups, les araignées etc ;

les Tengu. Très difficile ici d’en parler. Il s’agit de divinités ailées et mineures qui sont aussi zoomorphes (représentées sous forme animale) ;

les Tsukumogami qui sont des objets, des artefacts.


Développons d’avantage ces catégories.

Oni : ils ont habituellement une forme humanoïde. On a l’habitude d’en voir dans certains mangas, ils se caractérisent par une taille gigantesque, la présence de griffes et de cornes, parfois des dents sortant de leur mâchoire. 

Les créatures imaginaires du Japon Oni

Il semblerait, selon les différents récits, qu’à la base les Oni veillaient plus à la protection des humains qu’autre chose. Cependant, ils avaient une certaine proximité avec les ténèbres. Cette proximité aurait corrompue leur âme pour en faire au final des créatures malfaisantes (causant désastres, maladies etc). 

Les animaux changeurs de forme : ici il s’agit d’animaux normaux qui pour des raisons particulières vont connaître un changement de forme. Par exemple, un chat (ou neko au Japon) devient un bakeneko (un monstre chat) s’il atteint une des caractéristiques suivantes : un âge de 13 ans, un poids de 3,5 kilogrammes, une très longue queue. Le changement de forme n’est pas le seul résultat, ici le chat qui devient bakeneko gagne aussi des pouvoirs surnaturels (se dresser sur ses pattes et marcher comme les humains, envoyer des boules de feu, réanimer un corps sans vie etc).


Les créatures imaginaires du Japon Bakeneko

Autre exemple d’un animal changeur de forme, le fameux kitsune qui est un animal polymorphe. Si vous l’ignorez, le kitsune est en fait le renard, et dans les vieilles croyances japonaises, cet animal est le messager de la déesse Inari (déesse du riz). Dans le folklore japonais on rencontre souvent des femmes-renardes, décrites comme rusées et dotées de pouvoirs magiques. 

Spoiler:

Les créatures imaginaires du Japon Prince_Hanzoku_terrorised_by_a_nine-_tailed_fox

Le changement de forme s’effectue avec l’âge, avec le renard on part sur un âge très avancé pour cette condition (un siècle ?). Plus le temps passe et plus les pouvoirs magiques du renard ayant changé de forme sont grands, et cela se traduit aussi de manière physique avec le nombre de queues toujours plus important (plus le kitsune est âgé, plus il est puissant et plus il a de queues). Par exemple, un kitsune avec neuf queues est âgé de 1000 ans (clin d’œil pour les fans de Naruto). On peut trouver des renards fantômes, des renards célestes ou encore des renards diaboliques.


Les Tengu : ici nous avons à faire à des dieux mineurs qui peuvent être zoomorphes (sous forme animale) ou anthropomorphe (sous forme humaine). Eux aussi disposent de pouvoirs particuliers comme la télépathie, la téléportation ou pénétrer dans les rêves. Ces divinités ne sont pas maléfiques, cependant elles aiment remettre en place celles et ceux qui s’écartent du droit chemin. Les Tengu punissent les prêtres bouddhistes trop arrogants, les arrivistes, les orgueilleux, les samouraïs vaniteux. Ceux qui enfreignent les lois sont en général leurs cibles favorites.

Les créatures imaginaires du Japon Tengu04

Les Tsukumogami : quand un objet atteint son 100ème anniversaire, il peut prendre vie. C’est ainsi qu’apparaissent les Tsukumogami. Ils deviennent alors de véritables esprits.



Les créatures imaginaires du Japon 276671Sagad

Qui pense peu, se trompe beaucoup
Léonard de Vinci

On apprend des autres, on enseigne aux autres. C'est le but de toutes vies, car en apprenant on avance en tant qu'espèce.
Avant Dune: la maison corrino.

Il faut être capable d'être dans l'incertitude, le mystère et le doute, en oubliant l'exaspérante quête de la vérité et de la raison
John Keats