LA communauté sur la culture Geek et Japonisante qui ne se prend pas la tête ! (Japanim', Geekeries, Bakattitude et tout ce qu'il faudra pour t'amuser joyeusement !)

Le deal à ne pas rater :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
8 €
Voir le deal


35 résultats trouvés pour personnalité

Waha

Takehiko Inoue [Mangaka] [GON] - Sam 27 Juin 2020 - 22:10









# Bloc Technique
Nom : Takehiko Inoue (井上 雄彦, Inoue Takehiko)
Date de naissance : 12 janvier 1967
Lieu de naissance : Okuchi
Œuvres principales :
Slam Dunk
Vagabond
Real
Buzzer Beater






# Description de wikipedia

Takehiko Inoue (井上 雄彦, Inoue Takehiko) est un dessinateur de manga japonais.
Il est né le 12 janvier 1967 à Okuchi dans la préfecture de Kagoshima au Japon.




# Biographie de wikipedia

Pendant ses études, il joue passionnément dans le club de basket-ball de son lycée au point d'en devenir capitaine.
Également passionné de dessin, il décide alors de devenir mangaka.
Inoue ira également à l'université mais ne finira pas son cycle d'étude.

Sa carrière débute réellement en 1988, quand il participe à un concours organisé par la Shūeisha et où il gagne le Prix Tezuka, qui récompense le jeune mangaka le plus prometteur, grâce à Kaede Purple (pré-publié dans Weekly Shōnen Jump), un manga ayant pour thème le basket avec pour personnage principal Rukawa Kaede.
Après cette publication, Inoue décide d'emménager à Tokyo, où il travaille pendant 10 mois en tant qu'assistant de Tsukasa Hōjō alors qu'il travaille sur City Hunter.
En 1989 il se lance dans l'aventure en solo avec Chameleon Jail (カメレオンジェイル) qui est pré-publié dans Weekly Shōnen Jump.

Commence alors Slam Dunk (スラムダンク, suramudanku) – pré-publié dans Weekly Shōnen Jump de 1990 à 1996 – son premier et plus grand succès, vendu à plus de 110 millions de tomes au Japon en 14 ans (dont 10 millions pour la Deluxe Edition), soit 3,5 millions par tome ce qui confère à Slam Dunk le meilleur ratio vente/tome de tous les temps[réf. nécessaire]. Le manga est ensuite adapté à la télévision dans une série de 101 épisodes.
Ce succès permis à la carrière d'Inoue d'exploser et d'être l'un des mangaka les plus célèbres et parmi les mieux payés du Japon.
Il fut aussi l'un des premiers auteurs capables d'acquérir ses propres droits, les retirant ainsi à la Shueisha.
C'est aujourd'hui son propre label I.T. Planning, Inc. qui s'occupe de gérer l'exploitation commerciale de ses œuvres.

Il publie en 1996 sur Internet, Buzzer Beater, manga tout en couleurs sur le basket dans un cadre de science-fiction avec des tournois inter-galactiques, inspirés de Space Jam.
Il publie également quelques histoires courtes en one shot : Akagasuki (1990), BabyFace (1992), Hang Time (1993), Pierced Earing (1998), Tokaimon (1999).
En 1998, il participe même comme character design d'un jeu vidéo sur PlayStation : One on One, un jeu de basket.

Depuis 1999, il publie sur un rythme irrégulier, Real, un autre manga toujours sur le basket mais dans un contexte différent : ce sont des handicapés qui jouent au basket sur des fauteuils roulants.
Inoue connait très bien les handicapés à son entourage, il a pu exprimer et expliquer avec précision détaillée la surdité dans Vagabond à partir du tome 14.

Actuellement il continue de dessiner le manga Vagabond entamé en 1998, adaptation assez libre du roman diptyque de Eiji Yoshikawa La Pierre et le Sabre / La Parfaite Lumière, basé sur la vie du plus célèbre des samouraïs, Musashi Miyamoto.
Manga pré-publié toutes les semaines dans la revue Morning, et pour lequel il a reçu le Prix du manga Kōdansha en 2000, catégorie Général (seinen).

Il écrit également tous les mois un article nommé « Show Time » sur la NBA dans le magazine Young Jump.
En 2005, il participe une nouvelle fois au character design d'un jeu vidéo, d'aventure cette fois : Lost Odyssey dirigé par Hironobu Sakaguchi.

Inoue aime traîner dans les librairies et continue à jouer au basket-ball avec son équipe, les Take-chan, même si son niveau est toujours aussi moyen, voire mauvais.
Il aime regarder la NBA à la télévision, et son équipe favorite est celle des Los Angeles Lakers.
Inoue est marié et sa femme s'appelle Miyuki.




# Œuvres de wikipedia

Séries


1990 à 1996 - Slam Dunk
Depuis 1998 - Vagabond
Depuis 1999 - Real

One shot


1990 : Akagasuki
1992 : BabyFace
1993 : Hang Time
1998 : Pierced Earing
1999 : Tokaimon

Internet


1996 - Buzzer Beater

Jeux


1998 - character designer dans One on One3 (jeux de basket)
2005 - character designer dans Lost Odyssey (jeu de rôle).




# Œuvres de wikipedia

1988 - Prix Tezuka pour Kaede Purple
1995 - 40e Prix Shōgakukan catégorie Shōnen pour Slam Dunk
2000 - Grand Prix du 4e Agency for Cultural Affairs Media Arts Festival4
2002 - Grand Prix du 6e Prix culturel Osamu Tezuka







Waha

Hideaki Anno [Réalisateur] [GON] - Ven 26 Juin 2020 - 23:26









# Bloc Technique
Nom : Hideaki Anno (庵野 秀明, Anno Hideaki )
Date de naissance : 22 mai 1960
Lieu de naissance : Ube, Japon
Profession: Réalisateur, scénariste
Groupe sanguin : A
Femme : Moyoco Anno (Mangaka)
Œuvres principales:
Nadia, le secret de l'eau bleue
Neon Genesis Evangelion
Rebuild of Evangelion
Shin Godzilla






# Description reprise sur Wikipedia

Hideaki Anno (庵野 秀明, Anno Hideaki) est un réalisateur japonais né le 22 mai 1960 à Ube, dans la préfecture de Yamaguchi.
Il est le créateur de la série animée Neon Genesis Evangelion.
Il a commencé sa carrière en étant un animateur clé dans le film de Hayao Miyazaki Nausicaä de la vallée du vent.

Il est marié à Moyoko Anno.




# Biographie reprise sur Wikipedia


À la fin des années 1970, encore étudiant, Anno réalise son premier film intitulé Nakamu-Rider à l'aide de sa caméra 8 mm qu'il possède depuis l'âge de 17 ans.

À 20 ans, il entre au département de cinéma du Osaka College of Art et rencontre Yamaga Hiroyuki avec lequel il créera plus tard le Studio Gainax.

L'hiver de cette même année, Anno profite d'un projet scolaire pour réaliser une parodie, Ultraman, avec un budget dérisoire de 8000 yens.
Quand le héros, joué par Yamaga, se transforme en Ultraman, c'est Anno qui joue le rôle, sans masque.

L'année suivante il produit Ultraman Deluxe, un film de 3 minutes en 8 mm, et obtient la 5e place du concours de son école.

Au début des années 1980, il travaille sur l'animation et conçoit le design d'un film réalisé par Yamaga faisant l'ouverture du Daicon 3 - la 20e convention annuelle japonaise de science-fiction.

En 1984, Anno travaille sur l'animation de deux films d'animation majeurs : Nausicaä de la vallée du vent d'Hayao Miyazaki et Super Dimension Fortress Macross: Do You Remember Love?.
C'est Hideaki Anno qui a animé la scène du soldat géant qui revit dans Nausicaä de la vallée du vent : une des scènes principales du film d'après Hayao Miyazaki.
Le réalisateur manquait de personnel pour réaliser le film.
Il a donc lancé un appel au secours dans le magazine Animage — dont le rédacteur en chef est Toshio Suzuki, grand collaborateur de Miyazaki. Dès que Hideaki Anno a vu l'annonce, il s'est rendu à Tokyo, a présenté des dessins à Miyazaki, et s'est vu confier la scène.

Le Studio Gainax


Anno et Yamaga fondent le Studio Gainax en décembre 1984 pour produire le film Royal Space Force: The Wings of Honneamise.
Hideaki Anno est impliqué aussi bien dans la réalisation du court-métrage promotionnel destiné à récolter des fonds que dans le film lui-même : il en est l'un des chef-animateurs.

En 1988, Anno fait ses débuts en tant que réalisateur avec Top o Nerae! Gunbuster.
C'est un succès, et les volumes 2 et 3 suivent en 1989 et 1990.

Parallèlement à Gunbuster, Hideaki Anno commence son deuxième projet de réalisation : la série animée Nadia, le secret de l'eau bleue.
La série, diffusée de 1990 à 1991, est une réussite ; bien qu'un film sorte en 1991, Anno ne participe pas à sa réalisation.

En 1991, à la fin de la série Nadia, Hideaki Anno sombre dans une profonde déprime où il fera plusieurs tentatives de suicide, déprime due à un trouble psychologique qu'il possède (et qui semble affecter une grande quantité de otakus) connu sous le nom de trouble borderline.

Deux ans plus tard, après s'être rétabli, il commence à travailler sur Neon Genesis Evangelion.
Après deux années de réalisation, le premier épisode est enfin diffusé, en octobre 1995.
La série est un succès sans précédent et le Studio Gainax s'impose comme un acteur majeur dans le domaine des séries animées au Japon.
Les derniers épisodes, diffusés en mars 1996, sont cependant très controversés, car complètement inattendus.
Anno y explique de manière imagée et philosophique comment il a guéri de son trouble borderline.
Un an plus tard, sous la pression des fans, les films Death & Rebirth et The End of Evangelion permettent à Hideaki Anno de revenir sur la série dont il réalise la conclusion qu'il avait prévue initialement, recollant avec les thèmes et l'univers de l'anime.

L'après Evangelion


Après le succès d'Evangelion, le Studio Gainax le rappelle pour réaliser l'adaptation du manga Kareshi kanojo no jijō de Masmi Tsuda. Après 13 épisodes, et un différend artistique avec l'auteur du manga, il laisse tomber la série et le Studio Gainax.

Anno revient à sa première passion : le cinéma-réalité (live-action ou film live).

En 1998, il réalise Love and Pop, entièrement tourné au caméscope numérique (DV), un film sur la prostitution des adolescentes (Enjo kōsai ou compensated dating) au Japon.

Puis en 2000, Shiki-jitsu, beaucoup plus abouti esthétiquement, étudie la rencontre d'un réalisateur et d'une jeune femme perturbée qui se livre à d'étranges cérémonies quotidiennes.

Ces deux films expérimentaux sont produits par le Studio Ghibli, pour lequel il avait déjà travaillé (Nausicaä, Château dans le Ciel).

Retour au monde de l'animation et du manga


2004 est l'année du retour d'Anno au Studio Gainax, il réalise Cutie Honey, adaptation cinématographique de l'anime Cutey Honey, un Tokusatsu brut de forme, transposition au pied de la lettre de l'animé.

2007 est un retour aux sources, à l'œuvre qui l'a rendu célèbre : sa série télévisée culte Neon Genesis Evangelion. Anno désire faire renaître sa série avec l'avènement des nouvelles technologies.

Son projet se nomme Rebuild of Evangelion, prenant la forme de 4 films dont il est le scénariste et le superviseur.





# Filmographie reprise sur Wikipedia


Réalisations


1988-89 : Top wo nerae! (Gunbuster) (OAV)
1990-91 : Nadia, le secret de l'eau bleue (Fushigi no umi no Nadia) (Série animée)
1995-96 : Neon Genesis Evangelion (Shin Seiki Evangelion) (Série animée)
1997 : Neon Genesis Evangelion: Death & Rebirth (film animé)
1997 : The End of Evangelion (film animé)
1998 : Love and Pop (ラブ&ポップ) (film)
1998-99 : Kareshi kanojo no jijō (His and Her Circumstances ou encore KareKano) (Série animée)
2000 : Shiki-jitsu (式日?) (Ceremonial Day ou encore Ritual) (film)
2004 : Cutie Honey (キューティーハニー, Kyūtii Hanii) (film)
2004 : Re: Cutie Honey (OAV)
2007 : Evangelion: 1.0 You Are (Not) Alone (film animé)
2009 : Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance (film animé)
2012 : Evangelion: 3.0 You Can (Not) Redo (film animé)
2016 : Godzilla Resurgence (シン・ゴジラ, Shin Gōjira?), co-réalisé avec Shinji Higuchi (film)
2020 : Evangelion: 3.0+1.0 (film animé)

Autres


1981-83 : Daicon III&IV (CM) - Animation
1982-83 : The Super Dimension Fortress Macross (série télévisée) - Animation clé
1983-84 : Urusei Yatsura (série télévisée) - Animation clé
1984 : Birth (OAV) - Animation clé
1984 : Nausicaä de la vallée du vent (film) - Animateur clé
1984 : The Super Dimension Fortress Macross: Do You Remember Love? (film) - Animation clé
1984-85 : Cream Lemon (OAV) - Animation clé
1985 : Urusei Yatsura - Remember my Love (film) - Animateur clé
1985 : Megazone 23 (OAV) - Animateur clé (part 1)
1985 : Emi magique (série télévisée) - Animateur clé
1987 : Les Ailes d'Honnéamise (film) - Coresponsable de l'animation
1988 : Le Tombeau des lucioles (film) - Animation clé
1988 : Mobile Suit Gundam : Char contre-attaque (film) - Animation clé
1988 : Appleseed (OAV) - Mecanics superviseur
1993 : Sailor Moon : les Fleurs maléfiques (film) - Animation clé
1994 : Mobile Fighter G Gundam (série télévisée) - Storyboard (op)
1999 : Ebichu (série télévisée) - Planning
2001 : Mahoromatic (série télévisée) - Storyboard (op)
2002 : Abenobashi mahou☆shotengai (série télévisée) - Storyboard (ep 13)
2002 : FLCL (OAV) - Superviseur
2004-06 : Diebuster S2 (OAV) - Superviseur, storyboard (ep 4,6)
2007 : Evangelion: 1.0 You Are (Not) Alone (film) - Superviseur, scénario
2009 : Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance (film) - Superviseur, scénario
2011 : Kantoku shikkaku (film documentaire) - Producteur

Filmographie en tant qu'acteur


2002 : Koi no Mon (Otakus in Love).
2003 : Cha no Aji (The Taste of Tea).
2005 : Funky Forest: The First Contact
2007 : Quiet room ni yōkoso (Welcome to the Quiet Room).
2013 : Le vent se lève de Hayao Miyazaki - voix de Jiro Horikoshi





Waha

CLAMP [Mangakas] [GON] - Lun 20 Avr 2020 - 22:57









# Bloc Technique
Equipe de mangakas :

  • Igarashi Satsuki

  • Mokona

  • Nekoi Tsubaki

  • Ohkawa Ageha


Date de création du collectif : 1987
Œuvres principales :


  • Magic Knight Rayearth

  • Clamp school détective

  • Card Captor Sakura : version simple

  • Kobato

  • Tsubasa-RESERVoir CHRoNiCLE

  • xxxHOLiC




Site Web :






# Description

Nous allons parlé du collectif CLAMP.
Mais pour celà, voici un article de wikipedia !

CLAMP (クランプ, Kuranpu) est une équipe féminine de mangaka.
Leurs mangas sont en général des shōjo manga, mais elles se sont essayées, depuis 2001 au seinen et au shōnen publiés entre autres dans Young Magazine au Japon.




# Présentation de wikipedia

CLAMP est actuellement composée de quatre membres :

  • Nanase Ōkawa (大川 七瀬, Ōkawa Nanase), anciennement Ageha Ōkawa (大川 緋芭, Ōkawa Ageha), née le 2 mai 1967) est la leader du groupe. Elle s'occupe des scénarios, définit les grands traits des personnages et le nombre de pages nécessaires pour développer l'intrigue.

  • Mokona (もこな), anciennement, Mokona Apapa (あぱぱ もこな, Apapa Mokona), née le 16 juin 1968) est la dessinatrice principale sur la majorité des séries.

  • Tsubaki Nekoi (猫井 椿, Nekoi Tsubaki), anciennement Mick Nekoi (猫井 みっく, Nekoi Mikku), née le 21 janvier 1969) est la dessinatrice spécialisée dans les SD (Super Deformed : les fameuses petites caricatures des personnages), et auteur des mini-journaux présents à la fin de certains mangas (RG Veda, Clamp School Detectives, etc.). Elle est la dessinatrice principale de certaines séries (Celui que j'aime, Wish, J'aime ce que j'aime et Lawful Drug)

  • Satsuki Igarashi (いがらし 寒月, Igarashi Satsuki, anciennement 五十嵐 さつき), née le 8 février 1969, s'occupe des trames et du design des livres reliés. Elle est aussi éditorialiste dans le magazine Newtype de Kadokawa Shoten.






# Biographie de wikipedia

En 1984, une équipe de onze amies, inscrites au même cours de dessin, décident de lancer leur propre studio.
Enchaînant d'abord les dōjinshi et autres histoires courtes, elles finissent par créer leurs propres histoires en 1989 avec Derayd - Moon of boundary balance, un manga fantastique inspiré d'une œuvre de science-fiction télévisuelle dessinée par Akimaya Tamayo, assistée de Mokona, Nekoi Tsubaki, Nanao Sei, Igarashi Satsuki et Sei Leeza.

À la charnière des années 1990, Mokona élabore le concept de la future œuvre culte Tōkyō Babylon et s'affirme comme la dessinatrice principale du groupe.
Si certains membres s'affirment, il en est autrement pour certains autres assistants.
En 1991, des 7 membres durant RG Veda, le groupe passe à 41, et c'est le studio CLAMP tel qu'on le connaît aujourd'hui.

Si Mokona occupe une place privilégiée dans le groupe, Nekoi Tsubaki a également un rôle important.
Elle était auparavant directrice artistique et responsable des décors, avant d'avoir l'opportunité de dessiner entièrement les œuvres les plus récentes du studio.




# Analyse de wikipedia

Ce studio a réalisé certaines des œuvres les plus populaires des mangas des années 1990 et donne dans tous les genres, que ce soit manga pour enfants, jeunes filles, adolescents et même adultes.
Bien que les genres se diversifient, de la simple romance à la fantasy coréenne et chinoise en passant par la critique sociale, leurs thématiques restent centrées sur le développement des personnages de façon constante.


  • Leurs héros sont souvent orphelins d'un de leurs parents (Sakura n'a plus de mère, Kamui dans X, est orphelin de père et vient de perdre sa mère, etc.).

  • Chaque personne vit sa vie à sa façon et les notions de bien et de mal sont trop simplistes pour les juger (du moins le bien et le mal ne suivent pas du tout la tradition manichéenne courante). Elle n’agit que pour son intérêt et essaie d’exaucer ses rêves.

  • Les personnages ont généralement des personnalités à multiples facettes, qui ressortent de diverses manières.

  • Personne ne peut vraiment comprendre la douleur d’autrui.

  • Un autre thème récurrent est celui du destin : notre avenir est-il écrit d'avance ?

  • Plusieurs personnages principaux sont nés le 1er avril (Sakura Kinomoto (Cardcaptor Sakura), la princesse Sakura (Tsubasa - RESERVoir CHRoNiCLE -) et Kimihiro Watanuki (xxxHOLiC)).


Tout cela avec un vaste échantillon de personnages très travaillés : certains d'entre eux entretenant des relations complexes, voire proche de l'homosexualité (Toya-Yukito dans Cardcaptor Sakura, Seishiro-Subaru dans X, etc.), et d’autres aux allures androgynes (Ashura dans RG Veda, Ruby Moon dans Cardcaptor Sakura, etc.).

Pour résumer, les intrigues sont toujours plus complexes qu’il n’y paraît et aucune action de chacun des personnages n'est fortuite.

De plus les CLAMP adorent croiser leurs mangas entre eux (crossover en anglais).
Par exemple, le créateur des anges d'Angelic Layer est mentionné dans Chobits en tant que créateur des ordis à forme humaine.
Autre exemple, les héros de mangas comme Card Captor Sakura, Angelic Layer ou Chobits se retrouvent souvent au bar Dukalyon pour discuter et faire avancer intrigues et relations entre personnages.
L'exemple le plus flagrant est sans doute celui de xxxHOLiC et Tsubasa - RESERVoir CHRoNiCLE -, dans lesquels la sorcière du premier rend fréquemment des services aux personnages du second et où l'on retrouve la plupart des personnages de leurs mangas. Tsubasa - RESERVoir CHRoNiCLE - fait aussi le croisement avec Card Captor Sakura dont la plupart des personnages sont les mêmes (entre autres : Yukito, Sakura, Shaolan, Toya, Fujikata, Clow Read, etc.) et un certain nombre d'autres mangas (RG Veda, X, Miyuki-chan in wonderland, Chobits, etc.).
On peut aussi retrouver dans Kobato de nombreux personnages d'autres de leurs mangas.






# Publications reprise sur wikipedia

Manga



  • 1990-1996 : RG Veda, aussi appelé Seiden (10 tomes, Tonkam, 1re édition)

  • 1990 : Le Voleur aux cent visages (2 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 1990 : Tenku Senki Shurato Original Memory : Dreamer (non traduit, 23 pages)

  • 1990 : Koi wa Tenka no Mawarimono (non traduit, 44 pages)

  • 1991 : Shirahime Syo, aussi appelé Yukionna Shō (one-shot, Glénat)

  • 1991-1994 : Tōkyō Babylon (7 tomes, Tonkam, 1re édition)

  • 1992-1993 : Clamp School Detectives (3 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 1992 : Shin Shunkaden (one-shot, Glénat)

  • 1992 : Hagunsei Senki (non traduit, 4 chapitres, inachevé)

  • 1992-1993 : Dukalyon (2 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 1992-en cours : X (1992-1995/1997-2003 puis 5 chapitres non publiés en 2006-en cours) (18 tomes, Tonkam, 1re édition stoppée)

  • 1994 : Hidarite (non traduit, 16 pages)

  • 1994 : Sōryūden Gaiden : Suito no Dragon (non traduit, 3 chapitres, inachevé)

  • 1994-1996 : Magic Knight Rayearth (6 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 1995 : Miyuki-chan in the Wonderland (Miyuki au pays des merveilles, one-shot, Tonkam)

  • 1995 : Celui que j'aime (one-shot, Tonkam)

  • 1996-1998 : Wish (4 tomes, Tonkam, 1re édition)

  • 1996-2000 : Card Captor Sakura (12 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 1997 : Trèfle (4 tomes, Pika Édition, 1re édition, série stoppée)

  • 1999-2000 : J'aime ce que j'aime (3 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 1999-2001 : Angelic Layer (5 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 2000-2003 : Lawful Drug (3 tomes, Tonkam, 1re édition)

  • 2001-2002 : Chobits (8 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 2002 : Murikuri (court one-shot, 15 pages)

  • 2003-2009 : Tsubasa-RESERVoir CHRoNiCLE- (28 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 2003-2011 : xxxHOLiC (19 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 2007-2011 : Kobato (6 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 2010-en cours : Gate 7 (4 tomes, Kazé, 1re édition, en pause)

  • 2011-en cours : Drug and Drop (suite de Lawful Drug, 2 tomes, Kazé, 1re édition)

  • 2013-en cours : xxxHOLiC Rei (suite de xxxHolic, 4 tomes, Pika Édition, en cours)

  • 2014-2016 : Tsubasa World Chronicle Nirai kanai-hen (3 tomes, Pika Édition, 1re édition)

  • 2016-en cours : Card Captor Sakura Clear Card



Romans



  • 1996 : Yumegari (non traduit, 1 chapitre de roman, inachevé)

  • 2009 : Shimarisu no Hoobukuro (recueil des articles de Satsuki Igarashi publiés dans le Newtype, one shot)



Dōjinshi :



  • 1988-1990 : Shōten (7 tomes)

  • 1989 : Pride (one shot, uniquement des travaux de Sei Leeza)

  • 1991 : Shinkyoku Divina Commedia in Devilman (one shot)

  • 2002 : Tōkyō Tower Kankeisha Kakui (4 pages)

  • 2003 : Murikuri Holic (2 pages)







Davy Mourier [Auteur, dessinateur, animateur, comédien...] [GON] - Lun 13 Avr 2020 - 22:18









# Bloc Technique
Nom : Davy Mourier
Date de naissance : 10 juillet 1976
Lieu de naissance : Annonay (Ardèche)
Profession : Animateur, Dessinateur, Scénariste, Acteur, Parolier, Comédien, Réalisateur
Site Web :






# Mon blabla....

Avant de vous proposer l'article wikipedia dédié à Davy Mourier, je voulais parler un peu....

La première fois que j'ai vu Davy à la télé c'était sur la chaîne nolife... il animait à l'époque 101 %.
Mais c'est surtout dans son magnifique rôle de Regis Robert dans Nerdz que j'ai pu m'intéresser à ce personnage... parce qu'au début je pensais que c'était juste un comédien/animateur qui avait beaucoup d'auto-dérision et qui me faisais bien rire !
Mais ce n'était rien parce que c'est aussi un auteur de BD génial !
Du coup, j'ai acheté quasi toutes les BD qu'il a produite....

Mais depuis quelques mois maintenant, il alimente également sa chaîne youtube avec des émissions hebdomadaires.... "Bad News" !
Dans lesquels il raconte quelques mésaventures... et c'est bien drôle !

Il fait aussi des dessins ou des histoires sur twitch !

Donc cette fiche est à la fois dans personnalité et chaîne youtube parce que je regroupe les deux.

Bon aller maintenant voici l'article wikipedia Smile




# Description reprise sur Wikipedia

Davy Mourier, né le 10 juillet 1976 à Annonay en Ardèche, est un acteur, scénariste, réalisateur, graphiste, parolier, animateur de télévision et auteur de bandes dessinées français.

Il est le cofondateur du collectif Une case en moins.
Il est également auteur de sketch pour Le Golden Show et Golden Moustache et a été animateur pour la chaine Nolife.




# Biographie reprise sur Wikipedia

Davy Mourier commence sa carrière en tant que graphiste à la mairie d'Annonay, puis passe cinq années en tant que directeur artistique à Kazé.

Activités télévisuelles et sur internet


En 2000, il crée avec des amis le collectif Une case en moins.
Dès lors, il réalise pour l'association des courts-métrages et joue des rôles à vocation comique.
Ces films ont été diffusés à diverses occasions tels le Festival du film web amateur.

En 2006, suite à la rencontre avec Alex Pilot pour diffuser des films d'Une case en moins sur Nolife, Mourier anime la quotidienne 101 % et occupe le poste de réalisateur de certaines chroniques diffusées dans le cadre de cette émission (Périscope, 1 minute pour parler de…, La minute du geek, etc.).
Par son association Une case en moins, il fonde également pour la chaîne une série appelée Nerdz, dans laquelle il joue le rôle de Régis Robert.
En 2008, il quitte son poste de directeur artistique chez Kazé.
En juin 2009, Mourier arrête la présentation de 101 %.

En octobre 2009, Mourier participe au tournage d'une série de 26 minutes pour France 2 - Strictement platonique, diffusée à partir de juillet 2012.

En décembre 2009, Mourier annonce son départ de la chaîne et son arrivée chez GONG à partir de février 2010 avec l'émission Roadstrip, consacrée à la bande dessinée.

À partir de février 2010, il anime avec Monsieur Poulpe l'émission J'irai loler sur vos tombes.
Produite par Ankama, elle est diffusée sur le portail vidéo de la société et sur Nolife.
Mourier et son collègue écrivent une nouvelle série, Karaté Boy, dont les épisodes sont diffusés après cette émission.

En octobre 2011, en parallèle à l'émission, se développe Le Golden Show, émission de sketchs et de parodies écrite par Monsieur Poulpe, Davy Mourier et François Descraques, enregistrée en public sur la péniche Antipode à Paris et diffusé une fois par mois.
En décembre 2011, J'irai loler sur vos tombes diffuse son dernier épisode et est entièrement remplacée par Le Golden Show.

Parallèlement à ses apparitions télévisuelles, Mourier scénarise quelques épisodes de la saison 2 de l'animé Wakfu avec Monsieur Poulpe et anime l'émission Inside Ankama sur la web TV d'Ankama.

En septembre 2010, il quitte la chaine GONG et revient chez Nolife pour reprendre la présentation de 101 %.
Le 29 juin 2012 Le Golden Show prend fin après décision d'Ankama.
En février 2013, l'émission est diffusée de nouveau, produit par Alexandre Astier, sur le site Golden Moustache.
En juillet 2013 est diffusé le dernier épisode du Golden Show, ce qui met fin au duo de Mourier et Monsieur Poulpe, ce dernier restant chez le Studio Bagel.

En novembre et décembre 2015, France 4 diffuse une série télévisée : Reboot créée et réalisée par Mourier et co-scénarisée avec Lewis Trondheim.

Depuis 2018, Davy tourne une émission qu'il écrit et co-anime avec Thomas combret sur Youtube : Badnews .

En 2019, Davy participe à l'écriture et au tournage de l'émission Poulpovision pour Monsieur Poulpe, diffusé sur Canal +.

Activité dans la bande dessinée


Davy Mourier tient un blog dénommé Badstrip où il publie des strips.
Il dessine pour le magazine Virus Gamer Magazine et réalise des scénarios mis en dessins par Mélaka pour Psykopat.

En juin 2009, Davy Mourier publie sa première bande dessinée aux éditions Adalie, comprenant deux histoires : Il était une fois une fille que j'ai rencontré deux fois et Maman, Papa, une maladie et moi.
En septembre 2009 paraît une deuxième bande dessinée : Mouarf, journal intime d'un geek dépressif.
Une troisième bande dessinée intitulée 41 euros, pour une poignée de psychotrope est sortie en janvier 2011.
Sa quatrième bande dessinée 50 francs pour tout est sortie le 9 février 2012.

Il publie en septembre 2013 La Petite Mort.
Les tome 2 Le secret de la licorne-sirène et 3 Le domaine des vieux sortent en octobre 2014 et 2015.

En 2017, Mourier intègre le magazine Fluide glacial et y produit Y a pas de miracle.




# Publications repris sur Wikipedia

Bandes dessinées



  • Il était une fois une fille que j'ai rencontré deux fois : Maman, Papa, une maladie et moi, Paris, Éditions Adalie, 27 juin 2009

  • Triptyque bipolaire : Mouarf, t. 1 : Journal Intime d'un Geek dépressif, Paris, Éditions Adalie, 17 septembre 2009

  • 41 euros : Pour une poignée de psychotropes, Paris, coédition Éditions Adalie / Ankama Éditions, 27 janvier 2011

  • 50 francs pour tout : Ceci n'est pas une suite, c'est du refoulement, Paris, coédition Éditions Adalie / Ankama Éditions, 9 février 2012

  • Karate Boy : le dernier homme sur terre, Paris, Ankama Éditions, 21 juin 2012

  • La Petite Mort, t. 1, Paris, Delcourt, coll. « Humour de rire », 4 septembre 2013

  • La Petite Mort, t. 2 : Le secret de la licorne-sirène, Paris, Delcourt, coll. « Humour de rire », 8 octobre 2014

  • La Petite Mort, t. 3 : Le domaine des vieux, Paris, Delcourt, coll. « Humour de rire », 14 octobre 2015

  • Axolot, t. 2, Paris, Delcourt, 2015 (collectif, scénario de Patrick Baud)

  • Relation Cheap, Paris, Delcourt, coll. « Humour de rire », 13 janvier 2016

  • Loup-Phoque, Paris, Delcourt, coll. « Humour de rire », 18 mai 2016

  • Super Caca t.1 : La rentrée des classes, avec Stan Silas, Delcourt, septembre 2016

  • Dieu n'aime pas papa, avec Camille Moog, Delcourt, octobre 2016

  • La Petite Mort, Delcourt, octobre 2016

  • Super Caca t. 2 : Le DreamBall, avec Stan Silas, Delcourt, juin 2017

  • Les As de la jungle à l'île de Maurice avec Dav, Delcourt, juin 2017

  • Infinity 8 tome 5 avec Lewis Trondheim et Lorenzo De Felici, Rue de sèvres, septembre 2017

  • Y a pas de Miracle, Fluide Glacial, septembre 2017

  • Super Caca t. 3, avec Stan Silas, Delcourt, novembre 2017

  • Les Petites Morts - Retour vers le fémur, Delcourt, novembre 2017

  • Davy Mourier vs Cuba, coll Shampooing, juin 2018

  • Les As de la jungle 02 Album – 31 octobre 2018

  • Davy Mourier vs la télévision, coll Shampooing, janvier 2019

  • L'âge de Pierre, Delcourt avril 2019

  • Davy Mourier vs La Mort - Shampooing, juin 2019

  • Les Souvivants (scénario), dessin d'Édouard Cour, Delcourt, coll. Une case en moins, 2019

  • Chatons contre Dinosaures, JUNGLE (21 août 2019)

  • Alain au pays des merveilles Album – 20 novembre 2019

  • La Petite Mort T04. V pour vegan Album – 27 novembre 2019



Livres



  • Minitel et fulguropoing : le monde avant internet, Paris, J'ai lu, 9 avril 2014



Discographie



  • 2012 : 50 francs pour tout - Édition collector

  • 2012 : Rien* Depuis ma naissance




Filmographie



  • 2007 - 2011 : Nerdz, web-série de Monsieur Poulpe, Didier Richard, Maëlys Ricordeau et Davy Mourier

  • 2010 - 2012 : Karaté Boy, web-série de Monsieur Poulpe et Davy Mourier

  • 2012 - 2013 : Le Golden Show, de Monsieur Poulpe, François Descraques et Davy Mourier

  • 2012 : Les Opérateurs, web-série de François Descraques et de Slimane-Baptiste Berhoun

  • 2012 : Bref, série de Kyan Khojandi et Navo

  • 2013 : Space, web-série de Davy Mourier

  • 2014 : Hero Corp, de Simon Astier (dans le rôle d'un mutant nommé Crock)

  • 2015 : Reboot de Lewis Trondheim et Davy Mourier

  • 2015 : Ulysse, de Nicolas Nédellec et Emilien Paron

  • 2017 : The CELL de Guillaume Lubrano

  • 2017 : La Petite Mort

  • 2017 : Reboot, saison 2 de Lewis Trondheim et Davy Mourier

  • 2017 : Le Monstre Des Chaussettes, court-métrage de Pierre Pradourat

  • 2019 : scénariste et comédien pour Poulpovision



Animation



  • 2017 : La petite mort saison 1 réalisé par Donc Voilà et produit par Ex Nhilo pour Studio 4.

  • 2017 : Dialogue et script doctor pour le film 3D Chinois : Spycies

  • 2017 : Écriture d'un épisode de la saison 3 des As de la jungle

  • 2019 : La petite mort saison 2 réalisé et produit par Donc Voilà pour France TV Slash.

  • 2020 : La petite mort saison 3 réalisé et produit par Donc Voilà pour France TV Slash.



Doublage



  • 2014 : Sharknado 2: The Second One
  • 2020 : La Petite Mort S3-E10 : La nouvelle vie | (L'amateur de rhododendrons)








# Prix et récompenses repris sur Wikipedia


  • Prix bulles de cristal 2016 pour La Petite Mort

  • Prix web-Humour 2013 au Web Programme Festival de La Rochelle pour le Golden Show à Montreu

  • Prix humour web au festival de Luchon en 2016 pour Reboot

  • Prix coup de cœur 2017 de Festi BD pour Dieu n'aime pas papa

  • Prix webserie 2e Place au festival VidéoShare pour l'animé de LA PETITE MORT















Waha

Hikaru Utada [Chanteuse] [GON] - Lun 13 Avr 2020 - 21:29









# Bloc Technique
Nom : 宇多田ヒカル
Date de naissance : 19 janvier 1983
Lieu de naissance : New York (États-Unis)
Activité principale : auteur-compositeur-interprète, producteur, arrangeur
Genre musical : J-pop, R&B
Instruments : Voix, guitare, piano
Labels : EMI Music Japan, Island Records
Groupe sanguin : A
Taille : 1m58
Site Web :






# Description reprise sur wikipedia

Hikaru Utada (宇多田ヒカル, Utada Hikaru, née le 19 janvier 1983), appelée Utada aux États-Unis et surnommée Hikki (ヒッキー, Hikkī) par ses fans, est une chanteuse, compositrice, arrangeur et productrice de musique américano-japonaise, fille de l'ancienne chanteuse de enka Keiko Fuji et du producteur de musique Teruzane Utada.
Elle sort d'abord quelques disques en anglais sous le pseudonyme Cubic U à la fin des années 1990, puis sort sous son nom complet de nombreux disques en japonais qui auront un immense succès au Japon dans les années 2000, tout en sortant en parallèle d'autres disques en anglais à l'international sous le seul nom Utada pour un autre label.
Elle est l'interprète des chansons principales de la série de jeux vidéo Kingdom Hearts.




# Présentation reprise sur wikipedia

Elle est connue internationalement grâce à sa participation au thème musical dans deux des jeux de la série de jeux vidéo Kingdom Hearts avec les chansons Simple and Clean et Sanctuary.

Son premier album, First Love, est historiquement l'album le plus vendu au Japon avec plus de 7,65 millions de copies vendues.
Ses albums suivants l'ont confortée comme l'une des plus grandes artistes japonaises avec trois albums japonais classés dans le Top 10 des meilleures ventes d'albums de tous les temps au Japon, respectivement à la première, quatrième et huitième place.
Elle a atteint douze fois la première place au hit-parade Oricon avec ces singles.
Cinq de ces singles ont été vendus à plus d'un million d'exemplaires et quatre se retrouvent dans le Top 100 des meilleures ventes de singles de tous les temps.

De plus, Hikaru a reçu un disque d'or japonais récompensant la « Chanson de l'année » pour quatorze de ses singles depuis l'année 2000 et a remporté le disque d'or « Album Pop/Rock de l'année » pour ses quatre premiers albums studio japonais.
En 2003, elle fut classée par HMV à la vingt quatrième place d'un Top 100 sur les artistes pop japonais de tous les temps et dixième au Top 30 des meilleurs chanteurs japonais de tous les temps en 2006.

En 2007, son single Flavor of Life a atteint la deuxième position du classement des singles les plus téléchargés à travers le monde cette année-là, avec 7,2 millions de téléchargements plus un total de 12 millions de sonneries et de chansons téléchargées la même année, faisant d'elle la première artiste à réaliser autant de ventes numériques en une année.




# Biographie reprise sur wikipedia

Hikaru Utada est née à Manhattan, New York, le 19 janvier 1983 et est l'enfant unique de Teruzane Utada (né en 1948) et de Junko Abe (1951-2013).

Les parents d'Utada travaillaient tous les deux dans l'industrie musicale : son père Teruzane Utada (ou Skingg U) est un producteur de musique, et sa mère était une chanteuse de enka célèbre dans les années 1970, sous le pseudonyme de Keiko Fuji.
Utada a grandi à New York et à Tokyo au Japon.

Lorsqu'elle étudiait à New York, ses camarades, n'arrivant pas à prononcer son prénom Hikaru, la surnommaient « Hikki » (pour « Hikey », signifiant « une marque de baiser »).
Ce surnom est largement utilisé par Utada et ses fans anglais et japonais.

Utada s'installe à Tokyo en 1998, étudie à la Seisen International School et plus tard à l'American School au Japon dont elle est diplômée en 2000.

À treize ans, elle compose un album anglophone sous le pseudonyme de Cubic U et on lui a plus tard proposé de composer un album en japonais, puisqu'elle parle également japonais.
En décembre 1998, elle sort donc son premier single, Automatic / time will tell, qui se vend à plus de 2 millions d'exemplaires dans l'archipel.
Vient ensuite son 2e single, Movin' on without you, avec un succès presque identique et puis un album qui restera marqué dans l'histoire du Japon.
En effet, son premier album First Love est l'album le plus vendu de tous les temps sur le marché japonais.
Il s'est écoulé à plus de 6 500 000 exemplaires et a fait d'Utada, alors âgée de 15 ans, un vrai phénomène de société.

Depuis ce temps, tous les singles et albums d'Hikki se sont vendus en de nombreux exemplaires.
Son 2e album Distance s'est vendu à plus de 4 700 000 copies et son 3e, à 3 600 000.
Quant à son single Addicted to you, sorti en novembre 1999, il détient encore un record de vente : 1 500 000 exemplaires vendus rien que les premières 24 heures de sa sortie.
Toshiba-EMI a alors dû passer commande de 500 000 copies supplémentaires dans l'urgence.
Le 28 mars 2002, elle chante le thème du jeu vidéo Kingdom Hearts, la chanson étant intitulée Simple And Clean, qui n'est autre que la version anglaise du titre Hikari, elle établit ainsi un premier contact avec l'Europe grâce à l'importation du jeu (Simple And Clean n'apparaissant que dans les versions US et européenne du jeu).
En mars 2004, elle sort une compilation de ses singles, de Automatic/time will tell à COLORS appelée "Utada Hikaru: SINGLE COLLECTION Vol.1", puis sort un nouveau single en avril 2004 : Dareka no negai ga kanau koro (誰かの願いが叶うころ).
Parallèlement, elle sort aux États-Unis un album anglophone sous le nom de UTADA, appelé Exodus qui a peu de succès à travers le monde sauf au Japon.
En effet, il se vend 1 000 000 copies de cet album au Japon et seulement 20 000 aux États-Unis.
Hikki ne se laisse pas abattre et continue de sortir des singles pour faire la promotion de cet album : Easy Breezy, Devil Inside et Exodus 04.
En septembre 2005, Utada sort un single au Japon, son premier en plus d'un an intitulé : Be My Last, thème d'un film d'amour appelé Haru no Yuki.
Le 22 décembre 2005, de nombreux Européens (et Américains) ont pu mieux découvrir Hikki grâce à son single Passion, thème du jeu vidéo Kingdom Hearts 2, où elle chante cette chanson en japonais : Sanctuary, la version anglaise de cette chanson, est chantée par Hikki dans les versions US et européenne du jeu.
Son dernier album en date appelé Ultra Blue est sorti le 14 juin 2006.
Ses derniers singles sortis depuis sont Boku wa Kuma et Flavor of Life, ce dernier marquant son divorce avec le réalisateur Kazuaki Kiriya.
Elle a aussi chanté dans les dramas japonais Hana yori dango et Last Friends.

Avec l'intention de faire beaucoup de musique durant l'année 2010, Utada a annoncé qu'elle allait se retirer de la musique à la fin de 2010 ou au début de 2011 pour se consacrer à sa « vie humaine ».

Le 16 novembre 2012, elle sort provisoirement de sa retraite pour poster une vidéo intitulée Sakura Nagashi (桜流し – qui signifie : « La floraison des cerisiers ») sur son compte YouTube.
Il s’agit d’une chanson qu’Utada a créé pour le film d’animation japonais : « Evangelion 3.0 : You Can (Not) Redo ».
Elle a accepté de bon cœur de chanter pour le générique du film malgré la pause de sa carrière musicale, car elle est, elle-même, fan de la série.
Selon l’un de ses tweets, la vidéo n’était disponible en version entière seulement pendant 3 jours, à partir de sa date de sortie officielle (le 17 novembre 2012).
En effet, la vidéo est actuellement raccourcie et ne dure que 1 minute et 19 secondes au lieu de 4 minutes et 41 secondes.
Les paroles ont été postées et écrites en japonais sur le site officiel du single (le site est disponible en japonais et en anglais).
La chanson a aussi été traduite en anglais, sur le même site, par Utada Hikaru en personne, ce qui n’était jamais arrivé auparavant. ».

En mai 2014, elle épouse un italien, Francesco Calliano, avec qui elle a un fils en juillet 2015.
Leur divorce est officialisé en avril 2018.

Elle annonce son retour en janvier 2016, enregistrant ensuite deux titres qui servent de génériques à des programmes télévisés.

Le 28 septembre 2018, Utada annonce la sortie de Face My Fears, thème d'introduction de Kingdom Hearts 3, en collaboration avec Skrillex et Poo Bear.
Le thème de fin s'intitule Chikai (Don't Think Twice pour la version anglaise), également présent dans le septième album japonais de la chanteuse : Hatsukoi (初恋), sorti le 27 juin 2018 au Japon.




# Discographie toujours reprise sur wikipedia

Avec U3


Albums

  • Star (17 septembre 1993)

  • Are Kara 10 Nen - Kinen Ban (ré-édition de Star ; 21 juin 2003)


Singles

  • Thank You (5 mai 1999)

  • Kodomotachi no Uta ga Kikoeru (21 juillet 2002)

  • 9 Sai no Omoide (21 août 2009)




En tant que Cubic U


Singles

  • Tsumetai Tsuki -Nakanaide- (冷たい月 ~泣かないで~) (par "Fuji Keiko with Cubic U" ; 26 septembre 1996)

  • I'll Be Stronger (1997)

  • Close To You (28 janvier 1997)

  • Golden Era (ゴールデン・エラ (par "Fuji Keiko with Cubic U" ; 5 mai 1999)


Album

  • Precious (28 janvier 1998 ; ré-édité le 31 mars 1999)



En tant que Hikaru Utada


Albums studio

  • First Love (10 mars 1999)

  • Distance (28 mars 2001)

  • Deep River (19 juin 2002)

  • Ultra Blue (14 juin 2006)

  • Heart Station (19 mars 2008)

  • Fantôme (28 septembre 2016)

  • Hatsukoi (初恋) (27 juin 2018)


Compilations

  • Utada Hikaru Single Collection Vol.1 (31 mars 2004)

  • Utada Hikaru Single Collection Vol.2 (24 novembre 2010)


Singles physiques

  • Automatic / Time Will Tell (9 décembre 1998)

  • Movin' on Without You (17 février 1999)

  • First Love (28 avril 1999)

  • Addicted to You (10 novembre 1999)

  • Wait & See ~Risk~ (19 avril 2000)

  • For You / Time Limit (30 juin 2000)

  • Can You Keep a Secret? (16 février 2001)

  • Final Distance (25 juillet 2001)

  • Traveling (29 novembre 2001)

  • Hikari (光) (20 mars 2002)

  • Sakura Drops / Letters (9 mai 2002)

  • Colors (29 janvier 2003)

  • Dareka no Negai ga Kanau Koro (誰かの願いが叶うころ) (21 avril 2004)

  • Be My Last (23 septembre 2005)

  • Passion (14 décembre 2005)

  • Keep Tryin' (22 février 2006)

  • Boku wa Kuma (ぼくはくま) (22 novembre 2006)

  • Flavor of Life (28 février 2007)

  • Beautiful World / Kiss & Cry (29 août 2007)

  • Heart Station / Stay Gold (20 février 2008)

  • Prisoner of Love (21 mai 2008)

  • Face My Fears (18 janvier 2019)


Singles numériques

  • This Is Love (31 mai 2006)

  • Kiss & Cry (31 mai 2007)

  • Fly Me to the Moon (In Other Words) -2007 Mix- (27 juin 2007)

  • Fight The Blues (27 mars 2008)

  • Eternally -Drama Mix- (31 octobre 2008)

  • Beautiful World -Planitb Acoustica Mix- (27 juin 2009)

  • Hymne à l'amour ~Ai no Anthem~ (Hymne à l'amour ~愛のアンセム~) (9 octobre 2010)

  • Goodbye Happiness (10 novembre 2010)

  • Show Me Love (Not a Dream) (17 novembre 2010)

  • Sakura Nagashi (桜流し) (17 novembre 2012)

  • Hanataba wo Kimi ni (花束を君に) (15 avril 2016)

  • Manatsu no Tooriame (真夏の通り雨) (15 avril 2016)

  • Michi (道) (16 septembre 2016)

  • Oozora de Dakishimete (大空で抱きしめて) (10 juillet 2017)

  • Forevermore (28 juillet 2017)

  • Anata (あなた) (8 décembre 2017)

  • Play A Love Song (25 avril 2018)

  • Hatsukoi (初恋) (30 mai 2018)



En tant que Utada


Albums studio

  • Exodus (8 septembre 2004)

  • This Is the One (14 mars 2009)


Compilation

  • Utada the Best (24 novembre 2010)


Singles

  • Easy Breezy (3 août 2004)

  • Devil Inside (14 septembre 2004)

  • Exodus '04 (21 juin 2005)

  • You Make Me Want to Be a Man (17 octobre 2005)

  • Come Back to Me (10 février 2009)

  • Sanctuary (Opening) (21 juillet 2009)

  • Sanctuary (Ending) (21 juillet 2009)

  • Dirty Desire - The Remixes (21 décembre 2009)


Collaboration

  • Do You, par "Ne-Yo featuring Utada" (21 novembre 2007)











Nakaba Suzuki (Seven Deadly Sins) [Mangaka] [GON] - Dim 22 Mar 2020 - 22:45









# Bloc Technique
Nom : 鈴木 央, Suzuki Nakaba
Date de naissance : 8 février 1977
Lieu de naissance : Sukagawa, Fukushima, Japon
Œuvres principales : Kongoh Bancho, Seven Deadly Sins
Groupe sanguin : B
Signe astrologique : Verseau






# Biographie de Wikipedia

Nakaba Suzuki (鈴木 央, Suzuki Nakaba), né le 8 février 1977 à Sukagawa, est un mangaka japonais.

En 2007, il se lance dans Kongoh Bancho (金剛番長), qui se termine en 2010 après douze tomes.

Après une pause, il publie durant l'année 2012 une série courte en deux tomes, Chiguhagu Lovers (ちぐはぐラバーズ), chez Akita Shoten dans le magazine Weekly Shōnen Champion.

Depuis octobre 2012, il écrit Seven Deadly Sins, un shōnen d'aventure publié chez Kōdansha et plébiscité par le public japonais.

En 2018 il edita Blizard Axel.






# Œuvres


2005 : Blizzard Axel : Scénariste, Dessinateur
2007 : Kongoh Bancho : Scénariste, Dessinateur
2012 : Seven Deadly Sins : Scénariste, Dessinateur
2014 : Seven Short Stories : Scénariste, Dessinateur
2014 : Seven Deadly Sins - Roman : Scénariste
2014 : Seven Deadly Sins - anime : Auteur
2015 : Seven Deadly Sins - OAD : Auteur
2017 : Seven Deadly Sins - Seven Days : Scénariste
2018 : Seven Deadly Sins - Revival of the Commandments : Auteur
2018 : Seven Deadly Sins - Prisoners of the Sky : Auteur
2019 : Seven Deadly Sins S3 - Wrath of the Gods : Auteur







ONE (One Punch Man) [Mangaka] [GON] - Mar 3 Mar 2020 - 21:16









# Bloc Technique
Alias : ワン, ONE
Date de naissance : 29 octobre 1986
Lieu de naissance : Niigata, Japon
Profession : Mangaka
Éditeurs : KuroKawa (France), UraSunday (Japon)
Œuvres principales : One Punch Man, Mob Psycho 100






# Biographie reprise sur wikipedia

ONE est l'alias d'un mangaka japon, né le 29 octobre 1986.
Il est surtout connu pour son manga One Punch Man, qu'il sérialise sur le web depuis 2009, et qui connaît un remake de Yusuke Murata.

ONE est né à Niigata et a grandi à Kōnosu, Saitama.

C'est sur internet que ONE travail, autodidacte, il travail sur des premiers mangas tels que Sun Man et Tennis Player Ryu, qui ne seront pas sérialisés.

En 2009 il connait le succès en débutant une nouvelle histoire intitulée One Punch Man.
Pour ce manga, son site accueillera en moyenne 20 000 visites par jour.
Cette série connaîtra une reprise en 2012 née de la collaboration entre ONE et le mangaka Yusuke Murata, puis une série animée à partir de 2015.

Il prépublie en 2012 Mob Psycho 100, un nouveau manga, qui aura également le droit à sa série animée à partir de 2016.
Né de cet un univers, ONE créé une série dérivée sur son application en ligne : Manga ONE.




# Distinctions reprise sur wikipedia

ONE et Yusuke Murata ont reçu le prix du meilleur Manga Sugoi Japan Award 2016.
Le prix vise à promouvoir des œuvres qui ont "l'universalité", "l'originalité" et "le potentiel" pour devenir de grands succès internationaux.




# Œuvres

One-Punch Man (ワンパンマン?) (2009–; remake: 2012–)
Mob Psycho 100 (モブサイコ100?) (2012–2017)
Makai no Ossan (魔界のオッサン?) (2012-2013)
Dotō no Yūshatachi (怒涛の勇者達) (avec Yusuke Murata; 2012)
Dangan Tenshi Fan Club (弾丸天使ファンクラブ) (avec Yusuke Murata; 2012)
Gokiburi Buster (ゴキブリバスター) (avec Yusuke Murata; 2015)








Naoko Takeuchi [Mangaka] (Sailor Moon) [GON] - Dim 16 Fév 2020 - 12:43









# Bloc Technique
Nom : 武内 直子, Takeuchi Naoko
Date de naissance : 15 mars 1967
Lieu de naissance : Kōfu, dans la préfecture de Yamanashi au Japon
Activités : Illustratrice, mangaka, parolière
Formation : Université Keiō
Conjoint : Yoshihiro Togashi
Distinction : Prix du manga Kōdansha
Œuvres principales : Sailor Moon et Sailor V
Site Web :






# Description reprise sur Wikipedia

Naoko Takeuchi (武内 直子, Takeuchi Naoko) est une mangaka japonaise née le 15 mars 1967 à Kōfu, dans la préfecture de Yamanashi au Japon.
Elle est diplômée en pharmacologie de la Kyōritsu Yakka Daigaku, et a écrit son mémoire sur les ultrasons dans les appareillages médicaux.
Son université est située près du parc de Shiba, dans l'arrondissement de Minato-ku à Tōkyō, ce qui l'influencera lors de l'écriture de Sailor Moon et Sailor V : ces deux histoires se déroulent à Minato-ku dans le quartier d'Azabu Jūban.




# Biographie reprise sur Wikipedia

Encore à l'université, elle fait ses débuts de mangaka en 1986 lorsqu'elle gagne le prix Kōdansha New Manga Artist avec Love Call.
Durant l'été 1991, elle publie ce qui devait être une histoire courte, Sailor V (un mélange de sentai et de magical girl).
Un succès inattendu auprès des jeunes lectrices pousse la Toei à contacter son éditeur afin de remanier le concept en le déclinant sous la forme d'une équipe de 5 filles : c'est ainsi que Sailor Moon (son plus grand succès) voit le jour.
Le premier chapitre paraît dans le numéro de février 1992 de Nakayoshi et son adaptation animée apparait quelques semaines plus tard.
Elle obtint pour ce manga en 1993 le prix du manga de son éditeur, Kōdansha, dans la catégorie Shōjo.

Elle est, depuis 1999, l'épouse d'un autre mangaka, Yoshihiro Togashi, avec qui elle a eu 2 enfants, dont un fils, affectueusement nommé petit Ōji par ses parents.




# Liste non exhaustive des œuvres toujours d'après wikipedia

Sailor Moon
Sailor V
Love Call
Chocolate Christmas
The Cherry Project
Codename wa Sailor V (publiée en France)
Miss Rain (5 chapitres 1987-1990)
Maria (6 chapitres 1989-1990)
Bishoujo Senshi Sailor Moon (publiée en France)
Prism Time
PQ Angels (inachevé)
Punch!!
Toki☆Meka (En cours)
Love Witch (En cours)
Ooboomee to chiiboomee (avec Yoshihiro Togashi)




# Le saviez-vous ? (d'après Nautiljon)

Elle est autodidacte : étant de santé fragile enfant, elle passait ses heures à recopier des shōjo manga.
Elle aime les voitures : elle a conduit une Polo, une Porsche et dernièrement une Ferrari Spider.
La bijouterie OSA-P (des parents du personnage Naru Osaka) est nommée d'après son éditeur Osano Fumio.
Elle mesure 1m60.
Son groupe sanguin est A.
Elle est droitière.
Elle adore collectionner les antiquités.
Elle a fait partie du club d'astronomie au lycée.
Elle adore s'habiller en Paul Smith.
Elle a aidé son mari sur le premier volume de Hunter × Hunter.
Elle nomme ses personnages d'après des minéraux, des symboles mathématiques et composants chimiques.
Elle a longuement hésité entre une carriére de pharmacienne et celle de mangaka.
Elle a travaillé pendant un an à la pharmacie de l'hôpital universitaire Keiō.
Elle a écrit les paroles de la plupart des génériques de fin de Sailor Moon ainsi que "Sailor Star song", chanson de la 5ème série.





Hideaki Sorachi (Gintama) [Mangaka] [GON] - Sam 11 Jan 2020 - 17:39









# Bloc Technique
Nom : 空知英秋, Hideaki Sorachi
Date de naissance : 25 mai 1979
Lieu de naissance : Hokkaido
Œuvres principales : Gintama
Signe : Gémeaux
Groupe sanguin : AB






# Biographie reprise sur wikipedia

Hideaki Sorachi commence à s'intéresser aux mangas dès l'enfance.
Il montre son premier travail à son père qui en a très vite ri, après quoi Sorachi a décidé d'oublier temporairement l'idée de devenir mangaka.

Après avoir reçu son diplôme, il cherche du travail sans trouver.
Il revient a sa première passion, le manga, et créé son premier one shot, Dandelion.
Il progresse jusqu'à la création de Gintama, qui deviendra par la suite un succès, faisant partie des meilleures ventes de mangas au Japon.

En 2003, son éditeur essaye de le convaincre de créer une nouvelle série en vue d'un nouveau programme TV sur le Shinsengumi qui serait diffusé l'année suivante.
L'idée originale de Sorachi était de créer une œuvre inspirée de Harry Potter avec une école de sorciers comme élément principal du manga.
Après plusieurs arguments, il accepte de faire un essai mais finit par y renoncer.
Il prendra la base du script et le détournera pour en faire une série humoristique pseudo-historique Gintama.




# Œuvres

2002 : Dandelion(one-shot)
2003 : Shirekure (one-shot)
2003 : Gintama
2008 : 13 (one-shot)







Lien vers la fiche de Gintama :




Waha

X Japan [Groupe] [GON] - Dim 5 Jan 2020 - 20:54








 
# Bloc Technique
Genre : Rock, J-rock, Visual kei, Heavy metal
Années d'activités : 1982 à 1997 / 2007 - Présent
Labels : Sony Music Entertainment, Extasy Records, Atlantic Records, Warner Music Japan, Ki/oon Music, Polydor, PolyGram Music, EMI Records
Membres : Yoshiki, Toshi, hide †, Pata, Heath, Sugizo
Anciens membres : Taiji Sawada †, Terry, Tomo, Atsushi, Eddie, Hally, Zen/Xenon, Jun/Shu, Hikaru, Kerry, Satoru, Isao
Site Web :  






# Description (wikipedia)

X Japan (エックス ジャパン, Ekkusu Japan) est un groupe de metal japonais/visual kei fondé en 1982 par Yoshiki Hayashi et Toshimitsu "Toshi" Deyama.
À l'origine baptisé X (エックス), le groupe percera en 1989 avec leur deuxième album, Blue Blood.
Précurseur du mouvement visual kei la musique du groupe évoluera progressivement du power/speed metal vers un son plus progressif, avec un accent sur les ballades orchestrales. Après cinq albums et dix-huit singles, le groupe se séparera en 1997.

Le groupe fut l'une des premières formations musicales à s'imposer sur la scène japonaise malgré son appartenance à un label indépendant.
En 2007, le groupe avait vendu plus de 30 millions de disques et plus de deux millions de vidéos avant leur séparation en 1997, malgré près de 10 ans d'inactivité.
Le 4 juin 2007, le groupe a été officiellement reformé, avec un nouveau single, I.V., sorti en janvier 2008 sur la plate-forme numérique iTunes. X Japan a également redonné des concerts en mars et mai 2008 au Japon.

Son ancienneté, le décès tragique de leur guitariste ainsi que son œuvre remarquable, font de X Japan un groupe de la scène Metal considéré comme mythique.




# Biographie (wikipedia)


1982 - 1992 : X



En 1978, à Tateyama, les collégiens Yoshiki et Toshi, inspirés par le groupe américain Kiss, fondent le groupe Dynamite, qui deviendra Noise à l'été 1980.
Ils donnent leur premier concert dans une salle de cérémonie du collège.
Le chanteur du petit groupe change de collège et pousse Toshi, alors guitariste, à reprendre le poste.
Puis le groupe se dissout après la fin des années collège, les membres allant dans des lycées différents.
Toshi et Yoshiki, qui se retrouvent seuls dans leur nouveau lycée, montent alors X.
Après le lycée, Yoshiki prend des cours au conservatoire, mais le quitte en janvier 1984 pour tenter sa chance à Tôkyô.
Toshi décide de le suivre et d'adapter ses études en fonction.

La première démo du groupe, I'll Kill You, sortie en 1985 chez Dada Records, s'écoule à un millier d'exemplaires.
La mère de Yoshiki prête par la suite 3 millions de yens (environ 18 800 euros) à son fils, qui crée ainsi son propre label d'édition indépendant, Extasy Records, qui édite le deuxième titre du groupe, Orgasm, en avril 1986.

De nombreux guitaristes et bassistes passeront par le groupe avant qu'il ne trouve son line-up final de 1987.

  • Terry (alias Yuji), guitare, 1982-1985. Camarade de lycée de Yoshiki et Toshi, il est décédé dans un accident de circulation en 2002.

  • Tomo, guitare, 1984-1985.

  • Atsushi (alias Tokuo), basse, 1985. Un autre camarade de lycée.

  • Eddie, guitare, 1985. Actuellement membre de Ritual Carnage.

  • Taiji rejoint X en 1985 puis les quitte pour rejoindre Fatima puis Dead Wire, et retrouve la formation de X de 1986 à 1992. Il s'est pendu en 2011 à la suite d'une arrestation pour avoir violenté une hôtesse de l'air.

  • Hally, guitare, 1985. Un temps membre de Dimentia, actuellement dans United. A rejoint le groupe en même temps que Taiji.

  • Jun (alias Shu), guitare, 1985-1986.

  • Zen, guitare, 1985-1986.

  • Hikaru, basse, 1985-1986. Actuellement dans Mephistopheles.

  • Kerry, guitare, 1986.

  • Satoru, guitare, 1986.

  • Isao, guitare, 1987.


Isao quitte le groupe temporairement à la suite d'un accident de moto. Il est remplacé au pied levé par Pata de Black Rose qui deviendra finalement membre officiel.
hide, ex-Saber Tiger, rejoint le groupe la même année, en 1987.


Le line-up classique de X s'établit donc ainsi : Yoshiki (batterie), Toshi (chant), hide (guitare), Pata (guitare) et Taiji (basse).
En concert, les membres s'amusent parfois le temps de quelques chansons à intervertir les rôles, ce qu'ils appellent le "line-up démoniaque".
On retrouve ainsi Yoshiki à la guitare, Toshi à la batterie, hide au chant, Pata à la guitare et Taiji à la basse.

Le premier album, "Vanishing Vision", sort en 1988.
Le premier pressage (10 000 exemplaires) est épuisé en une semaine.
C'est l'album le plus agressif du groupe. X devient rapidement un groupe influent, et d'autres formations comme Ladies Room et Zi:Kill signent chez Extasy Records.
La même année, X fait une brève apparition dans le film américain Tôkyô Pop.

En 1989 X signe chez CBS Sony et sort l'album "Blue Blood".
Avec 600 000 exemplaires vendus, c'est un succès pour un groupe de rock à l'époque au Japon, dû en grande partie à la promotion inhabituelle allouée au single Kurenai.
Le 23 novembre, Yoshiki se blesse sur scène à la batterie, et ne peut plus promouvoir le groupe.
Il reprend les concerts début 1990 mais durant l'enregistrement à Los Angeles de Stab me in the back, une chanson au rythme rapide, il est de nouveau terrassé, par la fatigue et une hernie discale au niveau du cou.
Après trois jours de repos complet, il reprend le travail mais doit annuler l'enregistrement des autres chansons rapides ainsi que du projet Art of Life, afin de tenir les délais de sortie du prochain album.
Une demo-tape d'Art of Life est tout de même enregistrée, avec un chant assez approximatif de Toshi, mais elle ne sera pas diffusée.

"Jealousy" sort comme prévu en juillet 1991, et atteint la première place des charts japonais (Blue Blood n'était arrivé qu'en sixième position).
Des rumeurs de séparation du groupe sont rapidement démenties par Yoshiki, mais elles sont basées sur une mésentente croissante entre le leader et Taiji.
Ce dernier quitte X début 1992, officiellement pour cause de "divergences musicales et vestimentaires".
Officieusement, selon Taiji, un membre de la direction de CBS aurait demandé à Yoshiki de se séparer de lui car il cherchait à négocier une augmentation de salaire pour le groupe.

CBS Sony choisit de ne pas renouveler le contrat qui le lie avec X.
Entre autres, la direction en aurait assez des coûts et délais d'enregistrement exagérés imputés à la hernie discale de Yoshiki.
Le groupe se trouve finalement un nouvel éditeur, Atlantic (représenté au Japon sous le nom de MMG, puis Warner Music Japan), en même temps qu'un nouveau bassiste : Heath, qui restera avec le groupe jusqu'à sa dissolution.
Dans la même période X tente de faire une percée aux États-Unis, sans succès et avec pour conséquence un nouveau nom, X Japan (un groupe américain s'appelant déjà X).

1992 - 1997 : X Japan


Initialement, la Warner, de par son origine internationale, demande à X Japan de prévoir une sortie mondiale pour son nouvel album.
Mais le projet Dahlia est finalement annulé à cause du manque d'enthousiasme des membres, ainsi que des craintes de Yoshiki à l'encontre de l'accent anglais médiocre de Toshi.
En effet, même en utilisant l'informatique pour modifier la voix de celui-ci sur l'autre projet en cours, Art of Life, le résultat n'a rien de probant.

Ce projet-ci sera tout de même mené à terme avec une sortie le 25 août 1993.
Nouveau succès pour le groupe qui réitère les résultats de Jealousy.
Pourtant, ce mini-album ne propose qu'une seule chanson d'une demi-heure, qui de plus s'éloigne du metal habituel du groupe pour embrasser les règles du rock progressif des années 70.
Ainsi, on y retrouve une structure calquée sur la musique classique, de fausses improvisations au piano et un développement autour d'un thème unique exploré dans plusieurs directions.
Cette chanson aura demandé 4 ans de travail à Yoshiki, qui sans cesse insatisfait, la modifiait et la rallongeait.

hide, Pata et Heath commencent chacun une carrière solo la même année.
En 1995, la Warner s'impatiente, X Japan n'ayant toujours pas sorti d'album complet depuis 1991.
La hernie discale de Yoshiki ne l'impressionnant plus, elle coupe les vivres du groupe qui a dépassé les budgets débloqués depuis longtemps.
Yoshiki doit se résoudre à revendre sa Ferrari pour terminer l'enregistrement d'un single.
En l'absence d'album, Warner diversifie les produits dérivés X Japan (poupées, préservatifs...), et le groupe lance une tournée présentant ses nouveaux titres, avec des dates très espacées pour ménager la santé de Yoshiki.
Le 14 mars 1996 pourtant, sa hernie se réveille en plein concert à Nagoya, et la tournée est annulée.

Le 4 novembre 1996 sort le dernier album du groupe, "Dahlia", qui abandonne définitivement le speed metal, que le leader ne peut plus assumer physiquement.
Il propose encore quelques chansons dynamiques, mais aussi beaucoup de ballades sentimentales comme Forever Love, ou Tears, que Yoshiki a dédiée à son père.
L'enregistrement de l'album n'a fait qu'aggraver la situation au sein du groupe, Toshi étant agacé par le temps passé par Yoshiki et les ingénieurs du son à modifier les enregistrements de sa voix en post-production.
Le chanteur annonce son départ du groupe en avril 1997, pour "divergences musicales et sur la direction prise par le groupe".
Une rumeur courant parmi les fans indique que Toshi aurait été également manipulé dans ce but par son épouse et la secte Remuria, dont elle faisait partie.

Le groupe annonce sa dissolution le 22 septembre 1997, indiquant que la raison principale est qu'ils n'ont pas pu trouver de successeur au poste de chanteur.
Ils précisent que le groupe renaîtra de ses cendres en 2000.
Yoshiki compose une dernière chanson, la ballade The Last Song, et les artistes se réunissent une dernière fois au Tokyo Dome le 31 décembre 1997 pour un émouvant concert d'adieu, "The Last Live", joué à guichets fermés.

1997 : Les vraies raisons de la dissolution du groupe


Dans l'émission « Kinyoubi no suma tachihe - SP TOSHI » diffusée sur TBS le 22/08/2014, ToshI explique enfin les vraies raisons de la dissolution du groupe.

Ce qui n'était jusque-là que rumeurs s'avère effectivement exact : Tout commence lorsque sa femme, Moritani Kaori (renommée K-san dans l'émission), lui demande d'arrêter de se maquiller, de se teindre les cheveux et d'arborer un style plus naturel.
Ce qu'il fit.
Pour informations, Toshi et Kaori se sont rencontrés à une audition d'Hamlet en 1993.
Il se marièrent en 1997.

K-san, probablement intégrée à la secte depuis un moment, force Toshi à l'accompagner à un séminaire de 3 jours.
Réticent, il se rend tout de même sur les lieux qui allaient devenir son enfer durant 12 ans...
Il ne se doute pas qu'il est en train de tomber dans un piège organisé par sa femme et le gourou de la secte (MASAYA).
Tous les participants du séminaire sont en fait des membres du « staff » de la secte.

Ceci rend la tâche bien plus facile, car ToshI, a des complexes depuis son enfance, et se trouve différent des autres.
Le gourou "M" (pour MASAYA) n'a donc pas de réelles difficultés pour lui laver le cerveau et l'éloigner de ses proches.
L'aide de K-san dans cette tâche n'est également pas de trop.

Lors du décès de hide en 1998, Toshi se rend aux funérailles mais est réprimandé par son "chef spirituel".
Petit à petit, l'étau se resserre sur lui, l'engrenage est enclenché.

Battu tous les jours, remonté contre ses proches et sa famille, dilapidé de tout son argent, MASAYA lui demande en 2007 de trouver une nouvelle source d'argent.

C'est la raison pour laquelle on revoit le groupe se reformer pour le titre "IV" cette même année.
De l'argent que Toshi récoltera, quasiment tout ira à MASAYA, ne laissant que 500 yens par jour à Toshi pour vivre.
Et la vie continua, avec l'illusion des fans que le groupe s'était reformé...

La même année, Toshi s'échappa de son calvaire pour aller faire un enregistrement en studio.
Sa femme et des membres de la secte l'attendait déjà sur place pour le ramener de force à son enfer.

En 2009, Toshi décide de quitter définitivement la secte, craignant pour sa vie ou d'être revendu à des yakuzas (menaces directes de MASAYA).

Le 23 juillet 2014, Toshi sort un livre racontant son histoire.

1998 : La mort de hide


Le 2 mai 1998, hide est retrouvé pendu à une serviette.
Il meurt quelques heures plus tard à l’hôpital.
Toute la scène japonaise est choquée.
Les fans les plus passionnés de hide et de X sont anéantis et quelques-uns se suicident, obligeant Yoshiki, visiblement très ému (son père s'étant suicidé au même âge que celui qu'avait hide à sa mort), à intervenir pour demander aux fans de garder la tête froide.

Lors des funérailles, 80 000 personnes sont présentes au temple Shinto dans lequel les anciens membres du groupe interprètent une ultime fois Forever Love.

L’héritage laissé par X Japan est constitué de 5 albums, 18 singles et de nombreux concerts.

2007 - 2011 : réunion et tournée mondiale



En mars 2007, Toshi a annoncé sur son site internet qu'il a recommencé à travailler avec Yoshiki, déclarant qu'un nouveau projet était prévu.
La réunion du groupe a été confirmée officiellement le 4 juin 2007, avec l'annonce d'une tournée ainsi que la préparation d'un nouveau single (une version ré-enregistrée du titre Without You, provenant à l'origine de l'album solo de Yoshiki, Eternal Melody II, en 2005).

Le groupe fait une première apparition publique le 22 octobre 2007 sur le toit du centre commercial d'Aqua City à Odaiba, une île artificielle dans la baie de Tokyo. Lors de cet événement, un clip sera réalisé pour le nouveau titre d'X Japan, I.V., qui apparaît dans le générique de fin du film Saw IV.
Écrite par Yoshiki et interprétée par les membres vivants du groupe, I.V. contient également des pistes non publiées de hide. I.V. est apparue sur iTunes le 23 janvier 2008, atteignant la tête des ventes quotidiennes pour cette journée.
Ce titre sera intégré dans une prochaine compilation, tout comme le précédent projet, Without You.
À la question si de nouveaux titres sont en préparation, Yoshiki n'a pas répondu formellement, mais a néanmoins laissé place à cette possibilité.

Le 20 janvier 2008, deux concerts au Tokyo Dome ont été annoncés pour le 28 et 30 mars.
Un troisième concert, placé le 29 mars, a été ajouté plus tard pour répondre à la demande du public.
Dans la mesure où l'effectif du groupe est amputé d'un membre, trois guitaristes se sont succédé pour jouer avec le groupe : Wes Borland du groupe Black Light Burns, Richard Fortus des Guns N' Roses et Sugizo.
Bien que plusieurs guitaristes furent ainsi présents, ils furent éclipsés par l'hommage appuyé rendu à hide : en effet, de nombreuses vidéos du guitariste furent diffusées sur écran géant, et le groupe utilisa de nombreuses pistes de hide pour les jouer en fond sonore.
Enfin, lors de l'interprétation d' Art of Life, X Japan mis en place un hologramme représentant leur compagnon disparu.

Les 2 et 3 mai 2008, X Japan organisa un autre évènement, le "Hide Memorial Summit", un festival de deux jours qui s'est déroulé Tokyo Stadium avec la participation d'une vingtaine d'artistes et de groupes japonais différents, comme Dir en grey, Luna Sea ou encore T.M. Revolution.

Le groupe projetait depuis longtemps l'envie de se produire à l'étranger.
Dès 2008, X Japan avait planifié une tournée incluant des dates à Taïwan, aux États-Unis et en France.
Toutefois, différents problèmes - à la fois touchant à la logistique et à la santé de Yoshiki - sont apparus tout au long de cette année, reportant régulièrement les concerts prévus en dehors du Japon.
Ainsi, par deux fois la date française fut repoussée : à l'origine prévu pour le 5 juillet 2008, elle fut décalée au 22 novembre pour finalement être annoncée pour 2009.
Le même cas de figure s'est produit pour les autres dates prévues en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

Le 31 décembre 2008, X Japan a joué à l’Akasaka Blitz pour inaugurer la nouvelle année avec un concert.
Avec les multiples reports de la tournée mondiale - et bon nombre de concerts reportés et annulés -, le groupe en a profité pour réaffirmer son intention de jouer en dehors du Japon.
Ainsi, pour 2009, X Japan s’est déjà produit à Hong Kong le 16 et 17 janvier, et prévoit de se rendre également en Chine, en Europe (France, Allemagne, Finlande…), ainsi qu’aux États-Unis (New York et Los Angeles).
Toutefois, aucune date fixe et aucun lieu précis ne sont encore planifiés.

Lors des deux concerts donnés à Tokyo le 2 et 3 mai 2009, le groupe a officiellement intégré Sugizo - ex-membre du groupe Luna Sea - comme guitariste, en remplacement de Hide, bien que celui-ci, malgré son décès il y a plus de dix ans, fasse toujours partie de la line-up.
Des rumeurs concernant un éventuel départ de Heath ont également été dissipées par le groupe et l’intéressé.
Enfin, X Japan a dévoilé un nouveau morceau, Jade, lors du concert du 2 mai.

En été 2009, le site officiel français du groupe annonce à nouveau une date pour un concert français, après deux tentatives avortées en 2008.
Le concert est prévu pour le 10 octobre prochain. Détail notable, cette date correspond à l'anniversaire du chanteur du groupe, Toshi.
Mais le 28 juillet 2009, le site officiel annonce à nouveau une hospitalisation de Yoshiki, ainsi qu'une opération importante due à des problèmes de dos causés par son excessif jeu de batterie.
Le 23 août 2009, lors d'un évènement japonais nommé le Sport GT, Yoshiki annonce finalement que le concert français (ainsi que la date prévue à Osaka) était reporté à l'année prochaine.
C'est la troisième fois en moins de deux ans que la date française de la tournée mondiale de X Japan est reportée à une date ultérieure.

En janvier 2010, le groupe se rend à Hollywood pour le tournage de 4 clips, Rusty Nail, une chanson déjà sortie en 1996 sur l'album Dahlia, Endless Rain sortie en 1989 sur l'album Blue Blood et enfin les deux derniers morceaux en date du groupe I.V et Jade ; ce dernier non officiellement publié mais déjà bien connu des fans.

Peu après Toshi le chanteur charismatique du groupe, organise une conférence de presse pour annoncer son intention de divorcer de sa femme et le départ de la secte Lemuria.
En effet, sous prétexte des besoins en argent de la secte, une somme importante lui aurait été détournée.
Toshi a également annoncé qu'il se vouait désormais entièrement à ses activités avec son groupe de toujours X Japan.

Après plusieurs concerts annulés, Yoshiki et Toshi ont joué pour la première fois en France, à l'occasion d'un show-case acoustique de 30 min organisé lors de Japan Expo 2010, le 4 juillet.
Le duo jouera dans l'ordre Forever Love, Rose of Pain (le clip de cette chanson fut tourné en France à l'époque), I.V et Endless Rain, dont le refrain fut chanté en français par Toshi, spécialement pour l'occasion.
Lors de la conférence de presse qui a suivi, Yoshiki a confirmé que le groupe comptait bien lancer un nouvel album cette année et se relancer sur la scène internationale en reprenant la tournée mondiale. Toutefois, aucune date spécifique n'a été pour le moment annoncée, afin d'éviter de nouvelles déconvenues.

Le 8 août 2010 est une journée importante pour le groupe qui donne son premier concert aux États-Unis sur la scène principale du festival Lollapalooza de Chicago.

Le 14 et 15 août 2010, X Japan joue pour la première fois au Yokohama Nissan Stadium (75 000 places).
Ce concert marque les retrouvailles du groupe avec leur ancien bassiste Taiji Sawada, parti en 1992 et qui joue avec les autres membres sur le morceau "X12".

Peu de temps après, X Japan lance sa première tournée en Amérique du Nord qui débute le 25 septembre 2010 au Wiltern Theatre à Los Angeles et passe par Oakland, Seattle, Vancouver, Chicago, Toronto et New York13. Les concerts se déroulent dans des salles de taille moyenne avec un light-show plutôt épuré comparé aux concerts japonais.

Au printemps 2011, Yoshiki annonce via twitter une tournée européenne de 4 dates, dont un concert en France au Zénith de Paris, attendu et repoussé depuis des lustres, qui se déroulera du 28 juin au 4 juillet et passera par Londres, Paris, Utrecht et Berlin.
Les concerts de Londres et Berlin affichent rapidement complet. C'est également le 28 juin que sort le nouveau single de X Japan : JADE.
L'album, quant à lui est toujours prévu pour 2011.
Plus tard, Yoshiki annonce pour l'automne 2011 une série de concerts en Amérique du Sud.

Le 1er juillet 2011, X Japan donne son premier concert en France au Zénith de Paris, devant plus de 5000 fans.

Le 17 juillet 2011 (cinq jours après son anniversaire), Taiji leur ancien bassiste décède à la suite d'une tentative de suicide".

Depuis 2014 : Nouveau best-of, concert à Madison Square Garden, documentaire We Are X


Après plusieurs années de pause et une tournée solo pour Yoshiki, le groupe revient en 2014 avec un nouveau best-of "The World ~X Japan Hatsu no Zensekai Best~", qui célèbre les 25 ans du groupe, sorti le 17 juin.
La même année, X Japan a également créé l’événement avec un concert au mythique Madison Square Garden de New York le 11 octobre.
Avant cela, deux autres shows ont eu lieu au Yokohama Arena, le 30 septembre et le 1er octobre 2014.

Quant au nouvel album prévu de longue date, Yoshiki promet qu'il sera prêt pour 2015.
Si à l'origine il devait être composé à 50 % d'anciens titres ré-enregistrés et 50 % de nouveaux morceaux, il sera finalement entièrement constitué de titres composés depuis la réformation du groupe en 200720.

En 2016, un documentaire, intitulé We are X, a été réalisé par Stephen Kijak.
Il raconte l'histoire de X Japan et de Yoshiki.
Le film est accompagné d'un album, composé essentiellement d'anciens titre du groupe.
Le 4 mars 2017, X Japan fait un concert à la SSE Wembley Arena de Londres, accompagné de la diffusion de We Are X.
Un nouvel album est annoncé à cette occasion.
Le documentaire sera disponible en salle française à partir du 6 décembre 2017.





# Les membres (Wikipedia)


Comme de nombreux autres groupes de musique japonais, les membres du groupe utilisent davantage un pseudonyme comme nom de scène, ici entre guillemets, que leur véritable nom et prénom.

Formation actuelle



  • Toshimitsu "Toshi" Deyama (出山利三, Deyama Toshimitsu) – chant

  • Tomoaki "Pata" Ishizuka (石塚智昭, Ishizuka Tomoaki) – guitare

  • Hiroshi "Heath" Morie (森江博, Morie Hiroshi) – basse (membre depuis 1992)

  • Yoshiki Hayashi (林佳樹, Hayashi Yoshiki) – batterie et piano

  • Yasuhiro "Sugizo" Sugihara (杉原康弘, Sugihara Yasuhiro) – guitare et violon (membre depuis 2009)



Anciens membres



  • Taiji Sawada (沢田泰司, Sawada Taiji) – basse (membre jusqu'en 1992)

  • Hideto "hide" Matsumoto (松本秀人, Matsumoto Hideto) – guitare (membre jusqu'en 1997, toujours considéré comme membre à titre posthume)



Musiciens invités



  • Richard Fortus – guitare (invité pour les concerts du 29 et 30 mars 2008, X Japan Attacks Again)

  • Wes Borland - guitare (invité pour les concerts du 29 et 30 mars 2008, X Japan Attacks Again)

  • Yasuhiro "Sugizo" Sugihara - guitare (invité pour les concerts du 28, 29 et 30 mars 2008, X Japan Attacks Again, au festival hide Memorial Summit du 4 mai 2008 et au concert du 31 décembre 2008 à l'Akasaka Blitz)



Ce dernier a intégré définitivement la formation au printemps 2009.





# Identité du groupe


Style musical


Les premières années sont fortement marquées par l'influence du glam métal et du heavy métal américain et anglais, à l'image de Kiss, mais également par la culture classique de yoshiki, le style musical du groupe évoluera progressivement au point de mêler davantage de balades à l'image de Forever Love et Endless Rain.
Ces musiques à la thématique triste voire suicidaire contrastent alors fortement avec des compositions plus violentes et dynamiques, comme Kurenai ou Silent Jealousy, titres fortement influencés par le speed métal et le thrash métal.

Ces deux facettes musicales ont contribué à façonner l'identité de X Japan et à participer à la composition des membres du groupe, à l'image de Taiji Sawada, le bassiste du groupe de 1986 à 1992 qui quitta le groupe en raison de divergences musicales avec le leader du groupe, Yoshiki Hayashi.
En effet, jusqu'en 1992, le groupe était surtout réputé pour sa musique métal, malgré quelques titres plus lents et plus mélodieux.
Mais lorsque le groupe changera de nom au début des années 90, le style musical du groupe changera également, mettant l'accent sur les balades.

Cette dualité entre le métal et la balade se retrouve dans le titre emblématique Art of Life où durant une demi-heure, les membres oscilleront entre ces deux genres. Malgré la richesse de ce titre, Art of Life ne fut joué que quelquefois en live : deux fois en 1993, les 30 et 31 décembre, une fois en 1992 avec un arrangement Concerto pour piano et orchestre symphonique et une fois en 2008, en deux parties, le 28 et 30 mars.

Les principaux thèmes abordés sont le meurtre, la souffrance, la tristesse, le sexe, le suicide, l'amour et la mort.

Style vestimentaire


Tout comme le genre musical, le groupe connaitra également une évolution progressive dans son style vestimentaire.
À nouveau inspiré par le groupe américain Kiss, les membres de X Japan aborderont un look provocateur et extravagant, précurseur du mouvement visual kei au Japon.
Cette véritable mise en scène déguisée donnera une véritable identité au groupe. Ce style s'inspire également de la mode japonaise streetwear et de la mouvance punk.

Pour autant, le look de X Japan va s'assagir avec les années.
Progressivement, les coiffures sont moins aériennes, le maquillage plus léger, les vêtements moins fournis.
Seul Taiji (jusqu'à en 1992) et hide (jusqu'en 1997) garderont un look très décalé par rapport aux autres membres du groupe.
Notons que Heath, le bassiste, lors des concerts et festivals de 2008 porta des vêtements plus extravagants que ceux de ses partenaires.





 



Waha

Natsuki Takaya [Mangaka] [GON] - Dim 15 Déc 2019 - 15:28









# Bloc Technique
Nom : 高屋・奈月, Natsuki Takaya
Date de naissance : 7 juillet 1973
Lieu de naissance : Shizuoka, au sud de Tokyo
Œuvres principales : Ceux qui ont des ailes, Fruits Basket, Twinkle stars






# Biographie reprise sur wikipedia

Sa vocation de mangaka s'est manifestée dès l'école primaire.
Au début, cela était beaucoup dû à sa grande sœur, voulant elle-même devenir mangaka.
Elle commence sa carrière en 1991 dans le magazine Hana to yume avec Sickly Boy wa Hi ni Yowai.
Après plusieurs histoires courtes comme Born Free, elle publie ses premières séries comme Geneimuso en 1994 et Tsubasa wo motsu mono (Ceux qui ont des ailes) en 1995.

C'est en 1999 qu'elle commence son œuvre majeure, Fruits Basket, qui connait un grand succès et se voit même adapté en anime en 2001.
La même année, elle reçoit pour ce manga le prix Kōdansha catégorie shōjo, bien qu'il ne soit pas édité par Kōdansha, chose rare pour ce prix.
Fruits Basket sera réadapté une seconde fois en animé et sortira en Avril 2019.

En 1999, elle publie aussi un one-shot nommé Boku ga utau to, kimi ha warau kara.
En 2007, elle commence à faire paraître Twinkle stars (Hoshi wa utau) dans le célèbre magazine Hana to yume.

Dans le manga Fruits Basket, elle laisse de nombreuses notes où elle parle, outre de son travail de mangaka, de sa passion pour les jeux vidéo RPG sur PlayStation 2 notamment : Sakura Taisen, Persona, Final Fantasy, etc.
Elle apprécie les mangaka Saki Hiwatari et Rumiko Takahashi.
D'ailleurs, on peut également ajouter que Natsuki Takaya est gauchère et qu'elle eut des problèmes à la main gauche ce qui l'a amené à se faire opérer pendant la réalisation de Fruits Basket.




# Œuvres


  • 1991 : Sickly boy wa hi ni Yowai

  • 1992 : Born Free

  • 1992 : Knockin' on the wall, publiée dans le premier tome de Ceux qui ont des ailes

  • 1993 : Voice of mine, publiée dans le recueil Accords parfaits

  • 1994 : Double Flowers, publiée dans le recueil Accords parfaits

  • 1994 - 1997 : Démons et chimères (幻影夢想, Geneimusô), 5 volumes.

  • 1995 : Midori no Saidan

  • 1995 - 1998 : Ceux qui ont des ailes (翼を持つ者, Tsubasa o motsu mono), en 6 volumes.

  • 1998 : Hankuko Hime, one-shot

  • 1998 : Accords parfaits (僕が唄うと君は笑うから, Boku ga utau to, kimi wa warau kara, litt. « parce que tu souris si je chante »), one-shot

  • 1998 - 2006 : Fruits Basket (フルーツバスケット, furūtsu basuketto), en 23 volumes.

  • 2007 - 2011 : Twinkle stars (星は歌う, Hoshi wa utau), en 11 volumes.

  • 2011 - en cours : Liselotte et la forêt des sorcières (リーゼロッテと魔女の森, Liselotte to Majo no Mori)

  • 2015 - 2019 : Fruits Basket Another,suite de Fruits Basket dans le lycée Kaibara des années après.







Waha

Tsutomu Nihei [Mangaka] [GON] - Sam 14 Déc 2019 - 16:46









# Bloc Technique
Nom : 弐瓶 勉, Tsutomu Nihei
Date de naissance : 1er janvier 1971
Lieu de naissance : Kōriyama, Japon
Œuvres principales : BLAME !, Abara, Biomega, Knights of Sidonia






# Description reprise sur Wikipedia

Tsutomu Nihei est né le 1er janvier 1971 à Kōriyama dans la préfecture de Fukushima au Japon.
Il fait des études en architecture et part aux États-Unis après son diplôme.
Il travaille dans un cabinet d’architectes à New York mais ne parvient pas à percer et retourne au Japon un an plus tard.

Il commence le dessin à 20 ans1et cela lui permet de trouver un travail chez Kōdansha en tant qu'assistant de Tsutomu Takahashi avec qui il travaille sur Jiraishin et Alive.

Suite au prix remporté en 1995 pour le one-shot BLAME, il commence à prépublier BLAME! dans Afternoon.
Cela lui permet de gagner une renommée internationale et il sera invité au Festival d'Angoulême en 2001 puis à Japan Expo en 2004.

Une exposition est consacrée à son œuvre au Festival d'Angoulême 2019.




# Récompenses

1995 : prix spécial du jury de l'Afternoon Four Seasons pour le one shot BLAME
2016 : États-Unis Prix Inkpot




# Œuvres

Manga



  • 1995 : BLAME, one shot, publié relié en 2001 avec NOiSE.

  • 1999 : BLAME! (ブラム!, Buramu!), 10 volumes publié chez Kōdansha, prépublié à partir de 1997 dans Afternoon. Publié en France entre mars 2000 et mai 2004 chez Glénat.
  • 2001 : NOiSE (ノイズ, Noizu?), one shot chez Kōdansha (préquelle de BLAME !), prépublié en 2000 dans Afternoon. Publié en France en 2003 chez Glénat.

  • 2002 : Dead Heads, chapitre prépublié dans Afternoon

  • 2003 : Wolverine : Snikt !, une aventure de Wolverine des X-men, publié en 2005 en France aux éditions Marvel France – Panini Comics (collection Graphic Novel).

  • 2003 : Sabrina, one shot, prépublié dans Akai Kiba (fanzine)

  • 2004 : Biomega (バイオメガ, Baiomega), 1er chapitre prépublié dans Young Magazine n°29 (14 juin 2004) et relié par Kōdansha en novembre 2004. la suite est prépublié dans Ultra Jump en juin 2006 et relié par Shueisha à partir de 2007. Publié en France en 2009 chez Glénat.

  • 2004 : Digimortal, one shot de deux chapitres, publié dans Ultra Jump de Shueisha (décembre 2004 et suivant). Il est publié relié avec le deuxième volume d'Abara. Il est publié en France en 2007 chez Glénat.

  • 2004 : Zeb-Noid, one shot mettant en scène une guerre entre deux espèces d'insectes

  • 2004 : NSE: Net Sphere Engineer (ネットスフィアエンジニア, Netto Sufia Enjinia), suite de BLAME! (Publié dans le recueil inédit en France : Blame! Gakuen and so on...)

  • 2006 : Breaking Quarantine dans Halo Graphic Novel. Met en scène le sergent Avery J. Johnson s’échappant du niveau "La Quarantaine" de Halo: Combat Evolved.

  • 2006 : Abara (アバラ), deux volumes en mai 2006, 11 chapitres prépubliés dans Ultra Jump de Shueisha. Publié en France en 2007 chez Glénat.

  • 2008 : Blame Gakuen! And So On (ブラム学園! アンドソーオン 弐瓶勉作品集), recueil de 10 histoires courtes

    • Zeb-Noid

    • Blame Gakuen!? (Blame Gakuen!, Blame Gakuen! Tokyo and Nara under one umbrella, Blame Gakuen! Under the tower of blooming sakura)

    • Parcel (A Small Package)

    • Net Sphere Engineer (Blame! NSE)

    • Pump

    • Blame!²

    • Numa no Kami

    • Winged Armor Suzumega (The Armored Battle Insects-Sphingidae)



  • 2009 : Knights of Sidonia (シドニアの騎士, Shidonia no Kishi) publié par Kōdansha, prépublié dans Afternoon

  • 2016 : Country of the Dolls (人形の国, Ningyô no Kuni), one shot publié dans Weekly Young Magazine n°235

  • 2017 : Country of the Dolls (人形の国, Ningyô no Kuni), série, aussi connu sous le nom de APOSIMZ.



Recueils


2001 : Bitch’s Life


Poster


2002 : Bear: Dawn of the killer beast (imprimé à 666 exemplaires), vendue par Vegetal Manga.

Artbook


2003 : Blame! and So On, en 6 parties : Collaboration, Blame!, Noise, Otherworks, Megalomania et Dead Heads.
On y trouve des travaux et des pages couleurs réalisés sur BLAME!, NOiSE, SNIKT! ainsi que des inédits.
Plusieurs interviews en japonais y sont disponibles, où l'auteur s'étend sur les multiples influences de la bande dessinée franco-belge sur son style graphique si particulier (dont les travaux d'Enki Bilal pour lesquels Nihei est un fervent admirateur, et lèvent certains points d'ombre de l'histoire de BLAME!.





# Note

C'est grâce à @Iwao que j'ai découvert cet auteur et j'aime beaucoup son style graphique.
Je n'ai toujours pas fini BLAME mais j'ai bien aimé Noise !






Akira Toriyama [Mangaka / Character Designer] [GON] - Lun 11 Nov 2019 - 0:11








 
# Bloc Technique
Nom : Akira Toriyama
Nom japonais : 鳥山 明
Date de naissance : 5 avril 1955
Lieu de naissance : Nagoya, préfecture d'Aichi, Japon  
Œuvres principales :
Dr Slump (1980–1984)
Dragon Ball (1984–1995)
Dragon Quest (character designer)
Chrono Trigger (character designer)
Blue Dragon (character designer)







# Description de Wikipedia

Akira Toriyama (鳥山 明, Toriyama Akira) est un auteur de manga et character designer japonais né le 5 avril 1955 à Nagoya dans la préfecture d'Aichi.
Akira Toriyama est arrivé en deuxième position, après Osamu Tezuka, en raison de ses œuvres très influentes et populaires dans le monde entier.

Son œuvre la plus célèbre, Dragon Ball, connait un très grand succès mondial.
En 2007, les Japonais le classent troisième « meilleur manga de tous les temps » à l'occasion du dixième anniversaire du Japan Media Arts Festival, derrière Slam Dunk et JoJo's Bizarre Adventure.

En 1981, il remporta le prix Shogakukan Manga Award du meilleur manga shōnen avec Dr. Slump.
Il fut vendu à plus de 35 millions d'exemplaires au Japon.
Il a été adapté en une série d'anime à succès, avec un deuxième anime créé en 1997, 13 ans après la fin du manga.
Sa prochaine série, Dragon Ball, deviendra l'un des mangas les plus populaires et les plus réussis au monde.
Après avoir été vendu entre 250 et 300 millions d'exemplaires dans le monde entier, il s'agit du deuxième manga le plus vendu de tous les temps et est considéré comme l'une des principales raisons de la période où la circulation du manga était à son maximum entre le milieu des années 1980 et le milieu des années 1990.
À l'étranger, les adaptations en dessins animés ont eu plus de succès que le manga et ont contribué à renforcer la popularité de ces dessins dans le monde occidental.




# Biographie reprise sur Wikipedia

Enfance et adolescence
Akira Toriyama est un auteur de manga japonais né le 5 avril 1955 à Kiyosu, Préfecture d'Aichi.
L'auteur se représente par différents avatars dont le plus connu est un homme au masque à gaz.
Dans les années 1960 Akira est un enfant actif, chaque soir il s'adonne à une activité qui a très vite occupé une grande partie de sa vie, le dessin.
Après être entrée au lycée pour spécialité art, Akira ne souhaite pas faire d'études supérieures et préfère se lancer dans la vie active, il a confiance en lui et se sent capable de devenir auteur de bande dessinée professionnel.
Contre la volonté de ses parents Akira quitte le circuit scolaire et trouve un travail comme illustrateur pour une agence de publicité.
Mais il sera vite considéré comme marginal du fait de ses retards intempestifs, son comportement, sa manière de s'habiller, ou encore le fait d'être incapable de se lever à l'heure. Au bout de 2 ans de travail il finira par démissionner.

Débuts de carrière et popularité Dr Slump
Akira Toriyama se retrouve au chômage sans argent, ses parents lui donnent de quoi s'acheter des cigarettes et se boire un café.
Dans l'un de ces cafés, il tombe sur un concours manga, il décide d'y participer sans faire preuve d'une grande ambition en envoyant une histoire comique à la fin du concours.
Akira tente a nouveau sa chance avec un magazine de prépublication de manga pour adolescent, il envoie son histoire avec toute confiance Awawa World.
Il ne gagnera aucun prix.
Un nouveau concours se présente au shonen shump magazine de prépublication de manga pour adolescents, il envoie son histoire Mystérious Rain Jack, et ne remportera pas a nouveau de prix car la shueisha n'ayant pas les droits de publier une parodie sur Star Wars.
Il continuera à persévérer suite a un appel de kazuhiko Torishima le directeur de la maison d'édition Hakusensha, qui deviendra plus tard son rédacteur en chef.

Chaque mois des années 70 le magazine reçoit 100 à 150 candidatures de jeune voulant percé un petit nombre de candidature sont sélectionnés pour apparaître dans le classement pour le reste des candidatures les employés devais choisir un candidat ayant un potentiel afin de le prendre sous son aile.

Trouvant Akira toriyama un certain potentiel, il envoya un télégramme inscrit : «Tu as un don appelle moi vite signé Torishima. ».
Il commence alors à travailler avec lui.

Au bout de 2 ans d'entrainement avec Kazuhiko Torishima, devenu connu pour avoir été l’éditeur d'Akira Toriyama pendant la période de Dr Slump et pendant la première moitié de Dragon Ball. Akira Toriyama aura sa toute première histoire publiée, Wonder Island, qui est un échec.

Il écrit de nombreux histoires qui ne se révéleront pas concluants.

Cependant Torishima prend confiance en lisant le premier épisode d'une histoire intitulé Docteur Slump, Arale en personnage secondaire était beaucoup plus charismatique que le professeur Slump étant le personnage principal de l'histoire.

Il proposa Arale comme personnage principal ce qu'il refusera car le shônen manga était destiné aux garçons.

Il lui demande alors de faire une histoire courte mettant en scène Arale, et de l'admettre comme un personnage principal si l'accueil était favorable à l'annexe.

L'histoire ayant alors reçu du succès et gagne en popularité grâce à sa publication hebdomadaire de Dr Slump de 1980 à 1984, pour laquelle il remporte le Prix Shōgakukan en 1982 dans la catégorie shōnen.

La série comique Dr. Slump suit les aventures d’un professeur pervers et de son petit super-puissant robot Arale.

Son éditeur alors précise : « il a commencé la série à 25 ans alors qu’il vivait encore à la maison avec ses parents, mais lorsque la série s’est terminée en 1984, il était une superstar du manga.»

En 1981, le manga Dr Slump lui a valu le Shogakukan Manga Award pour la meilleure série de shōnen ou de shōjo manga de l’année.

Une adaptation d'anime très réussie a été diffusée à la télévision de 1981 à 1986, avec une série de remake diffusée de 1997 à 1999. En 2008, le manga s'était vendu à plus de 35 millions d'exemplaires au Japon.

Succès international : Dragon Ball
6 mois après le succès, la publication en série qui dure alors 7 jours : trois quatre jours pour le scénario et deux jours pour le dessin un rythme assez pénible pour lui.

Akira Toriyama décide d'arrêter la série Dr Slump.

Mais la série ayant un grand succès ne pouvait pas s'arrêter s'il ne parvenait pas à mieux faire.

Il commence dès alors à boucler en 5 jours pour trouver une autre histoire qui sera publié en annexe dans 2 jours.

Il commence alors un manga d’aventure/gag, mais s’est ensuite transformé en une série de combat d’arts martiaux, tout en s'inspirant des films admiratif de Jackie chan.
Il écrit une histoire courte Dragon Boy, qui va le conduire a écrire le manga Dragon Ball.

Il travaille sur Dragon Ball de 1984 à 1995. Pendant ces onze ans, il dessine 42 volumes contenant 185 pages chacun (ce qui fait de Dragon Ball une œuvre de 7 770 pages). Dragon Ball devient un immense succès, et connaît des adaptations animées, des jeux vidéo, des jeux de cartes, etc.

Grâce à son sens créatif, Toriyama obtient du travail dans plusieurs projets de jeux vidéo tel que Dragon Quest.
Il conçoit également les personnages de Chrono Trigger sur Super Nintendo, des jeux de combat Tobal n°1 et Tobal 2 sur PlayStation, et enfin de Blue Dragon sur Xbox 360.

Après Dragon Ball, Toriyama produit des one shot ou de courts récits (de 100 à 200 pages), tels que Go! Go! Ackman, Cowa, Kajika, Sand Land ou encore Cross Epoch en collaboration avec Eiichirō Oda.

Les autres années
En 2008, Toriyama entame une nouvelle collaboration en tant que scénariste, avec Masakazu Katsura (l'auteur de Video Girl Ai et Zetman) au dessin, sur le one shot Trop forte, Sachié !! (Sachie-chan Guu! (さちえちゃんグー!)) dont la prépublication débute le 4 avril dans le 5e numéro du nouveau magazine de Shueisha : Jump Square.

Cette même année, Blue Dragon est adapté en série animée et est diffusé en français sur Nickelodeon à partir de mai 2009.

L'année suivante, l'adaptation hollywoodienne Dragonball Evolution de Dragon Ball sort sur grand écran.

Mais le film, peu respectueux du manga et particulièrement mal réalisé, se révèle un échec cuisant tant critique que public.

Toriyama et Katsura publient alors un nouveau manga, Jiya.

Attaché à sa vie à la campagne, tous ses mangas se passent dans un même monde à différentes époques, The World, une planète jumelle à la Terre.
Les deux histoires faites avec Masakazu Katsura (Trop forte, Sachié !! et Jiya) sont regroupées dans l'album Katsuraakira.

En janvier 2013, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême lui décerne le prix spécial du 40e anniversaire du Festival.

Symbole de l'impact de Toriyama, il est le premier mangaka à être célébré parmi les quarante Grands Prix et autres prix anniversaires.

De plus, lors de ce scrutin, il arrive en tête du vote des auteurs.

En juillet 2013, à l'occasion des 45 ans du magazine Weekly Shonen Jump, dont il fut un des auteurs vedettes, il publie une nouvelle série, Jaco the Galactic Patrolman (Ginga Patrol Jako) dans le numéro 3314.

La série est liée aux précédents mangas sur La patrouille galactique (Trop forte, Sachié !! et Jiya) et fait aussi office de préquelle au manga Dragon Ball.

Le 28 avril 2015, le studio japonais Toei Animation annonce qu'il est le scénariste de la série Dragon Ball Super, suite directe à Dragon Ball Z15.

En avril 2018, Akira Toriyama a fait part de son indignation et se dit outré suite a la réalisation d'un film pour adultes parodiant les personnages de Dragon Ball Z.

Il est aussi le scénariste du film Dragon Ball Super: Broly qui sort le 14 décembre 2018.

Vie privée
Toriyama a épousé Yoshimi Katō (由 美) le 2 mai 1982, une ancienne artiste manga de Nagoya sous le nom de plume Nachi Mikami (か み な), et ayant occasionnellement aidé Toriyama et son assistant sur Dr. Slump.
Ils ont deux enfants : un fils nommé Sasuke (佐助) né le 23 mars 1987, et une fille née en octobre 1990.
Toriyama vit dans son atelier de la maison à Kiyosu.

Toriyama a une passion pour les voitures et les motos, hérité de son père qui avait l'habitude de faire de la moto et d'exploiter une entreprise de réparation automobile pendant un bref moment, bien qu'il ne comprenne pas les mécanismes lui-même.

L'auteur est un amoureux des animaux, ayant gardé de nombreuses espèces d'oiseaux, de chiens, de chats, de poissons, de lézards et de punaises comme animaux de compagnie depuis son enfance.

Certains ont été utilisés comme modèles pour les personnages qu'il a créés tels que Karin et Beerus.

Toriyama a eu une passion pour les modèles en plastique, et a conçu plusieurs pour la marque Beaux - Moulds.

Il a également rassemblé des autographes de célèbres artistes de manga, dont plus de 30, dont Yudetamago et Hisashi Eguchi, un passe-temps qu'il a donné à Peasuke Soramame.




# Style, influence et accolades (toujours repris sur wikipedia)

Toriyama admire Osamu Tezuka, notamment Astro Boy, et a été impressionné par Walt Disney pour Les 101 Dalmatiens, dont il se souvient pour son animation de haute qualité.

Les premiers films de Jackie Chan ont également eu une influence notable sur ses histoires, en particulier le film de comédie pour arts martiaux de Chan, Drunken Master.

Toriyama a déclaré qu'il a été influencé par l'animateur Toyoo Ashida et l'adaptation de la série télévisée anime de son propre Dragon Ball ; De là, il a appris que la séparation des couleurs au lieu de les mélanger facilite la tâche du nettoyeur et de la coloration des illustrations.
Ce sont les effets sonores de Toriyama dans Mysterious Rain Jack qui ont attiré l'attention de Kazuhiko Torishima, qui a expliqué qu'ils étaient généralement écrits en katakana, mais Toriyama utilisait l' alphabet romain qu'il trouvait rafraîchissant.

À son avis, Torishima a déclaré que Toriyama excelle en noir et blanc en utilisant des zones noires, du fait qu’il n’avait pas l’argent nécessaire pour acheter une sélection d’écran lorsqu’il a commencé à dessiner des manga.

Il a également décrit Toriyama comme un maître du confort et du "bâclé, mais dans le bon sens".

Par exemple, dans Dragon Ball, en détruisant les paysages de l’environnement et en donnant des cheveux blonds aux Super Saiyans afin d’avoir moins de travail d’encrage et de dessin. Torishima a affirmé que Toriyama dessine ce qu'il trouve intéressant et ne se soucie pas de ce que ses lecteurs pensent.

Dr. Slump est principalement une série humoristique remplie de jeux de mots, d'humour de toilette et d'insinuations sexuelles.

Mais il contenait également de nombreux éléments de science-fiction; extraterrestres, personnages anthropomorphes, voyages dans le temps et parodies d’œuvres telles que Godzilla, Star Wars et Star Trek.

Toriyama a également inclus de nombreuses personnes réelles dans la série, telles que ses assistants, son épouse et ses collègues (tels que Masakazu Katsura ), mais plus particulièrement son éditeur, Kazuhiko Torishima, en tant que principal antagoniste de la série, le Dr Mashirito.

Un bâillon courant dans Dr. Slump qui utilise des matières fécales a été rapporté comme une source d’inspiration pour l’emoji Pile of Poo.




# Œuvres

Dr Slump, dans Weekly Shōnen Jump, 1980-1984.
L'Apprenti mangaka, dans Fresh Jump, 1982-1984 (manga didactique sur la création de bande dessinée).
Dragon Boy, dans Fresh Jump, 1983.
Dragon Ball, dans Weekly Shōnen Jump, 1984-1995.
Go! Go! Ackman, dans V Jump, 1993.
Cowa!, dans Weekly Shōnen Jump, 1997-1998.
Kajika, dans Weekly Shōnen Jump, 1998.
Neko Majin, dans Weekly Shōnen Jump, 1999-2005.
Sand Land, dans Weekly Shōnen Jump, 2000.
Katsurakira (Trop forte, Sachié !! et Jiya), en collaboration avec Masakazu Katsura, 2008-2009.
Kintoki, dans Weekly Shōnen Jump, 2010.
Jaco the Galactic Patrolman, dans Weekly Shōnen Jump, 2013.
Dragon Ball Super (scénario, concept original), dans V Jump, depuis 2015.
Blue Dragon (création des personnages de l'anime).

Pour avoir une liste plus détaillée :  






# Récompenses et hommages

1981 : Prix Shōgakukan pour Dr Slump.
2013 : Prix spécial du 40e anniversaire du Festival d'Angoulême 2013.
2019 : Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres à l'Ambassade de France au Japon le 30 mai.





Waha

Isao Takahata [Réalisateur] [GON] - Dim 27 Oct 2019 - 12:19









Isao Takahata (高畑 勲, Takahata Isao) était un réalisateur de films d'animation.
Il a fondé le studio Ghibli avec Hayao Miyazaki.

Voici ces principaux films :
- Le Tombeau des lucioles
- Souvenirs goutte à goutte
- Pompoko
- Mes voisins les Yamada
- Le Conte de la princesse Kaguya





 
# Bloc Technique
Nom : 高畑 勲, Takahata Isao  
Date de naissance : 29 octobre 1935
Lieu de naissance : Ise (Japon)
Date de décès : 5 avril 2018 (à 82 ans)
Lieu de décès : Tokyo (Japon)
Divers : Il était surnommé  "Paku-san" par Hayao Miyazaki
Passions : Il était passionné par la culture française







# Biographie

Isao Takahata est né à Ise  le 29 octobre 1935. C'était le dernier d'une fratrie de 7 enfants.
Il a grandit dans la région d'Okayama où il subira les bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Il étudiera la littérature française à l'université de Tokyo mais se décide pour le métier de la réalisation de film d'animation avec "La Bergère et le Ramoneur" (Paul Grimault et Jacques Prévert) première version du "Roi et l'Oiseau", sortie au Japon en 1956.

Il rejoint ensuite le jeune studio d'animation Toei Douga en 1959 où il officie en tant qu'assistant.  
En 1963, il réalise la série Ken, l’enfant loup.
Il y rencontre Hayao Miyazaki avec qui il réalisera "Horus, prince du soleil" ce qui marquera leur premier projet en commun (mais pas le dernier).
Ensemble, ils travaillèrent sur divers projets de films ("Heidi, la petite fille des Alpes" en 1974, "Nausicaä de la vallée du vent" en 1984 et "L'Histoire du canal de Yanagawa" en 1987) mais aussi sur des séries télévisées ("Lupin III" : "Edgar de la Cambriole")

Pendant 20 ans, les deux hommes continueront de travailler régulièrement ensemble, Hayao Miyazaki dirigeait et Isao Takahata réalisait...

Isao Takahata réalise plusieurs court ou long métrages : Panda petit panda (1972-1973), de "Kié la petite peste" (1981),  de "Goshu le Violoncelliste" (1982) avant de fonder en 1985, le studio Ghibli avec Toshio Suzuki (producteur en chef), Hayao Miyazaki et la compagnie Tokuma Shoten..

Isao Takahata sortira alors plusieurs longs métrages pour le studio Ghibli : "Le Tombeau des lucioles" (1988), "Souvenirs goutte à goutte" (1991), "Pompoko" (1994), "Mes voisins les Yamada" (1999), "Le Conte de la princesse Kaguya" (2013).

Il reçoit de nombreux prix et distinctions pour ses films et "Le Conte de la princesse Kaguya" est nominé aux Oscars.






# Filmographie
 

Réalisateur



Longs métrages
1968 : Horus, prince du Soleil (太陽の王子 ホルスの大冒険, Taiyō no ōji : Horus no daibōken)
1981 : Kié la petite peste (じゃリン子チエ, Jarinko Chie)
1982 : Goshu le violoncelliste (セロ弾きのゴーシュ, Cello hiki no Gōshu)
1987 : L'Histoire du canal de Yanagawa (柳川堀割物語, Yanagawa horiwari monogatari)
1988 : Le Tombeau des lucioles (火垂るの墓, Hotaru no haka)
1991 : Souvenirs goutte à goutte (おもいでぽろぽろ, Omoide Poroporo)
1994 : Pompoko (総天然色漫画映画 平成狸合戦ぽんぽこ, Heisei tanuki gassen Pompoko)
1999 : Mes voisins les Yamada (ホーホケキョ となりの山田くん, Hōhokekyo tonari no Yamada-kun)
2013 : Le Conte de la princesse Kaguya (かぐや姫の物語, Kaguya-Hime no Monogatari)

Court métrage
1972 : Panda Petit Panda (パンダ・コパンダ, Panda kopanda?)
1973 : Panda Petit Panda : Le Cirque sous la pluie (パンダ・コパンダ 雨ふりサーカスの巻, Panda Kopanda: Amefuri Circus no Maki)
2003 : Jours d'hiver (冬の日, Fuyu no hi) - segment

Séries TV
1974 : Heidi (アルプスの少女ハイジ, Alps no shōjo Heidi)
1976 : Marco (母をたずねて三千里)
1979 : Akage no An (赤毛のアン)

Divers
1963-1965 : Ken l'enfant loup (狼少年ケン, Ookami shōnen Ken?), réalisateur d'épisodes, non traduit en français.
1968-1969 : Gegege no Kitaro (ゲゲゲの鬼太郎), réalisateur d'épisodes, non traduit en français.
1969-1970 : Mooretsu atarō (もーれつア太郎), réalisateur d'épisodes, non traduit en français.
1971-1972 : Apache Yakyugun (アパッチ野球軍), réalisateur d'épisodes, non traduit en français.
1971-1972 : Gegege no Kitaro (ゲゲゲの鬼太郎), La deuxième série, réalisateur d'épisodes, non traduit en français.
1971-1972 : Lupin III (ルパン三世, Lupin sansei), coréalisateur avec Hayao Miyazaki des épisodes de la seconde moitié de la saison.
1978 : Conan, le fils du futur (未来少年コナン, Mirai Shōnen Conan?), coréalisateur des épisodes 8 et 9 avec Hayao Miyazaki.


Producteur


1984 : Nausicaä de la vallée du vent (風の谷のナウシカ, Kaze no tani no Naushika).
1986 : Le Château dans le ciel (天空の城ラピュタ, Tenku no shiro Laputa).
2016 : La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit (producteur artistique).

Assistant-réalisateur


1961 : Anju to zushiōmaru (安寿と厨子王丸?).
1962 : Tanoshii bunmeishi tetsu monogatari (たのしい文明史 鉄ものがたり).
1963 : Wanpaku ōji no orochi taiji (わんぱく王子の大蛇退治).
1963 : Ankokugai saidai no kettō (暗黒街最大の決闘).








Waha

Maximum the hormone [J-music] - Lun 27 Nov 2017 - 21:07






Maximum the hormone



 
# Bloc Technique

Pays d'origine :  Japon,
Genre musical : Nu metal, punk hardcore
Statut : en activité depuis 1998
Labels : Video and Audio Project/Mimikajiru
Site officiel : www.55mth.com






# Description

Parlons aujourdhui de maximum the hormone !

Donc c'est un groupe de punk japonais fondé en 1998.

Wikipedia a écrit:Maximum the Hormone (マキシマム ザ ホルモン, Makishimamu Za Horumon) est un groupe de nu metal et punk hardcore japonais, originaire de Hachiōji. Composé de quatre membres, le groupe est principalement popularisé grâce à son interprétation de deux génériques de la série animée Death Note avec les titres What's Up, People? et Zetsubou Billy.
Le style du groupe mélange plusieurs éléments du punk rock, du punk hardcore, du metal, du rock, du pop, du ska et du hip-hop.







# Mon avis

Bon voilà, j'aime beaucoup ce groupe mais plus parce que Nikos fait que écouter what's up people (qui est un opening de Death note) ou tsume tsume tsume ou encore Chu chu Lovely Muni Muni Mura Mura Purin Purin Boron Nururu Rero Rero!!

A noter que Zetsubou Billy est aussi un ending de Death Note faite par MTH (j'abrege si je veux) mais qu'ils ont également participé à d'autres génériques comme l'ending de Akagi (Akagi de son nom) sorti en 2005 mais encore un ending sur Air master (Rolling1000toon) sorti en 2003.

Donc un bon groupe qui fait du bon son a partager avec ses amis !!!!




# Biographie (reprise sur wikipedia)



Débuts (1998–2001)
Maximum the Hormone est formé en 1998 par Daisuke Tsuda (chant), et Nao Kawakita (percussions), ensuite rejoints par SUGI et KEY.
Leur première sortie, A.S.A. Crew, est le seul album avec cette composition du groupe. En 2001, Sugi et Key quittent le groupe.

En fin 2001, le groupe recrute Uehara Futoshi (Ue-chan) pour occuper la place de bassiste devenue vacante, pendant que Ryo Kawakita (Maximum the Ryo), le frère de Nao, prend la place de guitariste et contribue aussi à la composition des musiques. Le groupe sort trois singles, suivi par Hō.


De Mimi Kajiru à Buiikikaesu (2002–2007)
En 2002, le groupe sort un nouveau single, suivi par un album, Mimi Kajiru.
L'album montre en plus la « signature vocale gueularde » de Daisuke et le style soliste de bassiste Ue-chan.
Le groupe entreprend une approche plus traditionnelle, sortant deux singles puis un album, Kusoban, conçu en 2004 dans le but de contraster en mixant des musiques violentes avec de la pop.
Après avoir enregistré une autre série de singles, le groupe sort un nouvel album, Rokkinpo Goroshi, qui développe l'importance de sa fanbase.

Maximum the Hormone joue dans plusieurs festivals rock et sort un DVD live, Debu vs. Debu. De plus, le titre Rolling1000toon est choisi comme générique de fin pour la série anime Air Master.

L'année 2006 voit la reconnaissance du groupe au Japon avec la chanson Koi no Megalover qui atteint la 9e place à l'Oricon durant l'été 2006, premier classement du groupe dans le top 10 au Japon.

Trois morceaux du groupe figurent désormais dans des animes : What's Up, People ?! et Zetsubou Billy, respectivement opening et ending de l'anime Death Note, et Akagi devient le theme d'ending de la série d'animation Akagi. À la suite de la promotion grâce à deux singles et à la télévision, Maximum the Hormone sort son album Buiikikaesu qui entre directement a la 5e position de l'Oricon, un nouveau record pour le groupe.

Tsume Tsume Tsume (2008–2010)

Maximum the Hormone sur scène en 2008.
En 2008, le groupe publie son deuxième DVD live Deco vs. Deco, et fait sa première apparition outre-mer en Amérique du Nord en soutien à Dropkick Murphys.
Le 3 mai, Maximum the Hormone joue aux funérailles du musicien Hide.

Un nouveau single, intitulé Tsume Tsume Tsume/F, qui comprend sa chanson homonyme et Kill All the 394, est publié au début de la tournée Tsume Tsume Tsume en juillet, et atteint la deuxième place à l'Oricon. Le tournée continue le 16 octobre 20085 avec un dernier concert, qui prend place le 30 novembre. La chanson F parle du personnage Freezer de Dragon Ball.

Le 27 octobre 2008, Maximum the Hormone fait sa première tournée britannique avec Enter Shikari au Bournemouth BIC.

Ils continuent à tourner avec Enter Shikari jusqu'au 3 novembre, jouant notamment à Exeter, Southampton et Folkestone, avant de terminer par deux nuits à London Astoria. Cependant, avant les dates d'Enter Shikari, Daisuke doit subir une opération des cordes vocales, ce qui mène le groupe à faire une pause le temps que son chanteur revienne de sa convalescence.

Cette pause commence en décembre jusqu'à plusieurs mois. Après le retour de Daisuke, le groupe joue en tête d'affiche au Japon avec Bring Me the Horizon et Blessed by a Broken Heart en mai 2009, et remporte la catégorie « meilleure vidéo rock » pour Tsume Tsume Tsume aux MTV Video Music Awards Japan.


Le 19 novembre 2009, le groupe révèle sur son site web que Nao est enceinte mais, malgré des négociations, elle décide de continuer à jouer avec le groupe.

Le 3 novembre, cependant, Nao tombe malade et est transportée à l'hôpital, où les médecines lui diront de faire une pause.
Le groupe se met alors en pause jusqu'au retour de Nao.
Le 6 mai 2010, le groupe annonce la naissance d'un bébé, une petite fille, en pleine santé, et donc le retour de Nao.
Le groupe participe en caméo à l'adaptation anime de BECK.

Retour et Yoshū Fukushū (depuis 2011)
Plus tard le 7 février 2011, le groupe publie les vidéos de leurs chansons Chiisana Kimi no Te (小さな君の手) et Maximum the Hormone sur leur site web.
Le single intitulé Greatest the Hits 2011–2011 est publié le 23 mars, débutant premier de l'Oricon. En juin la même année, ils tournent en Europe. En début août, ils jouent au Pentaport Rock Festival à Incheon, en Corée du Sud.

Leur nouvel album Yoshū Fukushū est publié le 31 juillet 2013, premier album depuis six ans.
Il s'agit de leur premier album à atteindre la première place de l'Oricon après sa sortie.

Le 2 juin, le groupe publie la vidéo de la chanson A-L-I-E-N, en tant que canular.
La vidéo de la chanson-titre de l'album, Yoshū Fukushū, est publiée le 26 juillet 20137. En 2011, avant sa sortie, la chanson Benjo Sandal Dance est utilisée pour une publicité de la marque Stride, Evolution Rock8.

En novembre 2015, le groupe publie son troisième album live, Deka vs. Deka. Vers février 2016, le groupe entre de nouveau en pause, Nao ayant annoncé son intention d'avoir un autre enfant.

Style musical
Le groupe se démarque surtout par la multitude de voix qu'il développe.
Daisuke, le chanteur, possède une voix très hardcore qu'il module assez bien des aigus aux graves et un flow très rapide qui pourrait être comparé à celui d'un rappeur. Maximum the Ryo, le guitariste, possède une voix plus rock et assez douce qui fait souvent office de seconde voix voire de lead.

Il lui arrive de temps en temps de rapper sur certaine chanson comme Maximum 21st Century ou encore Koi No Megalover.

Son style de jeu à la guitare est principalement de style metal, bien que certaines chansons possèdent un style plus proche du funk ou du reggae (comme dans Rock 'n' Roll Chainsaw).

Nao la batteuse, seule fille du groupe, possède elle une voix aiguë qui se prête très bien au genre pop.

Ça ne l'empêche toutefois pas de crier lors de chansons plus agressives.
Elle adopte un style de batterie assez rapide et agressif.
Plusieurs morceaux du groupe commencent par quatre coups de cymbale marquant le tempo.

Ue-Chan, le bassiste du groupe, est fan de Michael Balzary (Flea), le bassiste des Red Hot Chili Peppers.
Il lui emprunte sa façon de jouer, le slap, et son attitude sur scène, sauter et se déplacer le long de la scène.

Il donne une puissance assez conséquente aux morceaux, comme dans Black Yen Power G-Man Spy, ROLLING 1000tOON ou encore Futoshi.

Il lui arrive également de faire certains backing vocal. Maximum the Hormone peut être comparé à un groupe de metal progressif, de par son changement de style continu qui fait leur originalité.
Le groupe possède plusieurs influences, la plus notable étant celle de No Use For A Name.





# Membres

Daisuke Tsuda (ダイスケはん, Daisuke Tsuda) - chant (depuis 1998)
Nao (ナヲ, Nao Kawakita?) - batterie, chant (depuis 1998)
Ryo Kawakita (マキシマムザ亮君, Ryo Kawakita) - guitare, chant (depuis 1999)
Ue-chan (上ちゃん, Futoshi Uehara) - basse, chœurs (depuis 1999)




# Discographie


Albums studio
1999 : A.S.A. Crew
2001 : Ootori (Hou) (鳳 (ほう))
2002 : Mimi Kajiru (耳噛じる)
2004 : Kusoban (糞盤)
2005 : Rokkinpo Goroshi (ロッキンポ殺し)
2007 : Buiikikaesu (ぶっ生き返す)
2013 : Yoshu Fukushu (予襲復讐)

Singles
2000 : Bullpen Catcher's Dream (ブルペン キャッチャーズ ドリーム)
2002 : Niku Cup (肉コップ)
2003 : Enzui Tsuki Waru (延髄突き割る)
2004 : Rock Bankurawase / Minoreba Rock (ロック番狂わせ/ミノレバ☆ロック)
2004 : Houchou Hasami Cutter Knife Dosu Kiri/Rei Rei Rei Rei Rei Rei Rei Rei Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma (包丁・ハサミ・カッター・ナイフ・ドス・キリ/霊霊霊霊霊霊霊霊魔魔魔魔魔魔魔魔)
2005 : Zawa.. ..Zawa.. .. ..Z.. Zawa.. .. .. ..Zawa (ざわ・・・ざわ・・・ざ・・ざわ・・・・・・ざわ)
2006 : Koi no Mega Lover (恋のメガラバ)
2008 : Tsume Tsume Tsume / [F] (爪爪爪 / [F])
2011 : Greatest the Hits 2011–2011 (グレイテスト・ザ・ヒッツ 2011〜2011)






# Quelques vidéos









Waha

Polysics [J-music] [GON] - Lun 27 Nov 2017 - 20:47








 
# Bloc Technique
Pays d'origine : Japon
Genre musical : New wave, synthpop, rock japonais, punk rock
Statut : En activité depuis 1997
Labels : Ki/oon Records (Sony Music Japan), Tofu Records, Jmusic Store (France), MySpace Records (États-Unis), Deckrec Records (1999-2000)
Influences : Devo
Site officiel :  
Membres : Hiroyuki Hayashi, Fumi, Yano
Anciens membres: Junichi Sugai, Ishimaru, Sako, Kayo

 






# Ma Description

Groupe originaire de Tokyo crée en 1997 ayant un style étrange mélant le "New Wave, Synthpop et Rock japonais" (dixit wikipedia je sais meme pas ce que c'est que le synthpop ou le new wave XD).

Bref, leur style est assez bizarre mais je préfère que vous jugiez par vous même !!


C'est bien entraînant en tout cas !!

J'ai connu ce groupe grâce au cd qu'il y avait dans le neuvième tome de Beck !!

D'après ce que j'ai compris, ils ont enchaînés les performances live au Japon mais aussi aux USA !!





# Biographie reprise dans Wikipedia
 
Formation et débuts (1996–2000)
Hiroyuki Hayashi, chanteur du groupe, se lance dans la musique pendant ses études dans divers groupes locaux qui, la majeure partie du temps, reprenaient des chansons d'autres groupes.
Il jouera plus tard dans un groupe appelé Rhythm Minchi formé de quatre lycéens.
Hayashi, qui voue une véritable admiration pour le groupe Devo, formera, avec ses camarades, Polysic, en mars 1997.
Le groupe comprend alors Hayashi, Sako et Kawabe. Sugai les rejoint en juin 1998, six mois après l'arrivée de Kayo.
À cette période, les membres de Polysics s'attribuent tous un nom de code allant de POLY - 1, POLY - 2, POLY - 3, à POLY - 4.
À ses débuts, le groupe est principalement influencé par Devo, ce que le meneur, Hiroyuki Hayashi, expliquera fréquemment.
Polysics est formé dans la continuité de Devo dès ses débuts.
Leur respect pour Devo peut être entendu dans les clips et chansons de Polysics.

En 1999, Polysics signe avec le label indépendant Deckrec Records, dirigé par UK Project.
En février la même année, ils y publient leur premier album studio, intitulé 1st P.
En mars la même année, Ils jouent leur premier concert au Shimokitazawa CLUB QUE.
Leur album 1st P attire l'intérêt, et le groupe peut jouer au Fuji Rock Festival où il gagne rapidement en popularité.
Par la suite, POLY - 2 (Sako) quitte le groupe.
En octobre 1999 sort leur deuxième album studio, A.D.S.R.M!.
À cette période, ils sont rejoints par Fumi (ex-54 Nudes Honeys) pour participer en tournée à la basse.
La même année, ils effectuent une tournée mondiale.

En mars 2000, le groupe joue au SXSW 2000 au Japon, et tourne aux États-Unis.
Pendant cette tournée, Hayashi visitera Devo en studio à Los Angeles à qui il donnera en main propre le dernier CD des Polysics.

De Neu à National P (2000–2003)
En avril 2000, le groupe signe avec Ki/oon Records et publie le single XCT/Each Life Each End.
En septembre la même année, ils publient leur premier album chez une major, Neu. L
a même année, ils effectuent une tournée mondiale en soutien à l'album.
L'année suivante, en 2001, sort le troisième single de l'album, New Wave Jacket en avril.
À ce moment, le groupe chante en japonais.

Par la suite, leur nouvel album, Eno, est publié en juin la même année.
Sur cet album, Fumiy participe pour la première fois comme membre officiel, depuis son arrivée en 1999.
La même période, le groupe effectue une tournée New Wave Jacket Tour.
Ils jouent à plusieurs festivals d'été, et participent pour la première fois au festival Rock in Japan.
Hayashi participe aussi à l'événement pour la première fois sous le surnom de DJ Hayashi Hiroyuki.
La même année, une compilation, Hey! Bob! My Friend, est publié aux États-Unis et en Corée du Sud.
Elle est publiée par Asian Man Records aux États-Unis, et Ponycanyon Records en Corée.

En 2002 sort l'album For Young Electric Pop, qui est plus tiré pop que ses prédécesseurs.

En mai 2003, le groupe publie un mini-album, Kaja Kaja Goo.
À la fin des enregistrements, leur batteur les quitte.
Par la suite, ils sont rejoints par Isarnaru (des Snail Ramp) à la batterie et, avec la participation d'Ishimar, publient l'album National P en octobre.

Polysics or Die!!!! (2004–2005)
En mai 2004, le groupe publie son best-of, intitulé Polysics or Die!!!!.
Ce best-of comprend d'anciennes chansons.
Il est publié en juillet au Royaume-Uni, et en mars 2005 aux États-Unis.
Au Royaume-Uni, il est le premier à sortir en Europe.
Entre mai et juin la même année, le groupe joue à Tokyo et Osaka toutes les chansons de l'album.
Ils jouent à Tokyo pendant sept jours consécutives et à Osaka pendant deux jours d'affilée, pour leurs tournées appelées 7DAYS TO DIE !!!! ~ ALL OF POLYSICS !!!! ~ and legend ... ~ et 2DAYS TO DIE! !! ~ ALL OF POLYSICS !!!! OSAKA Edition 2DAYS !!!!.
Yano les rejoint à leur dernier jour au 7DAYS de Tokyo.
Après cette tournée, ils jouent en Europe, à commencer par l'Angleterre.
Entre-temps, le premier album solo de Kayo, intitulé Triple Braid Heroine est publié en juillet.

Now is the Time! (2005–2006)
En avril 2005 sort le single Baby BIAS.
Il s'agit de leur premier single CD en quatre ans depuis New Wave Jacket en 2001.
Il suit, quatre mois plus tard, d'un autre single intitulé Coelacanth is Android en août.
Le groupe sortira alors l'album Now is the time! au Japon en février et en avril 2005, et aux États-Unis en avril 2006.
En mai, ils jouent au Shibuya-AX.

Karate House (2006–2007)
En juin 2006, le groupe sort les singles Electric Surfin 'Go Go, You-You-You en octobre, et Catch On Everywhere l'année suivante, en janvier 2007. En février 2007, ils publient l'album Karate House qui comprend ces trois singles. L'album est principalement produit par Hayashi3. Peu après la sortie de l'album, le groupe célèbre sa dixième année d'existence, le 4 mars, au Shibuya-AX.

En avril la même année, ils effectuent leur tournée POLYSICS WORLD TOUR OR DIE 2007 !!!! ~ KARATE HOUSE !!!! la plus longue dans toute l'histoire du groupe, qui se termine le 2 juin à l'amphithéâtre d'Hibiya.
En juin, ils tournent au Royaume-Uni et en France.
Ils joueront au festival O2 Wireless 2007 in juin.
En été, ils jouent plusieurs concerts comme au Rock Festival.
En juin la même année, ils signent un accord de distribution nord-américain avec le label MySpace Records.
Cet accord se fait avec Tom Anderson, président de MySpace qui aura visité le groupe à Los Angeles le 31 juin.
En réponse à cela, ils jouent des concerts appelés The 3rd SECRET SHOWS JAPAN sponsorisés par MySpace au Japon, puis sortent en octobre leur deuxième best-of, POLYSICS OR DIE !!!! - VISTA.

We Ate the Machine (2007–2008)
En novembre 2007, le groupe publie le single Rocket.
Il deviendra le générique de l'anime Moyasimon, diffusée sur Fuji TV en octobre la même année.
Ils jouent le COUNTDOWN JAPAN EAST / WEST en décembre la même année.

En avril 2008 sort l'album We Ate the Machine au Japon.
L'album comprend deux singles.
Une tournée appelée POLYSICS WORLD TOUR OR DIE 2008 !!!! ~ Hami out! est jouée en mars suivi au printemps par la tournée Ukioki · Japan tour !!!! ~.
En avril sort l'album POLYSICS WORLD TOUR OR DIE 2008 !!!! ~ Hami out !! Wowaway / Japan tour of anger" !!!! ~ qui comprend des concerts effectués pendant la tournée POLYSICS WORLD TOUR OR DIE 2008 !!!! - Hami came out !! Kibakiba Shinkiba · Japan Tour Final !!!! ".

Absolute Polysics et Bestoisu!!!! (2009–2010)
En mars 2009 sort le single double face A Shout Aloud! / Beat Flash.
Il est suivi du single Young OH! OH! En septembre sort l'album Absolute Polysics, qui comprend ses singles, au Japon.
En mars 2010, ils jouent leur tournée Budokan or Die!!!!" au Nippon Budokan.

De Oh!No!It’s Heavy Polysick!!! à Weeeeeeeeee!!! (2010–2012)
Leur première tournée nationale, We are Back !! POLYSICS !!! se déroule entre octobre et novembre 2010.
En décembre cette année, ils publient leur mini-album Eee-P !!!.
L'année suivante sort l'album Oh! No! It's Heavy Polysick !!! en mars 2011.
Avant la sortie de cet album, le groupe joue le single live Konnichiwa! New Polysics !!! ~ Mach AX Gyun Gyungun !!! ~ au Shibuya-Ax le 4 mars. Ce concert est diffusé en direct sur Ustream,une première pour le groupe.

Cette même année, le groupe se réduit à un trio à la suite du départ de Kayo (claviers/chant).

Mega Over Drive et nouveaux albums (depuis 2013)

Le 2 mars 2016, l'album What's This ??? est publié.
Il comprend 19 chansons, soit 19 par année d'existence pour le groupe.
Ils effectuent la tournée One more year until the 20th anniversary !!! ~ It is still unreasonable !!! 100 songs a day !!! ~, jouant 14 chansons par jour.
Comme à son habitude, le groupe participe de nouveau à des festivals d'été comme l'Aomori Rock Festival '16 ~ Summer Demon ~, et pour la première fois au festival @ JAM × Natalie Expo 2016.






# Style musical repris dans Wikipedia

Le groupe décrit son style comme étant « du pogo punk technicolor ».
Sa musique est du genre très énergique, faisant fusionner une musique conventionnelle à la guitare avec des sons synthétisés et créés par ordinateur afin de créer un mélange unique de punk et de pop, fortement inspiré par les groupes américains Devo et The Tubes, ainsi que les groupe japonais P-model ou Yellow Magic Orchestra.
Les paroles des chansons de Polysics sont constituées en général de japonais, de mauvais anglais ou carrément juste de charabia.
Le groupe se distingue grâce à ses concerts très énergiques et à ses costumes originaux.





# Membres du groupe

Membres actuels
Hiroyuki Hayashi - guitare, chant, vocoder, programmation
Fumi - basse, chant, synthétiseur
Yano - batterie

Anciens membres
Junichi Sugai - batterie
Ishimaru
Sako (sous le nom Poly-2)
Kayo - synthétiseurs, chant, vocoder





# Discographie

Albums studio
1999 : 1st P
1999 : A.D.S.R.M!
2000 : Live in Japan / 6-D (double album)
2000 : Neu
2001 : Eno
2002 : For Young Electric Pop
2003 : National P
2004 : Polysics or Die!!!!
2005 : Now Is the Time!
2007 : Karate House
2008 : We Ate the Machine
2009 : 1st P / A.D.S.R.M! (rééditions + 3 chansons bonus track) (DCRC-0062~0063)
2009 : Absolute POLYSICS
2010 : Bestoisu!!!! (double album)
2011 : Oh! No! It's Heavy Polysick!!!
2012 : Weeeeeeeeee!!!
2016 : What's This ???

Singles et EP
1999 : Plus Chicker EP (vinyle 45 tours, DCRC-0002)
1999 : Modern (vinyle 45 tours, DCRC-0006)
2000 : 6-D (vinyle, DCRC-0014)
2000 : XCT (maxi-single CD, KSC2 341)
2000 : Each Life Each End (maxi-single CD, KSC2 345)
2001 : New Wave Jacket (maxi-single CD, KSC2 380)
2002 : Lo-Bits (mini-album)
2003 : Kaja Kaja Goo (mini-album)
2005 : Baby BIAS (CD single)
2005 : Coelacanth Is Android (CD single)
2006 : Electric Surfin' Go Go (CD single, KSCL 1016)
2006 : You-You-You (CD single, KSCL 1047)
2007 : Catch on Everywhere (CD single, KSCL-1091)
2008 : Karate House
2009 : Shout Aloud!/Beat Flash (CD single, KSCL 1358)
2009 : Young OH! OH! (CD single, KSCL 1396-97)
2010 : Bokudan or Die!!!
2010 : Eee-P!!! (mini-album, KSCL-1680)
2013 : Mega Over Drive (mini-album, KSCL 2313-2314)

Albums live
2008 : We Ate the Machine, We Ate the Show (Live au STADIO COAST - 2008/06/29) (CD + DVD / KSCL1316-1317)
2010 : Bestoisu!!! (disque 1) + POLYSICS Rare and Live (disque 2)
2013 : Memorial Live or Die

Apparitions
1998 - Tokyo Newwave of Newwave '98
1999 - Punch The Monkey! 2
1999 - Sweets For My Spitz
1999 - Unknown Cover Album
2000 - YMO-Remixes Technopolis 2000-00
2000 - Smash In La-Ppisch! 2
2001 - Japan For Sale
2002 - Japan For Sale Vol. 2
2003 - Japan For Sale Vol. 3
2003 - ID:2 (Aikawa Nanase)
2004 - Fine Time - A Tribute to New Wave
2004 - Japan For Sale Vol. 4

Vidéos
1999 - Live at Newwave (VHS)
2000 - B.G.V. (VHS)
2003 - DVDVPVDVLIVE!! (DVD)
2004 - PippikkippippiP In USA (DVD)
2006 - Now is the Live! (DVD)
2007 - CLIPS OR DIE!!!! (DVD)
2008 - We Ate The Show [DVD (29 titres) + CD (21 titres)]
2010 - BUDOKAN OR DIE!!!! 2010.3.14 (DVD & Blu-ray KSBL-5940~5941)

Projets solos
2004 - Mitsuami Heroine (Kayo Solo EP)









Waha

Hiromi Tsuru (la voix de Bulma) [Seiyu] [GON] - Ven 17 Nov 2017 - 21:08








 
# Bloc Technique
Nom : Tsuru
Prénom : Hiromi
Nom japonais : 鶴 ひろみ
Date de naissance : 29 mars 1960
Lieu de naissance : Kanagawa, Japon
Date de décès : 16 novembre 2017 (à 57 ans) à Tokyo, Japon
Métier : Seiyū
Agence : Aoni Production
Groupe sanguin : A
Passions : Golf, Tennis






# Doublages



Animation






1970s
The Story of Perrine (1978) (Perrine Paindavoine )

1980s
Ohayō! Spank (1981) (Cat)
Space Cobra (1982) (Sierra)
Little Pollon (1982) (Selene, Goddess)
Arcadia of My Youth: Endless Orbit SSX (1982) (Revi)
The Kabocha Wine (1982) (Kanzaki, Yōko)
Warrior of Love Rainbowman (1982) (Yōko Ohmiya)
The Super Dimension Fortress Macross (1982) (Kim Kabirov)
Kinnikuman (1983) (Natsuko Shōno, Girl A, Terryman (young) (Episode 11))
Lightspeed Electroid Albegas (1983) (Hotaru Mizuki)
Miyuki (1983) (Miyuki Kashima)
Stop!! Hibari-kun! (1983) (Rie Kawai)
Nince (1984) (Yoko Takagi)
Star Musketeer Bismark (1984) (Chyntia)
Touch (1985) (Sachiko Nishio)
Cat's Eye (1985) (Cathy, Akiko)
Bosco Adventure (1986) (Unicorn)
Dragon Ball (1986) (Bulma and Child Piccolo Jr.)
Hikari no Densetsu (1986) (Miyako Kamijou)
Maison Ikkoku (1986) (Asuna Kujou)
Saint Seiya (1986) (Chameleon June, Mermaid Thetis)
Esper Mami (1987) (Taeko Kuroyuki)
Hiatari Ryōkō! (1987) (Keiko Seki)
Tsuide ni Tonchinkan (1987) (Naoko Ibaraki)
Kimagure Orange Road (1987) (Madoka Ayukawa)
Anpanman (1988) (Dokin-chan)
City Hunter 2 (1988) (Katharine)
Dragon Ball Z (1989) (Bulma, Baby Trunks, Bra and West Kaiō-shin)
Ranma ½ Nettōhen (1989) (Ukyo Kuonji and Kaori Daikoku)

1990s
Tsuyoshi Shikkari Shinasai (1992) (Keiko Igawa)
Ghost Sweeper Mikami (1993) (Reiko Mikami)
Dragon Ball GT (1996) (Bulma, Bra, Bulma's Descendant)
Cyber Team in Akihabara (1998) (Hinako Hanakoganei, Petit Angel)
Silent Möbius (1998) (Kiddy Phenil)
Trigun (1998) (Meryl Stryfe)
Kamikaze Kaito Jeanne (1999) (Jeanne D'Arc)
Monster Rancher (1999) (Undine)

2000s
Gravitation (2000) (Mika Seguchi)
Love Hina (2000) (Mrs. Maehara)
Detective Conan (2000) (Kuniko Yamamoto)
Samurai Girl: Real Bout High School (2001) (Madoka Mitsurugi)
Great Dangaioh (2001) (Mrs. Midorikawa)
Vampiyan Kids (2001) (Mama)
Dragon Drive (2002) (Hideaki)
Samurai Champloo (2004) (Shino/Kohaku)
Yu-Gi-Oh! GX (2007) (Yubel's female voice)
Porphy no Nagai Tabi (2008) (Isabella)
One Piece (2009) (Shakuyaku)
Dragon Ball Kai (2009) (Bulma, Baby Trunks, Bra and West Kaiō-shin)

2010s
Blue Exorcist (2011) (Michelle)
Chibi Maruko-chan (2011) (Oyone (Second))
Saint Seiya Omega (2013) (Pallas)
Dragon Ball Super (2015) (Bulma, Tights, Bra)



Jeux





Metal Gear Solid (Naomi Hunter)
Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots (Naomi Hunter)
Tekken Tag Tournament (Julia Chang)








Waha

George A. Romero [Réalisateur] [GON] - Sam 22 Juil 2017 - 23:12






George A. Romero

Le papa des films de zombies...


 
# Bloc Technique
Nom : George Andrew Romero
Date de naissance : 4 février 1940
Lieu de naissance : New York, État de New York, États-Unis
Date de décès : 16 juillet 2017 (à 77 ans)
Lieu de décès : Toronto, Ontario, Canada
Profession : Réalisateur







George Andrew Romero, né le 4 février 1940 à New York (État de New York, États-Unis), et mort le 16 juillet 2017 à Toronto (Ontario, Canada), est un réalisateur, scénariste, acteur, auteur américain.
À travers ses films d'horreur gores et violents, mettant souvent en scène des morts-vivants, Romero critique la société américaine, le racisme, sa consommation à outrance (Zombie, La Nuit des morts-vivants) ou encore son goût immodéré pour la médiatisation (Chronique des morts-vivants).




# Biographie de Wikipedia

Romero grandit dans la ville de New York où il est né.
Il tourne ses premiers films à l'âge de 14 ans et connaît d'ailleurs quelques déboires avec la police après la chute depuis une fenêtre d'un mannequin en feu.
Il s'inscrit à l'université Carnegie-Mellon de Pittsburgh.
Après son diplôme, il commence à tourner, principalement des courts métrages et des publicités.
À la fin des années 1960, il fonde avec des amis la société Image Ten Productions.
Ils regroupent 114 000 $, dont 60 000 de leurs poches, pour produire en 1968 La Nuit des morts-vivants.
Écrit en collaboration avec John A. Russo, le film deviendra culte les années suivantes et rapportera entre quatre et cinq millions de dollars.


Ses films suivants sont moins populaires : There's Always Vanilla (1971), La Nuit des fous vivants (1973), Season of the Witch (1973) et Martin (1976).
Bien que n'étant pas aussi acclamés que La Nuit des morts-vivants ou d'autres de ses films plus récents, ceux-ci portent sa marque : un commentaire social généralement sur fond de terreur. Comme la plupart de ses films, ceux-ci furent tournés dans sa ville favorite, Pittsburgh, ou dans ses environs.

En 1978, Romero revient au film de zombies avec Dawn of the Dead.
Sorti sous ce titre aux États-Unis, il est remonté par Dario Argento et sorti sous le titre Zombie en Europe.
Tourné avec un budget de 1,5 million de dollars, le film en rapporte 40 et Entertainment Weekly le choisit pour sa liste des plus grands films cultes en 2003.

À la fin des années 1970, Romero est pressenti pour réaliser Les Vampires de Salem, d'après le roman de Stephen King.
Il finit par abandonner le projet quand celui-ci passe du statut de film à celui de mini-série, mais sympathise à cette occasion avec l'écrivain.
Les deux hommes bâtissent ensemble le projet du film à sketches Creepshow (1982), qui connaît un certain succès.

Par la suite, Romero passe un an à travailler sur l'adaptation de Simetierre (1989) mais quitte le film quand les producteurs décident d'en modifier la fin.
Il réalise ensuite une autre adaptation d'un roman de King, La Part des ténèbres (1992), mais le film est un échec.

Parallèlement, Romero continue sa saga des zombies avec Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead) en 1985, Le Territoire des morts (Land of the Dead) en 2005, Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead) en 2008 et Survival of the Dead en 2010.

Il entreprend ensuite de mettre en scène un remake de l'un des meilleurs films de son ami Dario Argento, Les Frissons de l'angoisse.
Prévu en 3D, le film n'est finalement pas tourné à cause du mécontentement d'Argento.

Romero est pressenti pour écrire et réaliser le film Resident Evil, mais il quitte le projet en 1999 à la suite de divergences artistiques avec la production car Capcom a refusé le scénario de Romero.
Le script est néanmoins disponible sur le net, on constate que le film reprenait le scénario des deux premiers jeux Resident Evil.
En effet, Romero avait demandé à un de ses assistants de jouer aux deux premiers Resident Evil et d'enregistrer ses parties sur cassette pour qu'il puisse écrire le scénario.

Néanmoins, Romero a réalisé deux spots télévisés pour la télévision japonaise pour la publicité de Resident Evil 2.

Du 11 au 18 septembre 2011, George A. Romero préside le festival européen du film fantastique de Strasbourg.

En 2014, il sort directement en bande-dessinée le nouvel opus de sa saga zombiesque.
Paru à un rythme régulier depuis janvier 2014 aux États-Unis, Empire of the Dead se déroule à New York et met en scène pour la première fois dans la saga des vampires en plus des zombies.

George A. Romero meurt dans son sommeil le 16 juillet 2017 à Toronto, à l'âge de 77 ans, après une courte lutte contre un cancer du poumon.
Il aurait passé ses dernières heures auprès de sa femme et de sa fille, à écouter la B.O. de L'Homme tranquille, un de ses films préférés.





# Filmographie de Wikipedia


Réalisateur





1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead)
1971 : There's Always Vanilla
1972 : Season of the Witch
1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies)
1977 : Martin
1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead)
1981 : Knightriders
1982 : Creepshow
1985 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead)
1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines)
1990 : Deux yeux maléfiques - segment La Vérité sur le cas de Monsieur Valdemar (Due occhi diabolici)
1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half)
2000 : Bruiser
2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead)
2008 : Chronique des morts-vivants (George A. Romero's Diary of the Dead)
2009 : Le Vestige des morts-vivants (George A. Romero's Survival of the Dead)

Scénariste





1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero
1972 : Season of the Witch, de George A. Romero
1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero
1977 : Martin, de George A. Romero
1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero
1981 : Knightriders, de George A. Romero
1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero
1987 : Creepshow 2, de Michael Gornick
1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines), de George A. Romero
1989 : Darkside, les contes de la nuit noire (Tales from the Darkside), de John Harrison
1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini
1990 : Deux yeux maléfiques (Due occhi diabolici), de George A. Romero et Dario Argento
1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero
2000 : Bruiser, de George A. Romero
2003 : L'Armée des morts (Dawn of the Dead, L'Aube des morts au Québec), de Zack Snyder (scénario original de Zombie)
2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead), de George A. Romero
2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero
2009 : Le Vestige des morts-vivants (Survival of the Dead), de George A. Romero

Acteur





1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero
1977 : Martin, de George A. Romero
1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero
1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero
1990 : Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs), de Jonathan Demme
2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero
2011 : Deadtime Stories, de Jeff Monahan, Matt Walsh et Tom Savini

Monteur




1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de George A. Romero
1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero
1977 : Martin, de George A. Romero
1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero
1981 : Knightriders, de George A. Romero


Producteur



1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero
1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini
1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero
2009 : Scream Show (Deadtime Stories)
2010 : The Crazies (remake de La Nuit des fous vivants (The Crazies)), de Breck Eisner
2011 : Scream Show 2 (Deadtime Stories 2)

Directeur de la photographie





1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero





# Publications d'après Wikipedia



Roman jeunesse





Le Petit Monde d'Humongo Dongo / George A. Romero ; trad. Laurent Buscaglia et Betty Short. Paris : Seuil jeunesse-Nemo, avril 1996


Bandes dessinées





- Empire of the dead (volume 1) / scénario George A. Romero ; dessin Dalibor Talajic ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, 2015
- Empire of the dead (volume 2) / scénario George A. Romero ; dessin Alex Maleev ; couleurs Matt Hollingsworth ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, 2014
- Empire of the dead (volume 3) / scénario George A. Romero ; dessin Andrea Mutti ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, 2016


Scénario de film





George A. Romero, « La Nuit des morts vivants : découpage intégral, dialogues bilingues et dossier », in L'Avant-scène cinéma n° 619, janvier 2015




# Hommages d'après Wikipedia



Dans Grand Theft Auto: Vice City et Grand Theft Auto V, le corbillard porte le nom de "Corbillard Romero".

Romero fait une apparition dans un des modes de jeu du jeu vidéo Call of Duty: Black Ops dans lequel le joueur est confronté à des morts-vivants ; dans la carte "Call of the Dead", compris dans l'add-on Escalation sorti le 3 mai 2011, il tourne un film de zombie avec quatre acteurs, (de véritables stars de cinéma : Danny Trejo, Sarah Michelle Gellar, Robert Englund, Michael Rooker). Mais en plein tournage, parmi les acteurs et les figurants maquillés en zombie, un vrai mort-vivant arrive par surprise et enlève Romero, bientôt suivi d'innombrables autres zombies. Une fois que le joueur commence la partie (en incarnant un des quatre acteurs cités plus haut), Romero réapparait sous forme zombifiée, suivant les joueurs à travers toute la carte et les attaquant s'ils le touchent ou lui tirent dessus. Il est immortel, sa disparition – temporaire – de la carte n'étant possible qu'au moyen d'un grand nombre de munitions d'armes spéciales.

Dans Saints Row: The Third dans le mode "Horde" une manche est appelée "la Vengeance de Romero", manche constituée de zombies.

Dans le quatrième épisode de la série d'animation japonaise Space Dandy, il s'affiche à la fin de l'épisode (donc avant le générique de fin) le nom de George A. Romero en tant que scénariste de l'histoire qui tourne à ce moment-là sur les zombies.

Dans Dead Island, premier du nom, à la mort du "chaman" dans la quête "Sang Pur" le personnage Sam B. fait allusion au film de George Romero : La Nuit des morts-vivants.

Dans la trilogie de romans Feed, dont l'action se déroule dans un monde hyper-sécuritaire à la suite de l'émergence d'un virus transformant la population en zombies, l'héroïne du livre se prénomme Georgia, comme beaucoup d'autres enfants (d'ailleurs, un membre de son équipe s'appelle Georgette), en hommage à George Romero.

Dans le jeu Dead Nation sur Playstation 3, 4 et vita, le trophée platine se nomme "Romero serait très fier".

Dans le jeu vidéo Trapped Dead, l'hôpital du niveau 3 se nomme "Hôpital G. Romero"







Daisuke Satou [scénariste de manga] - Dim 26 Mar 2017 - 20:04






Daisuke Satou



 
# Bloc Technique
Nom japonais : 佐藤大輔
Date de naissance : 3 avril 1964
Lieu de naissance : préfecture d'Ishikawa
Date de décès: 22 mars 2017
Activités principales : concepteur de jeux, romancier et scénariste de mangas japonais






# Œuvres

Games



- Red Sun Black Cross
- Return to Europa
- Escort Fleet
- Niitakayama Nobore (Climb the New High Mountain)
- War in Vietnam

Romans & nouvelles



- Gyakuten Taiheiyou Senshi (Reversed Pacific War History)
- Nobunaga series
- Seito (Victory Road)
- Red Sun Black Cross
- Shinkou Sakusen Pacific Storm (Strike Operation Pacific Storm)
- Harukanaru Hoshi (Distant Star)
- Tokyo no Yasashii Okite (Gentle Rule of Tokyo)
- Kyoei no Okite (Vanity Rule)
- CHIKYU-RENPOU no Koubou (Rise and Fall of FEDERATION, EARTH)
- Koukoku no Shugosha (Imperial Guards)
- Ousatsu no Huckebein (Genocider Huckebein)
- Mokushi no Shima (Apocalyptic Island)
- Pyongyang Coup d'État Sakusen - Shizukanaru Asa no Tameni (Conspiracy of Coup d'État in Pyongyang - For the Peaceful Morning)

Manga



- 2025 Nichi-Bei Kessen 2025 : Daisuke Tō, Yoshifumi Kobayashi
- Imperial Guards : Daisuke Satō et Yū Itō
- Highschool of the Dead : Daisuke Satō et Shōji Satō






Waha

Jirô Taniguchi [Mangaka] - Lun 13 Fév 2017 - 19:28






Jirô Taniguchi



 
# Bloc Technique
Nom japonais : 谷口 ジロー
Date de naissance : 14 août 1947
Lieu de naissance : Tottori (préfecture de Tottori)
Date de décès : 11 février 2017 (à 69 ans) (à Tokyo)
Editeurs associés : Shōgakukan, Futabasha, Kōdansha, Akita Shoten
Maître : Kyūta Ishikawa






# Biographie

Jirō Taniguchi naît le 14 août 1947 à Tottori au Japon, d'une famille « endettée, assez pauvre » : son père est coiffeur, sa mère femme de ménage et employée de pachinko.
Enfant à la santé fragile, il passe beaucoup de temps à lire et à dessiner.

Lecteur dans sa jeunesse de mangas shōnen, il s'intéresse au seinen et au gekiga à partir de la fin des années 1960 sous l'influence de Yoshihiro Tatsumi et du magazine Garo.

Il décide de devenir mangaka en 1969, et monte alors à Tokyo où il devient l'assistant de Kyūta Ishikawa, pendant cinq ans. Il publie sa première bande dessinée en 1970 : Kareta heya, répond à quelques commandes de mangas érotiques, puis devient assistant de Kazuo Kamimura. C'est à cette époque qu'il découvre la bande dessinée européenne, alors inconnue au Japon, et dont le style (netteté et diversité du dessin), notamment celui de la ligne claire, va fortement l'influencer.

Il finit par prendre son indépendance et s'associe dans les années 1980 avec les scénaristes Natsuo Sekikawa (également journaliste) et Caribu Marley, avec lesquels il publiera des mangas aux styles variés : aventures, policier, mais surtout un manga historique, Au temps de Botchan, sur la littérature et la politique dans le Japon de l'ère Meiji. C'est à cette époque qu'il décide de limiter ses sorties éditoriales, bien qu'il travaille toujours « huit à neuf heures par jour ».

À partir des années 1990, il se focalise sur les choses de la vie quotidienne, et sur les relations entre êtres humains, mais aussi entre les hommes et les animaux, avec L'Homme qui marche et Terre de rêves. Suivront L'Orme du Caucase, Le Journal de mon père et Quartier lointain, édités en France dans la collection Écritures de l'éditeur Casterman.
Autour du thème de la relation entre l'homme et la nature, il s'attache particulièrement à l'alpinisme, avec K, Le Sauveteur, Le Sommet des dieux et avec la nouvelle La Terre de la promesse (dans le recueil Terre de rêves).

Reconnu en France, le grand public japonais le découvre en 2012 avec à l'adaptation en série télé du Gourmet solitaire.
Son atelier se trouve dans le quartier de Kumegawa (久米川) de la ville de Higashimurayama (banlieue ouest de Tokyo).
Jirō Taniguchi s'éteint le 11 février 2017 à l'âge de 69 ans, à Tokyo, des suites d'une longue maladie. Il venait de terminer le premier volume d'une nouvelle œuvre qui aurait dû en compter trois, La Forêt millénaire.




# Regards sur l'œuvre

À ses débuts, Jirō Taniguchi s'inspire avec Natsuo Sekikawa du roman noir américain, avec pour objectif d'en faire une version BD humoristique, sans grand succès. Il est également influencé par les romans animaliers, notamment ceux d'Ernest Thompson Seton dont il s'inspire pour Blanca (du nom d'un des chiens de Lobo the King of Currumpaw), et à qui il rendra hommage dans Seton.

Ses histoires plus récentes traitent de thèmes universels comme la beauté de la nature, l'attachement à la famille ou le retour en enfance. Il s'inspire d'ailleurs de sa vie personnelle : souvenirs de son enfance à Tottori dans Le Journal de mon père et Quartier lointain, débuts de mangaka à Tokyo dans Un zoo en hiver, ou relations avec ses animaux domestiques dans Terre de rêves. La place de l'animal et de la nature dans l'existence des hommes est une question qui est au centre de sa création.

De plus, d'après lui il est « l'un des rares auteurs de manga à dessiner des animaux, ce qui m'incite à pousser ma réflexion et mon travail sur le sujet ».

Sur son attrait pour les choses du quotidien, Jirō Taniguchi déclare :
« Si j'ai envie de raconter des petits riens de la vie quotidienne, c'est parce que j'attache de l'importance à l'expression des balancements, des incertitudes que les gens vivent au quotidien, de leurs sentiments profonds dans les relations avec les autres. [...] Dans la vie quotidienne, on ne voit pas souvent des gens hurler ou pleurer en se roulant par terre. Si mes mangas ont quelque chose d'asiatique, c'est peut-être parce que je m'attache à rendre au plus près la réalité quotidienne des sentiments des personnages. Si on y pénètre en profondeur, une histoire peut apparaître même dans les plus petits et les plus banals événements du quotidien. C'est à partir de ces moments infimes que je crée mes mangas. »

Son dessin, bien que caractéristique du manga, est cependant accessible aux lecteurs qui ne connaissent que la bande dessinée occidentale. Taniguchi dit d'ailleurs trouver peu d'inspiration parmi les auteurs japonais, et est plus influencé par des auteurs européens, tels Jean Giraud, avec qui il a publié Icare, ou François Schuiten, proche comme lui de La Nouvelle Manga, mouvement initié par Frédéric Boilet, le promoteur du manga d'auteur en France. Il finit ainsi par sortir en France, en 2007, un titre sous le format de bande dessinée, La Montagne Magique, prépublié au Japon en décembre 2005 au format classique, puis une série de quatre tomes intitulée Mon Année à partir de novembre 2009, en collaboration avec le scénariste Jean-David Morvan, en attente de prépublication au Japon.

Jirō Taniguchi se dit également influencé par le cinéaste Yasujirō Ozu, chez qui on retrouve le même rythme et la même simplicité :
« C'est une influence directe. J'ai été marqué par Voyage à Tokyo et Printemps tardif. Je les ai vus enfant, mais sans en apprécier toute la portée. Je m'y suis vraiment intéressé quand j'avais 30 ans. J'aime l'universalité et l'intemporalité de ses histoires et la simplicité efficace avec laquelle il les raconte. Aujourd'hui, j'y pense à chaque fois que je dessine un manga. »

Outre Voyage à Tokyo, ses films préférés sont Barberousse d'Akira Kurosawa et Le Retour d'Andreï Zviaguintsev. Et pour lui, Osamu Tezuka, Utagawa Hiroshige, Edward Hopper, Vincent van Gogh et Gustav Klimt sont les cinq plus grands dessinateurs de l'Histoire.




# Œuvres


Années 1970 :





Kareta heya (嗄れた部屋, littéralement « Une chambre rauque »), 1970
Lindo! (リンド!), 1978, 4 volumes, réédité en 2004 en 1 volume, scénario de Natsuo Sekikawa
Mubōbi toshi (無防備都市, litt. « Une ville sans défense »), 1978, 2 volumes, scénario de Natsuo Sekikawa

Années 1980 :





Trouble Is My Business (事件屋稼業, Jiken-ya kagyō), 1980 (Kana, 2013-2014), scénario de Natsuo Sekikawa
Ōinaru Yasei (大いなる野生, litt. « Les Grandes Régions Sauvages »), 1980, recueil de 7 nouvelles, augmenté à 10 lors de sa réédition en 1985
Ao no senshi (青の戦士, litt. « Le Soldat en bleu »), 1980-1981, scénario de Caribu Marley
Hunting Dog (ハンティングドッグ), 1980-1982, 2 volumes
Live! Odyssey (LIVE!オデッセイ, Live ! Odessei), 1981, 3 volumes, 2 lors de ses rééditions en 1987 et 1998, scénario de Caribu Marley
Knuckle Wars (ナックルウォーズ), 1982-1983, 3 volumes, 2 lors de sa réédition en 1988, scénario de Caribu Marley
Shin-jiken-ya kagyō (新・事件屋稼業), 1982-1994, 4 volumes, 5 lors de sa réédition de 1994, 6 lors de celle de 1996, scénario de Natsuo Sekikawa
Seifū ha shiroi (西風は白い, litt. « Le Vent d'ouest est blanc »), 1984, recueil de 8 nouvelles, scénario de Natsuo Sekikawa
Rude Boy (ルードボーイ, Rūdo bōi), 1984-1985, collaboration avec Caribu Marley
Blanco (ブランカ, Buranka), 1984-1986 (Casterman sous le titre Le Chien Blanco, 1996, puis volumes 1 et 2, 2009), 2 volumes
Enemigo, 1985 (Casterman, 2012), scénario de M.A.T.
Tokyo Killers (海景酒店 Hotel Harbour View, Kaikei shuten Hotel Harbour View), 1986 (Kana, 2016), scénario de Natsuo Sekikawa
K (ケイ), 1986 (Kana, 2006), scénario de Shirō Tōzaki
Au temps de Botchan (ぼっちゃんの時代, Botchan no jidai), 1987-1996 (Le Seuil, 2002-2006, Casterman, 2011-2013), scénario de Natsuo Sekikawa, fresque en cinq volumes évoquant l'ère Meiji et ses écrivains
Ice Age Chronicle of the Earth (地球氷解事紀, Chikyū hyōkai-ji-ki), 1987-1988 (Casterman, 2015), 2 volumes
Encyclopédie des animaux de la préhistoire (原獣事典, Genjū jiten), 1987-1990 (Kana, 2006), one shot
Garôden (餓狼伝, Garōden), 1989-1990 (Casterman, 2011), scénario de Baku Yumemakura, one shot

Années 1990 :





Samurai non grata (サムライ・ノングラータ, Samurai-nongurāta), 1990-1991, scénario de Toshihiko Yahagi
L'Homme qui marche (歩くひと, Aruku hito), 1990-1991 (Casterman, 1995), one shot
Benkei in N.Y., 1991-1995, scénario de Jinpachi Mōri
Kaze no shô, le livre du vent (風の抄, Kaze no shō), 1992 (Panini Comics, 2004), one shot, scénario de Kan Furuyama
Terre de rêves (犬を飼う, Inu o kau, litt. « Élever un chien »), 1991-1992 (Casterman, 2005), recueil de cinq nouvelles
L'Orme du Caucase (人びとシリーズ「けやきのき」, Hitobito Shirīzu : Keyaki no ki, litt. « Série sur les humains : Le Zelkova du Japon »), 1993 (Casterman, 2004), recueil de 8 nouvelles, scénario de Ryūichirō Utsumi
Mori e (森へ, litt. « vers la forêt »), 1994
Le Journal de mon père (父の暦, Chichi no koyomi), 1994 (Casterman, 1999-2000, 3 vol., puis 2004, 1 vol.), one shot
Le Gourmet solitaire (孤独のグルメ, Kodoku no gurume), 1994-1996 (Casterman, 2005), one shot, scénario de Masayuki Kusumi
Blanco (神の犬 ブランカII, Kami no inu Buranka II, litt. « Le Chien divin, Blanca II »), 1995-1996 (Casterman, volumes 3 et 4, 2010), 2 volumes
Icare (イカル, Ikaru), 1997 (Kana, 2005), one shot, scénario de Mœbius
Quartier lointain (遥かな町へ, Haruka-na machi e), 1998 (Casterman, 2002-2003, 2 vol.), 2 volumes
Tōkyō genshi-kō (東京幻視行), 1999
Le Sauveteur (捜索者, Sōsakusha, litt. « L'enquêteur »), 1999 (Casterman, 2007), one shot

Années 2000 :





Le Sommet des dieux (神々の山嶺, Kamigami no Itadaki), 2000-2003 (Kana, 2004-2005), 5 volumes, scénario de Baku Yumemakura
Sky Hawk (天の鷹, Ten no taka, litt. « Le Faucon du ciel »), 2001-2002 (Casterman, 2002)
Le Promeneur (散歩もの, Sampo mono), 2003-2005 (Casterman, 2008), scénario de Masayuki Kusumi
L'Homme de la toundra (凍土の旅人, Tōdo no tabibito), 2004 (Casterman, 2006), recueil de 6 nouvelles
Un ciel radieux (晴れゆく空, Hareyuku sora), 2004 (Casterman, 2006), one shot
Seton (シートン, Shīton), 2004-2006 (Kana, 2005-2008), 4 volumes indépendants parus, scénario de Yoshiharu Imaizuma sur Ernest Thompson Seton
La Montagne magique (魔法の山, Mahō no yama), prépublié en 2005 (Casterman, 2007), one shot
Les Années douces (センセイの鞄, Sensei no kaban, litt. « Le Sac du professeur »), 2008 (Casterman, 2010-2011), 2 volumes, d'après le roman de Hiromi Kawakami
Un zoo en hiver (冬の動物園, Fuyu no dōbutsuen), 2008 (Casterman coll. « Écritures », 2009), one shot
Mon année, 2009, 1 volume sur 4, scénario de Jean-David Morvan
Jirô Taniguchi, une anthologie (谷口ジロー選集, Taniguchi Jirō Senshū, litt. « Sélection/anthologie de Jirō Taniguchi  ») : Inu o kau to 12 no tanpen (犬を飼うと12の短編, litt. « Élever un chien et 12 histoires courtes »), 2009 (Casterman, 2010), one shot regroupant les recueils Inu o kau (Terre de rêves) et Tōdo no tabibito (L'Homme de la toundra), ainsi que deux nouvelles inédites : La Lune finissante (秘剣残月, Hiken zangetsu) et Une lignée centenaire (百年の系譜, Hyakunen no keifu)

Années 2010 :





Nazuke enumono (名づけえぬもの), 2010
Furari (ふらり。, Furari.), 2011 (Casterman, 2012), one shot inspiré de la vie de Tadataka Inō
Les Enquêtes du limier (猟犬探偵, Ryōken tantei), 2011-2012 (Casterman, 2013), 2 volumes, d'après le roman St Mary no ribbon (セント・メリーのリボン, Sento Merī no ribon) d’Itsura Inami
Les Contrées sauvages (荒野より, Kōya yori), 2012 (Casterman, 2014, 2 volumes), recueil de nouvelles reprenant notamment Nazuke enumono
Les Gardiens du Louvre (千年の翼、百年の夢, Chitose no tsubasa, hyaku nen no yume, litt. « Ailes de mille ans, rêve de cent ans »), 2014 (Louvre éditions/Futuropolis, 2014), one shot
Elle s'appelait Tomoji (とも路, Tomoji), 2014 (Rue de Sèvres, 2015), one shot, avec Miwako Ogihara
Rêveries d'un gourmet solitaire (孤独のグルメ2, Kodoku no gurume 2), 2014 (Casterman, 2016), one shot, scénario de Masayuki Kusumi

Œuvres collaboratives





Frédéric Boilet, Tōkyō ha boku no niwa (東京は僕の庭), 1997 (Tokyo est mon jardin, 1998). Jirō Taniguchi n'a réalisé que les trames de cet album.
Natsu no sora (夏の空, litt. « Le Ciel d'été »), nouvelle de douze pages dans le recueil Japon, 2005, dirigé par Frédéric Boilet, avec Moyoko Anno, Aurélia Aurita, Frédéric Boilet, Nicolas de Crécy, Étienne Davodeau, Little Fish, Emmanuel Guibert, Kazuichi Hanawa, Daisuke Igarashi (en), Taiyō Matsumoto, Fabrice Neaud, Benoît Peeters, David Prudhomme, François Schuiten, Joann Sfar et Kan Takahama.
L'Homme qui dessine, 2012, entretiens avec Benoît Peeters.

Artbook





L'Art de Jirô Taniguchi (谷口ジロー画集, Taniguchi Jirō gashū), 2016 (Casterman, 2016)




# Distinctions

1992 : Prix du manga Shōgakukan, catégorie Prix spécial du jury pour Terre de rêves
1993 : Prix de l'association des mangaka japonais, catégorie Prix d'excellence pour Au temps de Botchan
1998 :
Prix culturel Osamu Tezuka, catégorie Grand Prix pour Au temps de Botchan
Prix d'Excellence du Festival des arts médias de l'Agence pour les affaires culturelles au Japon, catégorie Manga pour Quartier lointain
2001 :
Prix d'Excellence du Festival des arts médias de l'Agence pour les affaires culturelles au Japon, catégorie Manga pour Le Sommet des dieux
- Italie Prix Micheluzzi de la meilleure bande dessinée pour Quartier lointain
- France Prix du jury œcuménique de la bande dessinée pour Le Journal de mon père
2002 : Espagne Prix Haxtur de la meilleure histoire longue pour Le Journal de mon père
2003 :
- France Alph-Art du meilleur scénario au Festival d'Angoulême 2003 pour le tome 1 de Quartier lointain
- France Prix des libraires de bande dessinée Canal BD au Festival d'Angoulême 2003 pour Quartier lointain
2004 : Italie Prix Micheluzzi de la meilleure série étrangère pour Au temps de Botchan (Natsuo Sekikawa)
2005 :
- France Prix du dessin du Festival d'Angoulême 2005 pour le tome 2 du Sommet des dieux
- Espagne Prix Haxtur de la meilleure histoire courte pour L'Orme du Caucase (avec Ryūichirō Utsumi)
2007 : Espagne Prix Haxtur de la meilleure histoire longue pour Seton t. 1 (avec Yoshiharu Imaizumi)
2008 :
- Espagne Prix Haxtur du meilleur dessin pour Seton t. 3
- Allemagne Prix Max et Moritz de la meilleure publication de bande dessinée japonaise pour Quartier lointain
2011 : France Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres. Décoration remise par Frédéric Mitterrand à Tokyo le 15 juillet 201123,24.
2015 : Norvège Prix Sproing de la meilleure bande dessinée étrangère pour Le Journal de mon père






# Adaptations

2010 : Quartier lointain, film de Sam Garbarski, avec Jonathan Zaccaï, Léo Legrand, Alexandra Maria Lara et Pascal Greggory, sur une musique composée par Air. L'action se déroule en France, à Nantua, le héros s'appelant Thomas. Jirō Taniguchi fait une apparition dans le film.
2011 : adaptation de Quartier lointain au théâtre par Dorian Rossel.
2012 : adaptation du Gourmet solitaire en drama avec Yutaka Matsushige sur TV Tokyo.
2015 : annonce de la préparation d'un film d'animation français en 3D tiré du Sommet des dieux et réalisé par Jean-Christophe Roger et Eric Valli.
2016 : tournage de l'adaptation d’Un ciel radieux par Nicolas Boukhrief et Frédérique Moreau avec Léo Legrand, Dimitri Storoge et Marie Kremer.





Waha

John Hurt [Acteur] - Dim 29 Jan 2017 - 23:51






John Hurt nous a quitté....

Il restera pour moi le plus grand des Doctor....


 
# Bloc Technique
Nom de Naissance : John Vincent Hurt
Date de naissance : 22 janvier 1940
Lieu de naissance : Chesterfield (Angleterre, Royaume-Uni)
Date de décès: 25 janvier 2017 (à 77 ans)
Lieu de décès: Cromer (Angleterre, Royaume-Uni)
Profession : Acteur






# Biographie (d'après wikipedia)

John Hurt est le fils du vicaire anglican Arnold Herbert Hurt et de Phyllis Massey, ingénieur et comédienne amateur.

Cantonné au début de sa carrière aux seconds rôles (Max dans Midnight Express ou G.W. Kane dans Alien, le huitième passager), il accède à la célébrité en incarnant John Merrick dans le film Elephant Man, qui lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur acteur en 1981 et le BAFTA Award du meilleur acteur dans un rôle principal, et à la télévision celui de Caligula dans la série Moi Claude empereur.

Il a été également le conteur d'histoire dans la série Monstres et Merveilles qui est adaptée de légendes celtiques, russes ou encore allemande, en 1987.
Il incarne notamment Billy Irvine dans La Porte du paradis (Heaven's Gate), Winston Smith dans 1984, le dictateur Adam Sutler dans V pour Vendetta et Monsieur Ollivander dans Harry Potter à l'École des Sorciers, rôle qu'il reprendra en 2010 dans Harry Potter et les Reliques de la Mort.

En 2013, pour les 50 ans de la célèbre série télévisée britannique de science-fiction, Doctor Who, John Hurt joue une incarnation du Docteur surnommé The War Doctor (le « Docteur de la Guerre »).

John Hurt a été anobli par la reine d'Angleterre en fin d'année 2014.

Il annonce, le 16 juin 2015, qu'il est atteint d'un cancer du pancréas. Il meurt le 25 janvier 2017 à l'âge de 77 ans à Cromer .




# Filmographie (d'après wikipedia)

Cinéma
1962 : The Wild and the Willing de Ralph Thomas : Phil Corbett
1964 : This Is My Street de Sidney Hayers : Charlie
1966 : Un homme pour l'éternité (A Man for All Seasons) de Fred Zinnemann : Rich
1967 : Le Marin de Gibraltar (The Sailor from Gibraltar) de Tony Richardson : John
1969 : Davey des grands chemins (Sinful Davey) de John Huston : Davey Haggart
1969 : Avant que vienne l'hiver (Before Winter Comes) de J. Lee Thompson : le lieutenant Pilkington
1969 : À la recherche de Grégory, de Peter Wood : Daniel
1971 : Mr. Forbush and the Penguins (en) de Arne Sucksdorff, Alfred Viola et Roy Boulting : Richard Forbush
1971 : L'Étrangleur de la place Rillington (10 Rillington Place) de Richard Fleischer : Timothy John Evans
1972 : Le Joueur de flûte (The Pied Piper) de Jacques Demy : Franz
1974 : Little Malcolm de Stuart Cooper : Malcolm Scrawdyke
1975 : The Ghoul de Freddie Francis : Tom Rawlings
1976 : La linea del fiume de Aldo Scavarda : Chandler
1977 : Three Dangerous Ladies, segment The Island de Robert Fuest : le lieutenant Simmonds
1977 : East of Elephant Rock de Don Boyd : Nash
1977 : The Disappearance de Stuart Cooper : Atkinson
1978 : Le Cri du sorcier (The Shout) de Jerzy Skolimowski : Anthony Fielding
1978 : Midnight Express de Alan Parker : Max.
1978 : La Folle Escapade (Watership Down) de Martin Rosen : Hazel (voix).
1978 : Le Seigneur des anneaux (J. R. R. Tolkien's The Lord of the Rings) de Ralph Bakshi : Aragorn (voix)
1979 : Alien, le huitième passager (Alien) de Ridley Scott : Kane
1980 : Elephant Man de David Lynch : John Merrick
1980 : La Porte du paradis (Heaven's Gate) de Michael Cimino : Billy Irvine
1981 : La Folle Histoire du monde (History of the World: Part I) de Mel Brooks : Jésus-Christ
1982 : La Nuit de l'évasion (Night Crossing) de Delbert Mann : Peter Strelzyk
1982 : Partners de James Burrows : Kerwin
1982 : The Plague Dogs de Martin Rosen : Snitter (voix)
1983 : Osterman week-end (The Osterman Weekend) de Sam Peckinpah : Lawrence Fassett
1984 : Champions de John Irvin : Bob Irvin
1984 : Le Succès à tout prix (Success Is the Best Revenge) de Jerzy Skolimowski : Dino Montecurva
1984 : The Hit : Le tueur était presque parfait (The Hit) de Stephen Frears : Braddock
1984 : 1984 de Michael Radford : Winston Smith
1985 : After Darkness de Sergio Guerraz et Dominique Othenin-Girard : Peter Hunningford
1985 : Taram et le Chaudron magique (The Black Cauldron) de Ted Berman et Richard Rich : le Seigneur des Ténèbres (voix)
1986 : Jake Speed d'Andrew Lane : Sid
1987 : Rocinante d'Ann Guedes et Eduardo Guedes : Bill
1987 : The Hunting of the Snark de Mike Batt : Narrateur
1987 : Sur la route de Nairobi (White Mischief) de Michael Radford : Gilbert Colvile
1987 : From the Hip de Bob Clark : Douglas Benoit
1987 : Un sketch (Aria), segment I pagliacci de Bill Bryden : l'acteur
1987 : La Folle Histoire de l'espace (Spaceballs) de Mel Brooks : le lieutenant Kane de Alien
1988 : La Nuit bengali de Nicolas Klotz : Lucien Metz
1989 : Little Sweetheart de Anthony Simmons : Robert Burger
1989 : Scandal de Michael Caton-Jones : Stephen Ward
1990 : Romeo.Juliet de Armondo Linus Acosta : Mercutio
1990 : Windprints de David Wicht : Charles Rutherford
1990 : The Field de Jim Sheridan : The « Bird » O'Donnell
1990 : La Résurrection de Frankenstein (Frankenstein Unbound) de Roger Corman : Dr Joe Buchanan / Narrateur
1991 : I Dreamt I Woke Up de John Boorman : l’alter ego de Boorman Alter Ego
1991 : King Ralph de David S. Ward : lord Percival Graves
1992 : Lapse of Memory de Patrick Dewolf : Conrad Farmer
1992 : L'Œil qui ment de Raoul Ruiz : Anthony / le Marquis
1993 : Kölcsönkapott idö de István Poór : Sean
1993 : Monolithe de John Eyres : Villano
1993 : Even Cowgirls Get the Blues de Gus Van Sant : la comtesse
1994 : Poucelina (Thumbelina)) de Don Bluth : Mr Mole (voix)
1994 : Second Best de Chris Menges : oncle Turpin
1994 : Rabbit Ears: Aladdin and the Magic Lamp (vidéo) : le conteur
1995 : Two Nudes Bathing de John Boorman : marquis de Prey
1995 : Saigon Baby de David Attwood : Jack Lee
1995 : Rob Roy de Michael Caton-Jones : Montrose
1995 : Dead Man de Jim Jarmusch : John Scholfield
1995 : Wild Bill de Walter Hill : Charley Prince
1997 : Amour et mort à Long Island (Love and Death on Long Island) de Richard Kwietniowski : Giles De'Ath
1997 : Contact de Robert Zemeckis : S.R. Hadden
1997 : Brute, de Maciej Dejczer : Babits
1997 : Tender Loving Care (vidéo) : Dr Turner
1998 : The Commissioner de George Sluizer : James Morton
1998 : The Climb de Bob Swaim : Chuck Langer
1998 : Night Train de John Lynch : Michael Poole
1998 : All the Little Animals de Jeremy Thomas : Mr. Summers
1999 : New Blood de Michael Hurst : Alan White
1999 : Le Château des singes de Jean-François Laguionie : Sebastian (voix)
1999 : If... Dog... Rabbit... de Matthew Modine : Sean Cooper
1999 : You're Dead... de Andy Hurst : Maitland
2000 : Les Aventures de Tigrou (The Tigger Movie) de Jun Falkenstein : Narrateur (voix)
2000 : Les Âmes perdues (Lost Souls) de Janusz Kamiński : Père Lareaux
2001 : Tabloid de David Blair : Vince
2001 : Capitaine Corelli (Captain Corelli's Mandolin) de John Madden : Dr Iannis
2001 : Harry Potter à l'école des sorciers (Harry Potter and the Philosopher's Stone) de Chris Columbus : Mr. Ollivander
2002 : Miranda de Marc Munden : Christian
2002 : Crime and Punishment de Menahem Golan : Porfiry, l'enquêteur en chef
2003 : Mister Cash de Richard Kwietniowski : Victor Foss
2003 : Meeting Che Guevara and the Man from Maybury Hill, court-métrage de Anthony Byrne : l'homme de Maybury Hill
2003 : Dogville de Lars von Trier : Narrateur
2004 : Hellboy de Guillermo del Toro : Professeur Trevor « Broom » Bruttenholm
2005 : Short Order de Anthony Byrne : Felix
2005 : Vaillant, pigeon de combat ! (Valiant) de Gary Chapman : Felix (voix)
2005 : The Proposition de John Hillcoat : Jellon Lamb
2005 : Shooting Dogs de Michael Caton-Jones : Christopher
2005 : Manderlay de Lars von Trier : Narrateur (voix)
2005 : La Porte des secrets (The Skeleton Key) de Iain Softley : Ben Devereaux
2006 : V pour Vendetta (V for Vendetta) de James McTeigue : Adam Sutler
2006 : Le Parfum, histoire d'un meurtrier (Perfume: The Story of a Murderer) de Tom Tykwer : Narrateur
2007 : Boxes de Jane Birkin : le père de Fanny
2008 : Crimes à Oxford (The Oxford Murders) de Álex de la Iglesia : Arthur Seldom
2008 : Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal (Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull) de Steven Spielberg : professeur « Ox » Oxley
2008 : Outlander : Le Dernier Viking (Outlander) de Howard McCain : Rothgar
2008 : Hellboy 2 : Les Légions d'or maudites (Hellboy II: The Golden Army) de Guillermo del Toro : professeur Trevor « Broom » Bruttenholm
2008 : Lezione 21 d'Alessandro Baricco : Mondrian Kilroy
2009 : New York, I Love You : Bellhop
2009 : An Englishman in New York de Richard Laxton : Quentin Crisp
2009 : The Limits of Control de Jim Jarmusch : Guitar
2009 : 44 Inch Chest de Malcom Venville : le vieil homme aux cacahuètes
2010 : Lou de Belinda Chayko : Doyle
2010 : Brighton Rock de Rowan Joffé : Phil Corkery
2010 : Harry Potter et les Reliques de la Mort, partie 1 (Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 1) de David Yates : Mr. Ollivander
2010 : Love at First Sight de Michael Davies : Arthur
2010 : Ultramarines (Ultramarines: A Warhammer 40,000 Movie) de Martyn Pick : Carnak
2011 : Regret Not Speaking de Richard Kwietniowski
2011 : Melancholia de Lars von Trier : Dexter
2011 : Harry Potter et les Reliques de la Mort, partie 2 (Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 2) de David Yates : Mr. Ollivander
2011 : Les Immortels de Tarsem Singh : Zeus vieux
2012 : La Taupe (Tinker, Tailor, Soldier, Spy) de Tomas Alfredson
2012 : Jayne Mansfield's Car de Billy Bob Thornton
2013 : Le Transperceneige (설국열차) de Bong Joon-ho : Gilliam
2013 : Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch : Marlowe
2014 : Hercule (Hercules) de Brett Ratner : Cotys
2016 : Jackie de Pablo Larraín : le père Richard McSorley
2016 : The Journey de Nick Hamm : Harry Patterson
2016 : ChickList de Tony Britten : Francis Bonar
2016 : The Good Night d'Eric Styles : Ralph
2016 : Damascus Cover de Daniel Zelik Berk : Miki
2017 : My name is Lenny de Ron Scalpello : Leslie Salmon
2017 : Darkest Hour de Joe Wright : Neville Chamberlain
2017 : Back To Utopia de Fabio Wuytack: Peter Panludic (voice over)

Séries
1961-1962 : Probation Officer : Johnny Seton / Norman Bailey
1961-1963  : Drama 61-67 : Private Briggs / Tom
1962 : Z Cars : James Hogan
1963 : Once Aboard the Lugger : Jobey Todd
1963-1964 : First Night : Desmond / Garry
1964-1965 : ITV Play of the Week : Dave / Terry
1964 : Armchair Theatre
1964 : Love Story : Harry Eddows
1964 : Gideon's Way : Freddy Tinsdale
1964 : Thursday Theatre : Orpheus
1967 : ITV Playhouse : Guy
1971 : ITV Saturday Night Theatre : Bob
1973 : Wessex Tales : Joshua Harlborough
1976 : Shades of Greene : Fred
1976 : Play for Today : Alec Cassell
1976 : Regan : Tony Grey
1976 : Moi Claude empereur (I, Claudius) : Caligula
1979 : Crime et Châtiment : Raskolnikov
1988 : Monstres et Merveilles : narrateur
1991 : Red Fox : Archie Carpenter
1991 : Screenplay : Alfred
1994 : Picture Windows : Comte
1999-2000 : Watership Down : le général Woundwort
2004-2006 : The Alan Clark Diaries : Alan Clark
2008-2012 : Merlin : le Grand Dragon, voix originale du Dragon, et la phrase d'introduction au début de chaque épisode
2011 : The Confession, web-série : le prêtre
2012 : Labyrinthe : Audric Baillard
2013 : Doctor Who : The War Doctor
2015 : Panthers de Johan Renck : Tom




# Distinctions (d'après wikipedia)

Récompenses

Golden Globes 1979 : Meilleur acteur dans un second rôle dans un drame biographique pour Midnight Express (1978).
BAFTA 1979 : Meilleur acteur dans un second rôle dans un drame biographique pour Midnight Express (1978).
Festival international du film de femmes de Salé 2011 : Prix d'interprétation masculine dans un drame pour Lou (2010).
Evening Standard British Film Awards 2012 : Alexander Walker Special Award

Nominations
1972 : BAFTA Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un drame biographique pour L'Étrangleur de la place Rillington (1971).
1979 : Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Midnight Express (1978).
1980 : BAFTA Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un film de science-fiction pour Alien, le huitième passager (1979).
1981 : Golden Globes du meilleur acteur dans un drame pour Elephant Man (1980).
1981 : Oscar du meilleur acteur pour Elephant Man (1980).
1991 : BAFTA Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un drame pour The Field (1990).
1998 : Boston Society of Film Critics Awards du meilleur acteur dans une comédie dramatique pour Amour et mort à Long Island (1997).
1998 : Online Film & Television Association du meilleur acteur dans une comédie dramatique pour Amour et mort à Long Island (1997).
1999 : British Independent Film Awards du meilleur acteur dans une comédie dramatique pour Amour et mort à Long Island (1997).
2005 : Fangoria Chainsaw Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un film fantastique pour Hellboy (2004).
2005 : Australian Film Institute du meilleur acteur dans un second rôle dans un drame pour The Proposition (2005).
2010 : London Critics Circle Film Awards du meilleur acteur de l'année dans un second rôle dans un drame pour 44 Inch Chest (2009).
2010 : San Diego Film Critics Society Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un drame pour 44 Inch Chest (2009).
2010 : BAFTA Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un drame pour An Englishman in New York (2009).
2012 : Bodil Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un drame pour Melancholia (2011).

 





Waha

Carrie Fisher [Actrice, scénariste] [GON] - Mar 27 Déc 2016 - 20:51








 
# Bloc Technique
Nom : Fisher
Prénom : Carrie
Date de naissance : 21 octobre 1956
Lieu de naissance : Beverly Hills, Californie (États-Unis)
Décès : 27 décembre 2016 (à 60 ans) Los Angeles, Californie (États-Unis)
Profession : Actrice, scénariste
Site Web :






# Biographie (de Wikipedia)


Carrie Fisher, née le 21 octobre 1956 à Beverly Hills et morte le 27 décembre 2016 à Los Angeles en Californie, est une actrice, romancière et scénariste américaine.

Elle est la fille de l'actrice Debbie Reynolds et du chanteur Eddie Fisher, la sœur de Todd Fisher, la demi-sœur de Joely Fisher et de Tricia Leigh Fisher et la mère de Billie Lourd.

En 1977, dès son deuxième film, elle accède à la célébrité avec ses partenaires de Star Wars de George Lucas.
Son interprétation de la princesse Leia, personnalité importante de l'Alliance rebelle en lutte contre l'Empire galactique, la propulse au rang de star internationale, le grand public l'associant systématiquement à ce personnage.
Elle reprend ce rôle dans L'Empire contre-attaque (1980) puis Le Retour du Jedi (1983).
Des problèmes de drogue et d'alcoolisme durant les années 1980 l'obligent à se tenir écartée des plateaux.
Elle est tout de même remarquée dans Les Blues Brothers (1980), Hannah et ses sœurs (1986), Quand Harry rencontre Sally (1989), Austin Powers (1997), ou encore dans Scream 3 (2000).

Trente-deux ans plus tard, elle reprend le rôle de Leia dans Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (2015) puis elle tourne toutes ses scènes dans l'épisode VIII : Les Derniers Jedi.
Elle meurt à 60 ans d'un arrêt cardiaque, avant la sortie de l'épisode VIII.
Le lendemain de sa disparition, sa mère, Debbie Reynolds, meurt à son tour des suites d'un AVC.
À sa sortie en décembre 2017, le film Les Derniers Jedi lui est dédié.

En 2017, elle reçoit un Disney Legends à titre posthume.


Débuts




Carrie Fisher fait ses premiers pas d'actrice au théâtre aux côtés de sa mère Debbie Reynolds.
En 1975, elle décroche son premier rôle sur grand écran dans la comédie romantique Shampoo d'Hal Ashby, écrite et interprétée par Warren Beatty.

Star Wars






Elle devient célèbre en 1977, alors qu'elle se présente à un double casting : Brian De Palma et George Lucas ont en effet organisé conjointement leurs auditions pour leurs films Carrie et Star Wars.
Pressentie pour le premier film, Fisher refuse cependant de tourner nue (le rôle échoit finalement à Sissy Spacek) et se précipite sur le rôle de la princesse Leia.
Sa coiffure médiévale encadrant une personnalité bien sentie rend le personnage incroyablement populaire.
Carrie Fisher devient une star.
Un rôle qu'elle reprend pour Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque d'Irvin Kershner en 1980 et Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi en 1983 de Richard Marquand.

En 1978, elle apparaît dans Au temps de la guerre des étoiles, une adaptation télévisuelle de la saga La Guerre des étoiles, réalisée par Steve Binder où elle reprend son rôle. N'ayant pas supervisé la réalisation, même s'il semble qu'il ait participé au scénario, George Lucas découvre lors de sa diffusion un programme qu'il juge tout à fait ridicule et obtient que ce dernier ne soit plus jamais diffusé.
Ce sera bien le cas, les seules versions disponibles de nos jours l'étant sous forme pirate et provenant d'enregistrements par magnétoscopes de l'époque.
Lucas a même confié à un auteur qu'il souhaiterait que toutes les copies soient détruites.

Carrie Fisher présente alors la fameuse émission américaine Saturday Night Live le 18 novembre 1978, dans laquelle elle apparaît en bikini et interprète une chanson dans le style des années 1950.

À l'occasion du 30e anniversaire de la Saga Star Wars elle se remémore la soirée : « Faire le Saturday Night Live a été une formidable expérience. Je vivais à l'époque avec Paul Simon, juste à côté de chez Lorne Michaels, le producteur de l'émission. Outre la chanson, j'ai également imité Linda Blair, et j'ai été un peu déconcertée quand j'ai vu L'Exorciste.
Dan Aykroyd m'a interviewée en Linda Blair. Ils ont aussi imité Alec Guinness parlant de manière très étrange grâce à la Force. Mais je ne me souviens plus de tous les détails car ça fait quoi, presque 30 ans ? »

Son immense popularité lui permet de tourner dans Les Blues Brothers (1980), où elle campe la femme mystérieuse complètement déjantée (elle fut brièvement fiancée à John Belushi, son partenaire dans le film).
Toutefois, c'est à cette période que ses ennuis commencent. Carrie Fisher est droguée et alcoolique au moment du tournage de Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi.
C'est dans ce film qu'elle apparait, prisonnière de Jabba le Hutt, dans un bikini métallique, une image devenue iconique.
Elle s'éloigne ensuite du milieu, se faisant de plus en plus rare sur les écrans dès la fin de la saga Star Wars en 1983.
Elle est brièvement entre 1983 et 1984 l'épouse de Paul Simon.

L'après Star Wars






Choisissant ses projets, Carrie Fisher tourne avec des réalisateurs renommés : Woody Allen pour Hannah et ses sœurs (1986), Rob Reiner pour Quand Harry rencontre Sally (1989), ainsi que dans le film de Joe Dante Les Banlieusards (The 'Burbs) où elle interprète la femme de Ray Peterson interprété par Tom Hanks.

Elle fait également des caméos dans Austin Powers (1997), Scream 3 (2000), Beautés empoisonnées (2001), Jay et Bob contre-attaquent (Jay and Silent Bob Strike Back, 2002) et Charlie's Angels 2 (Charlie's Angels : Full Throttle, 2003).

L'activité principale de Carrie Fisher consiste ensuite en l'écriture : elle a scénarisé un épisode de la série TV Les Aventures du jeune Indiana Jones et a vu son livre Postcards from the Edge (Bons baisers d'Hollywood) adapté à l'écran par Mike Nichols.

Elle a également écrit les cérémonies des Oscars de 1997, 2002 et 2007.

En 2008, elle voit son roman autobiographique The Best Awful (2004) adapté en une mini-série, avec Meg Ryan dans le rôle principal.
L'histoire est celle d'une ex-actrice de cinéma reconvertie en présentatrice de talk-show que sa vie personnelle mouvementée mène tout droit en clinique…

Carrie Fisher apparaît également dans un épisode de Sex and the City où elle joue son propre rôle.
Carrie Bradshaw, qui fréquente un gardien de maisons se faisant passer pour un agent et qui s'occupe de celle de l'actrice, se retrouve face à celle-ci.

Le retour à Star Wars






Le 6 mars 2013, elle indique, lors d'une interview, être prête à reprendre son rôle de Leia Organa pour un nouvel épisode de Star Wars.

Du 28 août 2013 au 7 septembre 2013 elle est membre du jury des longs-métrages lors du 70e Festival de Venise.

Le jury est présidé par le réalisateur italien Bernardo Bertolucci, et le chilien Pablo Larraín et la française Virginie Ledoyen font notamment partie du jury.

En janvier 2014, elle apparaît dans son propre rôle, dans l'épisode 14 de la septième saison de The Big Bang Theory.

En mai 2014 sort le nouveau film de David Cronenberg, Maps to the Stars, dans lequel Fisher joue un rôle secondaire (son propre rôle).
Le film est sélectionné en Compétition pour la Palme d'or lors du 67e Festival de Cannes.

En décembre 2015, elle retrouve le rôle de la princesse Leia Organa, plus âgée de trente ans, dans Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force de J. J. Abrams, réalisé pour les studios Walt Disney, nouveaux propriétaires de la franchise.

Toujours dans ce rôle, elle apparait en image de synthèse avec son visage de l'époque de Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, dans Rogue One: A Star Wars Story de Gareth Edwards.

Le 23 décembre 2016, elle est victime d'une crise cardiaque à bord d'un avion parti de Londres, quinze minutes avant l'atterrissage à Los Angeles.
Peu après, son frère déclare qu'elle est dans un état stable, une information qui a été confirmée par sa mère Debbie Reynolds, deux jours plus tard.
Elle meurt à l'âge de 60 ans le 27 décembre 20167.




# Vie privée (de Wikipedia)

Elle est la belle-fille d'Elizabeth Taylor à la suite du mariage de son père, Eddie Fisher, avec celle-ci.

Dans son livre de mémoires The Princess Diarist paru en novembre 2016, Carrie Fisher confie avoir eu une « liaison intense » avec Harrison Ford en marge du tournage de Star Wars en 1976.

Elle a une fille avec Bryan Lourd, Billie Lourd, née le 17 juillet 1992.

Elle parle le français, une langue qu'elle utilise lors d'une interview donnée à TF1 en 1977 pour la sortie de Star Wars.




# Filmographie (de Wikipedia)

Cinéma






  • 1975 : Shampoo d'Hal Ashby : Lorna Carp

  • 1977 : Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (Star Wars: Episode IV – A New Hope) de George Lucas : Princesse Leïa Organa

  • 1980 : Les Blues Brothers (The Blues Brothers) de John Landis : l'ex de Jake

  • 1980 : Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque (Star Wars : Episode V – The Empire Strikes Back) d'Irvin Kershner : Princesse Leïa Organa

  • 1981 : Under the Rainbow de Steve Rash : Annie Clark

  • 1983 : Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi (Star Wars: Episode VI – Return of the Jedi) de Richard Marquand : Princesse Leïa Organa

  • 1984 : À la recherche de Garbo (Garbo Talks) de Sydney Lumet : Lisa Rolfe

  • 1984 : Happily Ever After : la mère de Molly (voix)

  • 1985 : L'Homme à la chaussure rouge (The Man with One Red Shoe) de Stan Dragoti : Paula

  • 1986 : Hollywood Vice Squad de Penelope Spheeris : Betty Melton

  • 1986 : Hannah et ses sœurs (Hannah and Her Sisters) de Woody Allen : April

  • 1987 : Cheeseburger film sandwich (Amazon Women on the Moon) de John Landis : Mary Brown

  • 1987 : Time Guardian de Brian Hannant : Petra

  • 1988 : Rendez-vous avec la mort (Appointment with Death) de Michael Winner : Nadine Boynton

  • 1989 : Quand Harry rencontre Sally (When Harry Met Sally...) de Rob Reiner : Marie

  • 1989 : Loverboy de Joan Micklin Silver : Monica Delancy

  • 1989 : Les Banlieusards (The 'Burbs) de Joe Dante : Carol Peterson

  • 1989 : Morte mais pas trop (She's back) de Tim Kincaid : Beatrice

  • 1990 : L'Amour dans de beaux draps (Sibling Rivalry) de Carl Reiner : Iris Turner-Hunter

  • 1990 : Une femme parfaite (Sweet Revenge) de Charlotte Brändström : Linda (téléfilm)

  • 1991 : Hook ou la Revanche du capitaine Crochet (Hook) de Steven Spielberg : la femme embrassée sur le pont (non crédité)

  • 1991 : La télé lave plus propre (Soapdish) de Michael Hoffman : Betsy Faye Sharon

  • 1991 : Drop Dead Fred d'Ate de Jong : Janie

  • 1992 : Ma vie est une comédie (This Is My Life) de Nora Ephron : Claudia Curtis

  • 1997 : Austin Powers (Austin Powers: International Man of Mystery) de Jay Roach : la thérapeute (non crédité)

  • 2000 : Scream 3 de Wes Craven : Bianca Burnette

  • 2001 : Jay et Bob contre-attaquent (Jay and Silent Bob Strike Back) de Kevin Smith : une nonne

  • 2001 : Beautés empoisonnées (Heartbreakers) de David Mirkin : Mme Surpin

  • 2002 : A Midsummer Night's Rave de Gil Cates Jr. : la mère de Mia

  • 2003 : Wonderland de James Cox : Sally Hansen

  • 2003 : Charlie's Angels : Les Anges se déchaînent ! (Charlie's Angels: Full Throttle) de McG : la mère supérieure

  • 2004 : L'Histoire (Stateside) de Reverge Anselmo : Mme Dubois

  • 2007 : Cougar Club de Christopher Duddy : Gladys Goodbey

  • 2008 : The Women de Diane English : Nancy Blake

  • 2008 : Fanboys de Kyle Newman : Docteur

  • 2009 : Sœurs de sang (Sorority Row) de Stewart Hendler : Mme Crenshaw

  • 2009 : White Lightnin' : Cilia

  • 2014 : Maps to the Stars de David Cronenberg : elle-même

  • 2015 : Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force de J. J. Abrams : Générale Leïa Organa

  • 2016 : Rogue One: A Star Wars Story de Gareth Edwards : Princesse Leïa Organa (en images de synthèse)

  • 2017 : Star Wars, épisode VIII (Star Wars Episode VIII) de Rian Johnson : Générale Leïa Organa



Télévision




Téléfilms

  • 1977 : Come Back, Little Sheba (en) : Marie

  • 1978 : Au temps de la guerre des étoiles (The Star Wars Holiday Special) : Princesse Leia Organa

  • 1978 : Leave Yesterday Behind : Marnie Clarkson

  • 1978 : Ringo : Marquine

  • 1984 : Frankenstein : Elizabeth

  • 1985 : From Here to Maternity : Veronica

  • 1986 : Sunday Drive : Franny Jessup

  • 1986 : Liberty : Emma Lazarus

  • 2005 : Romancing the Bride : Edwina

  • 2012 : Ce Noël qui a changé ma vie : Eve Miller



Séries télévisées

  • 1982 : Laverne and Shirley : Cathy

  • 1984 : Faerie Tale Theatre : Thumbelina

  • 1987 : Histoires fantastiques : Laurie McNamara

  • 1989 : Trying Times : Enid

  • 1995 : Frasier : Phyllis

  • 1997 : Gun : Nancy

  • 2000 : Sex and the City : elle-même

  • 2002 : A Nero Wolfe Mystery : Ellen Tenzen

  • 2003 : Good Morning, Miami : Judy Silver

  • 2004 : Jack et Bobby : Madison Skutcher

  • 2005 : Smallville : Pauline Kahn

  • 2007 : 30 Rock : Rosemary Howard

  • 2007 : Side Order of Life : Dr Gilbert

  • 2007 : Weeds : l'avocate de Célia

  • 2010 : Entourage : Anna Fowler

  • 2014 : The Big Bang Theory : elle-même (saison 7, épisode 14)







# La lettre testament de Carrie Fisher à la princesse Leia




– Carrie Fisher
Chère princesse Leia,
je ne voudrais pas être présomptueuse en vous appelant Leia tout court, ça impliquerait une familiarité dont je ne souhaite pas présumer.

Et bien que certains puissent dire que nous nous ressemblons au point de pouvoir être prises l'une pour l'autre –  si nous nous mettions mystérieusement d'accord pour nous habiller de la même manière banale et que vous refusiez enfin, raisonnablement, de vous soumettre aux rigueurs de cette coiffure tapageuse et absurde –, bref (mais enfin !), je pourrais passer pour vous avec quelques ajustements mineurs et vous pourriez passer pour moi avec des transformations sensiblement plus importantes.
Mais est-ce que mon esprit s'accorderait à votre physique ?

J'ai passé près des deux tiers de ma vie à traverser des galaxies dans ces putains de bottes en cuir blanc.
J'ai même essayé de répondre de vos actions, d'expliquer les motifs éventuels de choix que l'une de nous n'a pas su faire.
Mais alors qu'on se souviendra éternellement de vous flânant dans des paysages infestés d'étoiles, vivant pour toujours dans les imaginations et sur les écrans, je végète bruyamment dans ce tristement célèbre placard des célébrités – à grossir, prendre des rides, me voûter et m'abêtir avec l'âge.

Nous voilà dans notre propre tableau à la Dorian Gray.
Vous : douce, sûre de vous et droite dans vos bottes, condamnée pour toujours à la grande et enviable prison de l'aventure intergalactique.
Moi : luttant de plus en plus contre le syndrome de stress post-galactique, portant vos cicatrices, grisonnant vos cheveux éternellement noirs et ridicules.

Vous agissez toujours en héroïne ; je la sniffe, dans une piètre tentative d'atténuer l'éclat de votre frénétique cinéma intergalactique.

Vous récoltez la gloire ; je cède à la vieillesse.
Vous : tellement en forme physiquement et si pétrie de bonnes intentions que cela me rend folle – en tout cas, quelque chose me rend folle.
Tandis que vous combattez le côté obscur avec vos manières légères et lumineuses, je suis dans la fosse du Sarlacc, couverte par les sucs organiques infâmes de Jabba.


Cela prendra-t-il fin un jour ?
Probablement pas, mais, moi, je prendrai fin.
J'en suis assez certaine.
Mes suites s'arrêteront fort heureusement enfin, tandis que les vôtres délimiteront et engloutiront une ère.

Quoique vous soyez condamnée à rejouer les mêmes sept heures d'aventures sur un laps de temps de maintenant presque quatre décennies chahuteuses, au moins vous avez bonne mine quand vous combattez le mal.

J'ai l'air habitée.
Mes yeux amusés et envieux animent un visage bouffi et abîmé par l'âge.

N'étais-je pas censée rester joyeusement figée dans l'ambre de notre image projetée, repoussant la rétention d'eau, le poids et les rides de la même façon que vous combattiez pour la gloire de… c'était quoi déjà, le but de cette foutue histoire – un univers rayonnant de paix et d'équité, des Ewoks cabriolant dans des champs remplis de force ?
N'étais-je pas censée le rester ?
Dites, ne l'étais-je pas ?

De nos destinées tout sauf partagées (si elles furent partagées, c'est d'une façon insalubre), quelle qu'ait été ou sera celle de Leia, celle de Carrie sera, au moins périodiquement, dérisoire et décevante, rongée par la commisération, vieille et surexposée, rendue triste et hors de propos en comparaison avec les aventures riches et ininterrompues de son homologue.

Joue-le de nouveau, Han !

Leia joue tandis que je continue à payer et payer et payer.
Je suis Carrie Fisher de Star Wars – le côté sud de Star Wars, près de l'ancienne maison abandonnée des Vador.

Je pâlis tandis que vous flamboyez.

Je me voûte tandis que vous tirez juste et défendez le droit.

Oh ! je sais, il y a pire.
Ce pire se rassemble dans mon dos et hante mes jours futurs pleins de divertissements.

Mais le pire cède au meilleur – Dorian Organa cède à Carrie Gray.

Nous gagnons tous à la fin, n'est-ce pas ?
Sinon définitivement, au moins pendant un nombre limité de jours sympathiques et inéluctables.

Elle est la Leia Organa au centre des meilleurs souvenirs de tant d'êtres humains. B
rillant dans la chaude lumière de notre nostalgie de la science-fiction.

Notre Aldérande, envolez-vous avec nous, mais où que vous alliez – au-dessus de la colline ou de cette fichue Cité des nuages, dans le palais de Jabba ou aux urgences, en haut, en bas ou à travers –, faites de votre mieux pour faire ce que je fais : faites en sorte de profiter du voyage.
Laissez tomber la coiffure, mais profitez du voyage !

Amitiés, Carrie


Source : lepoint






Astro

ONE OK ROCK - Jeu 3 Nov 2016 - 19:55






ONE OK ROCK



 
# Bloc Technique
Membres :
Taka : Chant
Toru : Guitare / Chœurs
Ryota : Basse
Tomoya : Batterie

Début d'activité : 2005
Genre  : Rock Alternatif / JRock
Origine du nom : One Ok Rock se prononce One O'Clock. L'heure à laquelle les membres réservaient le studio d'enregistrement.
Labels : Fueled by Ramen
Site Web : http://www.oneokrock.com/






# Discographie

Albums



2007 : Zeitakubyou (ゼイタクビョウ)
2008 : BEAM OF LIGHT
2008 : Kanjou Effect (感情エフェクト)
2010 : Niche Syndrome (Nicheシンドローム)
2011 : Zankyo Reference (残響リファレンス)
2013 : Jinsei×Boku= (人生×僕=, Jinsei kakete Boku wa)
2015 : 35xxxv

Mini-Albums



2006 : ONE OK ROCK
2006 : Keep it real

Singles



2007 : Naihi Shinsho (内秘心書)
2007 : Yume Yume (努努-ゆめゆめ)
2007 : Etcetera (エトセトラ)
2010 : Kanzen Kankaku Dreamer (完全感覚Dreamer)
2011 : Answer is Near (アンサイズニア)
2011 : Re:make/NO SCARED
2012 : The Beginning
2013 : Deeper Deeper/Nothing Helps
2014 : Mighty Long Fall/Decision




# Mon avis

C'est mon groupe de rock préféré toutes langues confondues je dirais. Ça fait longtemps que j'écoute. A l'époque, il chantait que en Japonais et parfois en Anglais quelques mots. Malheureusement (personnellement) maintenant ils ne chantent quasiment que anglais car le groupe s'est américanisé (tant mieux pour eux). Mais ils leur arrivent parfois de sortir deux versions d'une musique, une en anglais et une en japonais Smile .





# Petites anecdotes

Mon membre préféré c'est Toru je le trouve juste trop stylé! xD Mon album préféré est Jinsei Boku. Sinon je les ai vu trois fois en concert dont une fois en VIP, j'ai eu une photo avec eux du coup Smile !





# Quelques unes de mes vidéos préférées

Ketsuraku Automation






ONION!






Deeper Deeper






69






La dernière qu'ils ont sorti : Taking Off










# Chaine youtube

Url de la chaine : Youtube








Waha

Les Tags utilisés sur le forum ! - Sam 15 Oct 2016 - 20:57




Waha

Yui - Ven 27 Mai 2016 - 22:10






Yui



 
# Bloc Technique
Nom : Yoshioka
Prénom : Yui
Nom japonais : 吉岡唯
Date de naissance : 26 mars 1987
Lieu de naissance : Fukuoka, Japon
Labels : LEAFLET RECORDS (2004), gr8!records (2005), Sony Records (2005 – 2006), STUDIOSEVEN (2007 – 2010), gr8!records (2010)
Activités : Chanteuse (compositrice), Guitariste, Actrice
Genre musical : J-pop, rock japonais
Groupe sanguin : AB
Taille : 1m55
Poids : 45kg
Site officiel : http://www.yui-net.com/
Profil (repris sur Nautiljon ) :
Signe du Zodiaque : Bélier
Lieux favoris : La plage de Shingu, où elle écrivit sa première chanson "It's happy line", et celle de Niimiya.
Situation familiale :En 2015, Yui a annoncée qu'elle s'etait mariée et qu'elle était enceinte. Elle vivait avec sa mère auparavant à Fukuoka (Père décédée quand YUI était petite)
Artistes préférés : Suga Shikao, Hitomi Yaida, Avril Lavigne, Alanis Morissette, Michelle Branch
Hobbies : Regarder des films, Cinéma (Sister Act surtout), lecture, poésie, guitare acoustique
Sport favoris : Badminton
Particularités : Très timide. S'endort souvent avec sa guitare.
Son type de garçon : Sincère et doux.






# Description

Bon alors cette jeune fille (vi pour moi elle est jeune XD) de 29 ans (26 Mars 1987) est une chanteuse avec une très jolie voix mais aussi une actrice.

Elle a sorti 6 albums et une vintaine de singles

Elle commence sa carrière en 2004 après avoir entré dans une école de musique et après avoir passé une audition chez Sony!





# Discographie

Album



22 février 2006 : From Me to You
4 avril 2007 : Can't Buy My Love
9 avril 2008 : I Loved Yesterday
12 novembre 2008 : My short stories
14 juillet 2010 : Holidays in the Sun
2 novembre 2011 : How Crazy Your Love

Singles



24 décembre 2004 : It's Happy Line (indépendant)
23 février 2005 : Feel My Soul
22 juin 2005 : Tomorrow’s Way
9 novembre 2005 : Life (ending 5 Bleach)
18 janvier 2006 : Tokyo
14 juin 2006 : Good-bye Days
20 septembre 2006 : I Remember You
17 janvier 2007 : Rolling Star (opening 5 Bleach)
7 mars 2007 : CHE.R.RY
13 juin 2007 : My Generation / Understand
26 septembre 2007 : Love & Truth
27 février 2008 : Namidairo (vendu à 115 168 ex.)
2 juillet 2008 : Summer Song (vendu à 116 227 ex.)
3 juin 2009 : Again (opening 1 Fullmetal Alchemist: Brotherhood)
7 octobre 2009 : It's all Too Much / Never Say Die
20 janvier 2010 : Gloria
2 juin 2010 : To Mother
24 novembre 2010 : Rain
26 janvier 2011 : It's My Life / Your Heaven
1er juin 2011 : Hello - Paradise Kiss
5 octobre 2011 : Green A.live
5 septembre 2012 : Fight




# Biographie (de Wikipedia)

YUI, nom de scène de Yui Yoshioka (吉岡唯, Yoshioka Yui, née le 26 mars 1987 à Fukuoka, Japon) est une chanteuse de rock et de J-pop, musicienne et auteur, qui débute en 2004. Elle a également joué le rôle principal du film Taiyō no Uta en 2006. En 2013, elle met sa carrière solo en pause pour chanter au sein d'un groupe, Flower-Flower.

YUI commença à écrire des poèmes très jeune. À l'âge de seize ans, suivant la recommandation de sa mère, elle commença à écrire des chansons et à étudier la guitare dans une école de musique privée dans sa ville natale Fukuoka. Aspirant à devenir professionnelle, elle emmenait sa guitare et chantait sur les places locales comme les bords de mer de Shingū, et au milieu des champs de riz de Kaminofu. Bien qu'elle se sente souvent mal à l'aise quand elle parle aux gens, cela ne l'empêche pas d'aimer discuter avec ses spectateurs dans le district de Tenjin à Fukuoka.

Sa carrière professionnelle débuta en mars 2004, en chantant trois chansons lors d'une audition organisée par Sony Music Japan, bien que les règles de l'audition stipulaient qu'un participant ne pouvait chanter que deux chansons. Tous les juges lui donnèrent le score le plus haut possible. Elle partit ensuite pour Tokyo en vue d'effectuer des enregistrements avec le label gr8! Records, elle créa par la suite son premier album, From Me To You.

YUI a également joué le rôle principal du film Taiyō no Uta (Midnight Sun) sorti le 17 juin 2006, celui d'une jeune auteur-interprète. Le 5e single de Yui intitulé Good-Bye Days a été écrit pour ce film, vendu à plus de 200 000 exemplaires. Son 8e single Rolling Star fut quant à lui conçu lui pour l'anime Bleach (5e opening). Son second album Can't Buy My Love est resté pendant deux semaines en 1re place, et a battu les records de vente de son album précédent en seulement une semaine ; il a été vendu à plus de 500 000 exemplaires.

Son 9e single My Generation/Understand est sorti le 13 juin 2007, My Generation est le générique du drama Seito Shokun!! et Understand celui du film Sidecar ni Inu. Son 10e single Love & Truth est sorti le 26 septembre 2007. Le single suivant, Again, est le premier opening de la seconde version du célèbre animé Fullmetal Alchemist, nommé Fullmetal Alchemist: Brotherhood, sorti en avril 2009.
Après le single Gloria sorti en janvier 2010, To Mother sortit le 2 juin 2010.

Sur les 6 albums sortit à ce jour de la jeune chanteuse, hormis le second, ils sont tous certifiés disque de platine . Le second, lui, est certifié disque de diamant.

Fin 2012, elle annonce mettre sa carrière solo en pause ; elle rejoint en fait incognito un nouveau groupe, Flower-Flower, en tant que chanteuse-guitariste.

Le 17 avril 2015, elle annonce par le biais du blog officiel de Flower-Flower s'être mariée et être enceinte, elle accouche en octobre de deux jumeaux.




# Filmographie et Drama

2006 : Taiyō no Uta (alias Midnight Sun), dans le rôle de Kaoru Amane.
2011 : Kaitō Royale (ep 9)





# Quelques vidéos

     


En trouver d'autres : ici





Waha

Tomoko Kawase - Mar 16 Fév 2016 - 23:43






Tomoko Kawase




# Bloc Technique
Vrai nom : Tomoko Kawase
Nom japonais : 川瀬智子
Pseudos : Okuda Tomoko / Tommy / Tommy february⁶ / Tommy heavenly⁶
Date de naissance : 6 février 1975
Lieu de naissance : Prefecture de Kyoto, Japon
Activité principale : Chanteuse, parolier
Genre musical : J-pop
Instruments : Voix
Labels : Defstar Records (2000—2009), Warner Music Japan (2010—)
En activité : depuis 1997
Divers : chanteuse japonaise du groupe The Brilliant Green
Groupe sanguin : B
Couleur favorite : Le rouge
Manga favori : Kodomo no Omocha de Obana Miho.







# Ma Description (un peu vieille)

Au tour d'une madame de figurer dans les groupes !!

Donc Tommy Heavenly6 de son vrai nom Tomoko Kawase/Okuda est une chanteuse née en 1975 qui a rejoint un groupe de rock appelé The Brilliant Green  en 1995.

En 2001, suite a un échec commercial, le groupe décida de faire une pause.

Elle commence alors une carrière solo en tant que Tommy February6 (par rapport a sa date de naissance :p ), une fille aimant les trucs kawai et la jpop (je t'aime je t'aime fait un peu lorie :/ ).

Et puis un jour elle décide d'enlever ses lunettes de petite fille sage et innocente pour se transformer en Tommy Heavenly6...

Un univers gothik avec des sucreries partout débute alors avec un style plus rock!

En 2008, The Brilliant Green se reforme également !




# Discographie reprise de mon ami Wikipedia


Tommy February6




Albums
- Tommy february6 (6 février 2002)
- Tommy airline* (17 mars 2004)
- February & Heavenly (29 février 2012)
- Tommy Candy Shop ♥ Sugar ♥ Me (12 juin 2013)

Mini Album
- Halloween Addiction (17 octobre 2012) (il n'y a qu'une piste de Tommy february6)

Compilation
- Strawberry Cream Soda Pop "Daydream" (25 février 2009)

Singles
- EVERYDAY AT THE BUS STOP (25 juillet 2001)
- ♥KISS♥ ONE MORE TIME (21 novembre 2001)
- Bloomin'! (17 janvier 2002)
- je t'aime ★ je t'aime (6 février 2003)
- Love is forever (16 juillet 2003)
- MaGic in youR Eyes (11 février 2004)
- L•O•V•E•L•Y ~Yumemiru LOVELY BOY~ (夢見る?) (14 juillet 2004)
- ♥Lonely in Gorgeous♥ (30 novembre 2005)
- Be My Valentine (6 février 2013)

Compilations/Autres
- Hakase-sun - Play Boyz Toyz REGGAY! (13 août 2001)
- Fruits ~ Beauty Pop Collection (7 août 2002)
- J POP CD (7 octobre 2003)
- Okusama wa Majo OST (17 mars 2004)
- Rekku no Homonsha Deoxys OST (3 août 2004)
- Diva (28 septembre 2005)
- Paradise Kiss Original Soundtrack (21 décembre 2005)
- HIT STYLE (25 janvier 2006)
- World Standard.06 Sunaga t. experience works ~pieces pour les femmes~ (6 décembre 2006)
- L25 (4 avril 2007)
- Detroit Metal City Tribute to Krauser II ~THE METAL MIX~ (28 mars 2008)
- We Love Cyndi -Tribute to Cyndi Lauper- (23 juillet 2008)
- Halloween Party du groupe HALLOWEEN JUNKY ORCHESTRA (17 octobre 2012)

Tommy Heavenly6




Albums
- Tommy heavenly6 (24 août 2005)
- Heavy Starry Heavenly (7 mars 2007)
- I Kill my Heart (29 avril 2009)
- February & Heavenly (29 février 2012)
- Tommy ♡ Ice Cream Heaven ♡ Forever (27 novembre 2013)

Mini Album
- Halloween Addiction (17 octobre 2012)

Compilation
- Gothic Melting Ice Cream's Darkness "Nightmare" (25 février 2009)

Singles
- Wait till I can dream (16 juillet 2003)
- Hey my friend (26 mai 2004)
- Ready? (20 juillet 2005)
- I'm Gonna Scream+ (7 juin 2006)
-Pray (5 juillet 2006)
- Lollipop Candy♥BAD♥girl (11 octobre 2006)
- I♥Xmas (6 décembre 2006)
- Heavy Starry Chain (7 février 2007)
- Papermoon (10 décembre 2008)
- Monochrome Rainbow (26 octobre 2011)

Singles Digital
- Unlimited Sky (15 novembre 2008)
- I'm Your Devil (22 septembre 2010)
- Ruby Eyes (2 octobre 2013)

Compilations/Autres
- Japan For Sale Volume 4 (5 octobre 2004)
- Love for Nana ~Only 1 Tribute~ (16 mars 2005)
- Jpop CD2 (1er novembre 2005)
- Gintama Original Soundtrack (27 septembre 2006)
- Gintama BEST (25 mars 2009)
- THE BEST OF SOUL EATER (22 avril 2009)
- GUNDAM 00 COMPLETE BEST (8 juillet 2009)
- GUNDAM SONGS 145 (24 février 2010)




# Quelques vidéos






Alan Rickman [Acteur, réalisateur, scénariste] [GON] - Dim 17 Jan 2016 - 1:47






Alan Rickman




Décidément, 2016 commence bien mal ... Alan Rickman est mort il y a quelques jours à l'âge de 69 ans suite à un cancer du pancréas :/

Je vous propose une nouvelle fiche recopiée sur wikipédia....






# Bloc Technique
Nom complet: Alan Sidney Patrick Rickman
Date de naissance : 21 février 1946
Lieu de naissance : Londres, Royaume-Uni
Décès : 14 janvier 2016 (à 69 ans)
Nationalité : Anglais
Profession : Acteur, réalisateur, scénariste
Films notables : Piège de cristal (1988), Robin des Bois, prince des voleurs (1991), Raison et Sentiments (1995)
Galaxy Quest (1999), Harry Potter (2001 - 2011), Love Actually (2003), Le Parfum (2006), Sweeney Todd (2007)








# Description

Alan Rickman, né le 21 février 1946 à Londres et mort le 14 janvier 2016 dans la même ville, est un acteur, réalisateur, scénariste et metteur en scène britannique.

Il est un comédien de renom dans les productions classiques et modernes ainsi qu'un ancien membre de la Royal Shakespeare Company.

Il rencontre le succès au cinéma dès Piège de cristal en 1988, mais sa notoriété mondiale est principalement due à son interprétation de l'énigmatique professeur Rogue dans la saga Harry Potter, de 2001 à 2011.

Il est également connu pour ses rôles de premier plan comme le shérif de Nottingham dans le film à succès de 1991, Robin des Bois, prince des voleurs, ainsi que le colonel Brandon dans Raison et Sentiments d'Ang Lee, sorti en 1995.

Plus récemment, il a été sollicité par Tim Burton pour jouer le juge Turpin dans Sweeney Todd et pour donner ses traits et sa voix au personnage de la chenille dans la nouvelle adaptation d'Alice au pays des merveilles.

Le quotidien britannique The Guardian a mentionné Alan Rickman comme étant l'un des meilleurs acteurs susceptibles de remporter un Oscar et à ne jamais avoir été nommé.

Du côté de la réalisation, il signe en 1997 le film L'Invitée de l'hiver et réitère en 2014 avec Les Jardins Du Roi.




# Biographie


Enfance



Alan Sidney Patrick Rickman est né le 21 février 1946 dans le quartier de Hammersmith à Londres d'une famille modeste, d'un père irlandais, Bernard Rickman et d'une mère galloise, Margaret Doreen Rose, née Bartlett.
Son père était ouvrier d'usine et sa mère, mère au foyer.
Il est le deuxième d'une famille de quatre enfants : David Rickman né en 1944, graphiste, Michael né en 1947, entraîneur de tennis et Sheila née en 1949.
Son père meurt d'un cancer des poumons alors qu'il n'a que huit ans.
Sa mère se remarie, mais divorce trois ans après. «Il n'y avait qu'un seul amour dans sa vie», a déclaré plus tard Alan Rickman. Elle meurt en 1997.

Il grandit dans le West End de la capitale britannique.
Alan fréquente l'école primaire Derwentwater, dans Acton, une école qui suit la méthode Montessori.
Son tout premier rôle fut à l'âge de 7 ans, où il joua le rôle principal de la pièce King Grizzli Bear, et dans lequel sa mère lui avait confectionné un morceau de tissu scotché sur son menton pour lui faire une barbe.

Lorsqu'il est enfant, il souffre de problèmes d'élocution : sa mâchoire inférieure est alors très étroite, rendant sa prononciation indistincte et étouffée.
Cette mâchoire inférieure lui donne par la suite une voix très reconnaissable.

Formation et début de carrière au théâtre



Malgré un réel intérêt pour l'art dramatique (il joue dans de nombreuses pièces dans le cadre de ses études secondaires), il reçoit d'abord une formation de graphiste à la Chelsea College of Art and Design où il rencontre sa future compagne,
Rima Horton, une politicienne britannique.
Il a créé plus tard, avec plusieurs de ses amis, une société de graphisme : Graphiti.
Il poursuit ensuite ses études à la Royal College of Art et dirige pendant trois ans une équipe de dessinateurs techniques.
Puis, suivant les conseils de ses professeurs, Rickman saute le pas à l'âge de 26 ans et obtient une bourse qui lui permet d'entrer à la Royal Academy of Dramatic Art.
Sorti diplômé, il fréquentera plusieurs troupes professionnelles et s'essayera à la comédie musicale en 1975 avec le Haymarket Theatre de Leicester.
En 1978, Rickman rejoint la troupe de la Royal Shakespeare Company.
Insatisfait, il la critiquera dans les années 1998, car, d'après lui, elle aurait négligé de jeunes talents.

Années 1980 : vers le succès au théâtre puis au cinéma


En 1985, Rickman se joint à nouveau à la Royal Shakespeare Company.
Dans l'adaptation théâtrale des Liaisons dangereuses, Rickman interprète l'infâme Vicomte de Valmont.
La pièce est acclamée à Londres puis s'exporte avec succès à Broadway, New York.

Il décroche son premier rôle au cinéma dans le film américain Piège de cristal, aux côtés de Bruce Willis.
Il y campe le rôle du bandit Hans Gruber, et sa prestation lui a permis de se glisser à la 46e place du classement des 100 plus grands méchants de tous les temps de l'American Film Institute.

Lors du tournage du film Piège de cristal, aucun cascadeur n'a accepté de remplacer Alan Rickman pour la dernière scène où on voit Hans Gruber chuter d'une tour.

En effet, la scène nécessitait de tomber d'une hauteur de 6 mètres et de dos, ce qui était dangereux, car les cascadeurs doivent voir où ils se réceptionnent lors d'une cascade.

Alan Rickman a accepté de réaliser cette scène, et le cascadeur en chef qui dirigeait la scène devait compter jusqu'à trois et lâcher le filin qui retenait l'acteur qui se réceptionnerait sur un tapis, 6 mètres plus bas.
Cependant, le réalisateur a demandé au cascadeur en chef de lâcher le filin à "deux" et non à "trois" pour créer un effet de surprise, ce qui a très bien fonctionné.
Dans le film, l'expression stupéfaite du personnage Hans Gruber lors de la chute est la vraie réaction d'Alan Rickman, qui ne s'attendait pas à un coup pareil.

Années 1990 : exploration de nombreux registres cinématographiques



Bien qu'il obtînt plusieurs seconds rôles après ce succès, sa carrière passa quelques années dans le calme jusqu'à ce que sa prestation du shérif de Nottingham dans Robin des Bois, prince des voleurs lui rapporte le BAFTA Award du meilleur acteur dans un rôle secondaire en 1991.
Il a refusé à deux reprises le rôle du Shérif de Notthingham dans Robin des Bois, prince des voleurs.
Il a cependant fini par accepter une fois assuré qu'il aurait carte blanche pour l'interprétation du personnage.

Grâce à ses succès cinématographiques, il est approché en 1995 pour participer à la distribution de Raison et Sentiments, un film réalisé par Ang Lee et directement inspiré du roman de Jane Austen.
La distribution de ce film mettait en vedette quelques-uns des plus grands acteurs britanniques comme Hugh Grant, Emma Thompson et Kate Winslet.
Son interprétation du colonel Brandon lui permit d'éviter d'être strictement catalogué dans les rôles sombres, et il put ainsi explorer plusieurs autres rôles dont celui d'un policier dans le film Judas Kiss, d'un acteur de série Z dans Galaxy Quest, d'un mari à tendance infidèle dans Love Actually et même celui d'un coiffeur dans Coup de peigne.

Il a pris des cours de violoncelle pour les besoins de Truly Madly Deeply.
Dans les scènes où l'on voit son personnage jouer, la main qui tient l'archet est la sienne, l'autre étant celle d'un vrai violoncelliste, qui se tenait derrière lui.

Richard Curtis voulait qu'Alan Rickman tienne le rôle de Charles dans Quatre mariages et un enterrement.
Le rôle revint finalement à Hugh Grant.
Il s'est essayé à la réalisation en 1997 avec L'Invitée de l'hiver, adaptation de la pièce de théâtre du même nom, qu'il avait déjà mise en scène en 1995.
Il est aussi le "Maître de cérémonie" de Tubular Bells II publié en 1992.
Il égraine la liste des instruments sur le morceau principal "The bell".

Années 2000 : accès à une renommée internationale



Rogue, dans la saga Harry Potter
La popularité d'Alan Rickman s'accroît encore davantage à partir de 2001, grâce à son rôle de Severus Rogue, professeur de potions dans la saga Harry Potter.
Un personnage sarcastique, froid et ambigu qui, au fil de l'histoire, prend de plus en plus d'importance.
C'est un personnage phare et finalement apprécié des fans de la saga.
Il s'est vu proposer le rôle de Severus Rogue dans l'adaptation de Harry Potter à l'école des sorciers après que Tim Roth a décliné l'offre pour jouer dans La Planète des singes.
Cependant, Alan Rickman était le premier choix de J. K. Rowling, l'auteure des romans.
Il raccroche son costume en avril 2010, après près de dix ans de tournage.

Poursuite de sa carrière au théâtre et au cinéma
Malgré son succès au cinéma, Alan Rickman ne néglige pas pour autant le théâtre et obtient un fort succès en 2005 et 2006 pour la direction de la pièce My name is Rachel Corrie et devient, en 2003, le vice-président de la Royal Academy of Dramatic Art.

Il prête sa voix à Marvin, le robot dépressif, dans le film sorti en 2005 H2G2 : Le Guide du voyageur galactique.

En 2007, il incarne le juge Turpin dans Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street de Tim Burton, aux côtés de Johnny Depp et Helena Bonham Carter, puis se joint de nouveau à Burton pour Alice au pays des merveilles, en 2009, tout en continuant d'interpréter son rôle de Severus Rogue dans la saga Harry Potter auquel il est attaché et dont le tournage s'est achevé pour lui en avril 2010.

Il joue ensuite dans Snow Cake aux côtés de Sigourney Weaver en mère autiste, en 2006. Angela Pell, la scénariste de Snow Cake, a écrit le rôle d'Alex Hughes en ayant à l'esprit Alan Rickman.
D'ailleurs, sur le script d'origine, le personnage s'appelait Alan.
Il fut renommé Alex à la demande de Rickman.

Années 2010 : de retour sur les planches et à la réalisation



Le succès se renforce lors de sa nouvelle pièce, John Gabriel Borkman, où il joue le personnage éponyme, en représentation entre octobre et novembre 2010, à Dublin, en Irlande, aux côtés de Fiona Shaw et Lindsay Duncan.
La pièce de théâtre est ensuite jouée à la Brooklyn Academy of Music entre janvier et février 2011.

De novembre 2011 au 1er avril 2012, il retourne à Broadway, au John Golden Theatre, pour la première fois depuis Private Lives pour Seminar, une pièce mise en scène par Sam Gold et tirée du roman de Theresa Rebeck, avec de jeunes comédiens tels qu'Hamish Linklater, Jerry O'Connell, Lily Rabe et Hettienne Park.

En 2013, il retrouve Colin Firth dans le film Gambit : Arnaque à l'anglaise où il tient le rôle d'un riche collectionneur.

En 2014, lors du Festival International du Film de Toronto, il présente le deuxième film qu'il a réalisé, Les Jardins Du Roi, avec Kate Winslet et Matthias Schoenaerts à l'affiche.
C'est la première fois qu'il retrouve Kate Winslet au cinéma, après avoir joué avec elle dans Raisons Et Sentiments.

Vie privée



Alan Rickman s'est marié en 2012, à New York, avec sa compagne depuis plus de quarante-cinq ans, Rima Horton, une femme politique et professeur d'économie avec qui il était depuis l'âge de 19 ans. Ils n'ont pas eu d'enfant.

Mort



Alan Rickman meurt à Londres le 14 janvier 2016, entouré de sa famille et de ses proches, des suites d'un cancer du pancréas, à l'âge de 69 ans.
En 2015 l'acteur avait eu un AVC qui l'a conduit à réaliser des examens médicaux.
C'est fin décembre que le cancer du pancréas a été diagnostiqué.





# Carrière théâtrale


Au théâtre, vous pouvez vous montrer tel que vous êtes réellement, ou bien vous dissimuler. Vous pouvez révéler des choses ou bien les taire. En conséquence, il arrive que chaque identité parmi le public découvre une vérité sur elle-même, ou ne la comprenne pas. Je pense que le rôle du comédien est de faire en sorte que le spectateur ne quitte pas le théâtre en pensant simplement : « C'était bien... où est la voiture ? » »
— Alan Rickman, 1992



Comédien



  • 1957 - Coriolan de Shakespeare : Volumnia

  • 1962 - Sergeant Musgrave’s Dance de John Arden Annie the barmaid

  • 1963
    • Le cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht : Grusha

    • The Knight of the Burning Pestle de Francis Beaumont : Humphrey

    • Ali Baba & The 7 Dwarves : Sixth Wife of Ali Baba


  • 1964
    • Cloud Over the Morning de T.B. Morris : Grikos

    • The Alchemist de Ben Jonson : Sir Epicure Mammon

    • Portrait Of Scythop


  • 1965 - Night Must Fall de Emlyn Williams : Danny

  • 1971 - BackBone de Michael Rosen : Malcolm

  • 1973
    • Oncle Vania d'Anton Tchekhov : Vanya

    • Ghosts d'Henrik Ibsen : Pastor Manders

    • Lower Depths de Maxim Gorky : Krivoy Zob


  • 1974
    • Little Mary Sunshine de Rick Besoyan : Capt Warrington

    • Man and Superman de George Bernard Shaw : Roebuck Ramsden

    • Mesure pour mesure de Shakespeare : Angelo

    • Babes in the Woods de Henry James Byron : Chorus

    • Lock Up Your Daughters de Bernard Miles : Dabbl


  • 1975
    • There’s a girl in my Soup de Terence Frisby : Andrew Hunter

    • Saint Joan de George Bernard Shaw : The Inquisitor and The Constable of France

    • Romeo and Juliet de Shakespeare : Paris

    • Guys and Dolls : Un pickpocket and Liverlips Louie

    • Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat : Asher


  • 1976
    • The Antique Baby de Jennifer Phillips

    • Nijinsky : Vaslav Nijinski

    • The Carnation Gang de Stephen Poliakoff : Daniel

    • When We dead Awaken de Henrik Ibsen : Rubek

    • As You Like It de Shakespeare : Jaques

    • Gunslinger de Richard Chane : Little Thunder, a Rancher and Chief Black Moon

    • Sherlock Holmes : Sherlock Holmes

    • Dick Whittington : King Rat

    • Measure for Measure de Shakespeare : Friar Peter

    • The Devil is an Ass de Benjamin Jonson : Wittipol


  • 1977
    • Hamlet de Shakespeare : Laertes

    • Ubu Rex de Alfred Jarry : Ma Ubu

    • Man is Man de Bertolt Brecht : Uriah Shelly


  • 1978
    • The Tempest de Shakespeare : Ferdinand

    • Captain Swing de Peter Whelan : arquarson

    • Antony and Cleopatra de Shakespeare : Thidias/Alexas


  • 1979
    • Love’s Labour’s Lost de Shakespeare : Boyet

    • Antonio : Antonio

    • Fears and Miseries of the Third Reich de Bertolt : Brecht Le Juge (et six autres rôles)


  • 1980
    • Commitments de Dusty Hughes : Hugh

    • The Summer Party : Nigel

    • The Devil Himself


  • 1981
    • Philadelphia Story de Philip Barry : Mike Connor

    • The Brothers Karamazov de Richard Crane : Ivan

    • The Seagull d'Anton Tchekhov : Trigorin


  • 1983 - The Grass Widow : Dennis

  • 1984 - The Lucky Chance de Aphra Behn : Gayman

  • 1985
    • Troïlus et Cressida de Shakespeare : Achilles

    • Gone to Heaven (Back Soon) de Geraldine Griffiths and Peta Masters

    • As You Like It de Shakespeare : Jaques


  • 1985-1987 - Les Liaisons dangereuses de Christopher Hampton, d'après le roman épistolaire de Laclos : Le Vicomte de Valmont

  • 1986 - Mephisto de Ariane Mnouchkine : Hendrik Hofgen

  • 1988 - The Peace of Brest-Litovsk de Mikhail Shatrov

  • 1991 - Tango at the end of the winter de Kunio Shimizu : Kiyomura Sei  

  • 1992 - Hamlet de Shakespeare : Hamlet

  • 1998 - Antoine et Cléopâtre de Shakespeare : Marc Antoine

  • 2001-2002 - Private Lives de Noël Coward : Elyot Chase

  • 2010-2011 - John Gabriel Borkman de Henrik Ibsen : John Gabriel

  • 2011-2012 - Seminar de Theresa Rebeck : Leonard



Metteur en scène

  • 1980 - Desperately Yours de Ruby Wax

  • 1983 - Other Worlds de Robert Holman

  • 1986 - Live Wax de Ruby Wax

  • 1992 - Wax Acts de Ruby Wax

  • 1995 - The Winter Guest de Sharman Macdonald

  • 2005 - My name is Rachel Corrie de Rachel Corrie  

  • 2010 - Creditors de August Strindberg






# Filmographie



Longs Métrages



  • 1988 : Piège de cristal (Die Hard) de John McTiernan : Hans Gruber

  • 1989 : Calendrier meurtrier (January Man ) de Pat O'Connor : Ed

  • 1990 : Mr Quigley l'Australien (Quigley Down Under) de Simon Wincer : Elliott Marston

  • 1991 : Closet Land de Radha Bharadwaj : l'interrogateur

  • 1991 : Truly Madly Deeply d'Anthony Minghella : Jamie

  • 1991 : L'Amour tabou (Close my eyes) de Stephen Poliakoff : Sinclair

  • 1991 : Robin des Bois, prince des voleurs (Robin Hood: Prince of Thieves) de Kevin Reynolds : le shérif de Nottingham

  • 1992 : Bob Roberts de Tim Robbins : Lukas Hart III

  • 1994 : Mesmer de Roger Spottiswoode : Franz-Anton Mesmer

  • 1995 : An Awfully Big Adventure de Mike Newell : P.L. O'Hara

  • 1995 : Raison et Sentiments (Sense and Sensibility) de Ang Lee : Colonel Brandon

  • 1996 : Michael Collins de Neil Jordan : Éamon de Valera

  • 1997 : The Winter Guest d'Alan Rickman : un homme dans la rue (caméo)

  • 1998 : Judas Kiss de Sebastian Gutierrez : l'inspecteur David Friedman

  • 1998 : Dark Harbor d'Adam Coleman Howard : David Weinberg

  • 1999 : Dogma de Kevin Smith : Metatron

  • 1999 : Galaxy Quest de Dean Parisot : Alexander Dane / Pr Lazarus

  • 2000 : Gloups ! je suis un poisson (Hjaelp, jeg er en fisk) de Stefan Fjeldmark, Michael Hegner : Joe (voix)

  • 2001 : Coup de peigne (Blow Dry) de Paddy Breathnach : Phil Allen

  • 2001 : The Search for John Gissing de Mike Binder : John Gissing

  • 2001 : Harry Potter à l'école des sorciers (Harry Potter and the Philosopher's Stone) de Chris Columbus : Severus Rogue

  • 2002 : Harry Potter et la Chambre des secrets (Harry Potter and the Chamber of Secrets) de Chris Columbus : Severus Rogue

  • 2003 : Love Actually de Richard Curtis : Harry

  • 2004 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (Harry Potter and the Prisoner of Azkaban) d'Alfonso Cuarón : Severus Rogue

  • 2005 : Harry Potter et la Coupe de feu (Harry Potter and the Goblet of Fire) de Mike Newell : Severus Rogue

  • 2005 : H2G2 : le Guide du voyageur galactique (The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy) de Garth Jennings : Marvin (voix)

  • 2006 : Snow Cake de Marc Evans : Alex Hugues

  • 2006 : Le Parfum (Das Parfum : Die Geschichte eines Mörders) de Tom Tykwer : Antoine Richis

  • 2007 : Nobel Son de Randall Miller : Eli Michaelson

  • 2007 : Harry Potter et l'Ordre du phénix (Harry Potter and the Order of the Phoenix) de David Yates : Severus Rogue

  • 2007 : Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street) de Tim Burton : le juge Turpin

  • 2008 : Bottle Shock de Randall Miller : Steven Spurrier

  • 2009 : Harry Potter et le Prince de sang-mêlé (Harry Potter and the Half-Blood Prince) de David Yates : Severus Rogue

  • 2010 : Alice au pays des merveilles (Alice in Wonderland) de Tim Burton : Absolem la chenille (voix)

  • 2010 : Harry Potter et les Reliques de la Mort: 1re partie (Harry Potter and the Deathly Hallows) de David Yates : Severus Rogue

  • 2011 : Harry Potter et les Reliques de la Mort: 2e partie (Harry Potter and the Deathly Hallows) de David Yates : Severus Rogue

  • 2013 : Gambit : Arnaque à l'anglaise (Gambit) de Michael Hoffman : Lord Lionel Shabandar

  • 2013 : Le Majordome (The Butler) de Lee Daniels : Ronald Reagan

  • 2013 : CBGB de Randall Miller : Hilly Kristal

  • 2014 : Une promesse de Patrice Leconte : Karl Hoffmeister

  • 2014 : Les Jardins Du Roi (A Little Chaos) d'Alan Rickman : Louis XIV

  • 2015 : Eye in the Sky de Gavin Hood : lieutenant General Frank Benson

  • 2016 : Alice de l'autre côté du miroir (Alice Trough the Looking Glass) de James Bobin : Absolem la chenille (voix)



Courts métrages



  • 2000 : Play d'Anthony Minghella (court métrage) : M

  • 2011 : The Boy in the Bubble de Kealan O'Rourke (court métrage) : Narrateur

  • 2012 : Dust de Ben Ockrent et Jake Russell (court métrage) : Todd



Télévision



  • 1978 : Romeo and Juliet d'Alvin Rakoff (téléfilm) : Tybalt

  • 1980 : Thérèse Raquin de Simon Langton (mini-série) : Vidal

  • 1980 : Shelley d'Anthony Parker (série) : Clive (épisode 2x03 - Nowt So Queer)

  • 1982 : Smiley's People (en) de Simon Langton (mini-série) : M. Brownlow (épisode 1x02)

  • 1982 : The Barchester Chronicles (en) de David Giles (mini-série) : le révérend Obadiah Slope (parties 3 à 7)

  • 1982 : Busted de Stephen Davis (téléfilm) : Simon Jacks

  • 1984 : Summer Season de Sarah Pia Anderson (en) (série) : le Chaplain Croop (épisode 1x08 - Pity in History)

  • 1985 : Girls on Top de Simon Langton (série) : Dimitri (épisode 1x01 - Cancel Toast) et voix de RADA (épisode 1x04 - Four-Play)

  • 1989 : Screenplay (en) de Peter Barnes (en) (série) : Israël Yates (épisode 4x08 - Spirit of Man)

  • 1989 : Revolutionary Witness de Jonathan Dent : Jacques Roux (The Preacher)

  • 1989 : Theatre Night de Barry Davis : Colin (épisode 4x06 - Benefactors)

  • 1993 : Fallen Angels d'Alfonso Cuarón (série) : Dwight Billings (épisode 1x05 - Murder Obliquely)

  • 1996 : Raspoutine (Rasputin: Dark Servant of Destiny) d'Uli Edel (téléfilm) : Grigori Raspoutine

  • 2000 : Victoria Woods with all the Trimming de John Birkin : Georges Fallon

  • 2001 : We Know Where You Live de Declan Lowney : Yorkshireman

  • 2004 : La Création de Dieu (Something the Lord Made) de Joseph Sargent : Alfred Blalock

  • 2010 : The Song of Lunch de Niall MacCormick : Lui



Réalisateur



  • 1997 : L'Invitée de l'hiver (The Winter Guest)

  • 2014 : Les Jardins du roi (A Little Chaos)



Scénariste



  • 1997 : L'Invitée de l'hiver (The Winter Guest) de Alan Rickman




Clip Musicaux



  • 2000 : In Demand de Texas

  • 2015 : Start a Family de Texas









# Distinctions


Récompenses



  • Festival international du film de Seattle du meilleur acteur pour Truly Madly Deeply (1991) et Close My Eyes (1991).

  • Evening Standard British Film Awards du meilleur acteur pour Truly Madly Deeply (1991), Close My Eyes (1991) et Robin des Bois, prince des voleurs (1991).

  • London Film Critics Circle Awards de l'acteur britannique de l'année pour Truly Madly Deeply (1991), Close My Eyes (1991), Mr Quigley l'Australien et Robin des Bois, prince des voleurs (1991).

  • 45e cérémonie des British Academy Film Awards 1992 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Robin des Bois, prince des voleurs (1991).

  • Festival international du film de Montréal du meilleur acteur pour Mesmer (1994).

  • 54e cérémonie des Golden Globes 1997 : Meilleur acteur dans un téléfilm pour Raspoutine (1996).

  • Primetime Emmy Award 1997 : Meilleur acteur dans téléfilm pour Raspoutine (1996).

  • 3e cérémonie des Screen Actors Guild Awards 1997 : Meilleur acteur dans un téléfilm pour Raspoutine (1996).

  • 1re cérémonie des Satellite Awards 1997 : Meilleur acteur dans un téléfilm pour Raspoutine (1996).

  • Festival international du film de Chicago 1997 : Lauréat du Prix Hugo d'or du meilleur film pour L'Invitée de l'hiver (1997).

  • Festival International du Film Indépendant de Bruxelles 1997 : Lauréat du Prix du jury pour L'Invitée de l'hiver (1997).

  • Mostra de Venise 1997 : Lauréat du Prix OCIC et 'CinemAvvenire' Award pour L'Invitée de l'hiver (1997).

  • Variety Club Award du meilleur acteur dans une pièce de théâtre pour Private Lives (2001-2002).

  • Theatregoer's Choice Award du meilleur acteur dans une pièce de théâtre pour Private Lives (2001-2002).

  • Festival international du film de Seattle du meilleur acteur dans une comédie dramatique pour Bottle Shock (2008).




Nominations



  • 41e cérémonie des Tony Awards 1987 : Meilleur acteur dans une pièce pour Les Liaisons dangereuses (1985-1987).

  • Drama Desk Awards du meilleur acteur dans une pièce pour Les Liaisons dangereuses (1985-1987).

  • Time Out du meilleur acteur dans une pièce pour Tango at the end of Winter (1991).

  • 18e cérémonie des Saturn Awards 1992 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Robin des Bois, prince des voleurs (1991)).

  • 4e cérémonie des Chicago Film Critics Association Awards 1992 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Robin des Bois, prince des voleurs (1991)).

  • MTV Movie Awards du meilleur méchant pour Robin des Bois, prince des voleurs (1991)).

  • 45e cérémonie des British Academy Film Awards 1992 : Meilleur acteur pour Truly, madly, deeply (1991).

  • 49e cérémonie des British Academy Film Awards 1996 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Raison et sentiments (1995).

  • 2e cérémonie des Chlotrudis Awards 1996 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Raison et sentiments (1995).

  • 50e cérémonie des British Academy Film Awards 1997 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Michael Collins (1996).

  • Lions tchèques du meilleur film étranger pour L'Invitée de l'hiver (1997).

  • 4e cérémonie des Chlotrudis Awards 1998 : Meilleur réalisateur pour L'Invitée de l'hiver (1997).

  • 4e cérémonie des Satellite Awards 2000 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Dogma (1998).

  • Prix Hugo de la meilleure performance dramatique pour Galaxy Quest (1998).

  • 26e cérémonie des Saturn Awards 2000 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Galaxy Quest (1998).

  • Evening Standard Awards du meilleur acteur dans une pièce de théâtre pour Private Lives (2001-2002).

  • Laurence Olivier Awards du meilleur acteur dans une pièce de théâtre pour Private Lives (2001-2002).

  • 56e cérémonie des Tony Awards 2002 : Meilleur acteur dans une pièce pour Private Lives (2001-2002).

  • Primetime Emmy Awards 2004 : Meilleur acteur dans un téléfilm pour La Création de Dieu (2004).

  • 9e cérémonie des Satellite Awards 2005 : Meilleur acteur dans un téléfilm pour La Création de Dieu (2004).

  • Phoenix Film Critics Society Awards 2004 : meilleure distribution dans un drame romantique pour Love Actually (2003) et dans un drame d’action pour Harry Potter et la chambre des secrets (2004).

  • Festival international du film de Seattle du meilleur acteur pour Snow Cake (2004).

  • 34e cérémonie des Saturn Awards 2008 : Meilleur acteur dans un second rôle dans un drame d'horreur pour Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007).

  • 13e cérémonie des Critics' Choice Movie Awards 2008 : Meilleure distribution dans un drame d'horreur pour Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007).

  • 38e cérémonie des Saturn Awards 2012 : Meilleur acteur dans un second rôle dans un film d'aventure pour Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2 (2011).








Wes Craven [Réalisateur, scénariste, producteur, acteur et monteur] - Lun 31 Aoû 2015 - 23:34






Wes Craven




Wes Craven, celui qui a fait quasiment tous les films d'horreur que j'ai vu en étant jeune, vient de nous quitter...

Je m'en vais donc recopier la fiche Wikipédia ... Histoire de se remémorer son histoire !









# Bloc Technique
Nom de naissance : Wesley Earl Craven
Naissance : 2 août 1939, Cleveland, Ohio, États-Unis
Nationalité : Américaine
Décès : 30 août 2015 (à 76 ans)
Profession : Réalisateur, scénariste, producteur, acteur et monteur
Films notables :
- La Dernière Maison sur la gauche (1972)
- La colline a des yeux (1977)
- Les Griffes de la nuit (1984)
- Freddy sort de la nuit (1994)
- Scream (1996-2011)

Site internet : http://www.wescraven.com






# Biographie


Formation



Wesley Craven est né le 2 août 1939 à Cleveland dans l'Ohio. Après des études de lettres et de psychologie à Baltimore, Wes Craven officie quelques années comme professeur de sciences humaines et de dramaturgie. À la fin des années 1960, il part pour New York, où il obtient un poste dans une maison de production. D'abord chargé de superviser le département des documentaires, il devient vite assistant de production tout en se perfectionnant au montage. Il a une sœur prénommée Carole et un frère Paul Jr.

Les premières mises en scène



En 1972, le cinéaste écrit et réalise La Dernière maison sur la gauche, un film d'horreur d'une extrême violence qui préfigure déjà l'intérêt du cinéaste pour le morbide. Ce premier essai, très remarqué, lui permet de mettre en scène, cinq ans plus tard, un classique du genre : La colline a des yeux, un long métrage s'inspirant de documentaires sur la guerre du Vietnam. Adapté de l'histoire vraie d'une famille écossaise anthropophage qui tendait des embuscades aux voyageurs de la région, le film remporte de nombreuses récompenses à travers le monde.

Les premiers succès mondiaux



En 1980, avec La Ferme de la terreur, il offre un de ses premiers rôles à Sharon Stone, mais il lui faut attendre 1984 et les premières aventures de Freddy dans Les Griffes de la nuit, dans lequel Johnny Depp effectue ses débuts à l'écran, pour accéder enfin à la consécration. Dès lors intronisé maître de l'horreur, Wes Craven poursuit dans cette veine avec Shocker en 1989, et Le Sous-sol de la peur en 1991, mais c'est toujours avec Freddy, l'homme au visage brûlé, pull rayé et griffes d'acier, qu'il rencontre le succès. En témoigne la sortie du septième volet de la saga, Freddy sort de la nuit, en 1994.

Second souffle du slasher movie



Après Un vampire à Brooklyn, sorti en 1995, avec Eddie Murphy, Wes Craven donne un second souffle au slasher movie, et par la même occasion à sa carrière, avec Scream, Grand Prix au Festival Fantastique de Gérardmer en 1996. Dans la foulée, il réalise Scream 2 et peut, grâce aux retombées financières des deux films, mettre en scène un projet plus personnel, La Musique de mon cœur, un drame interprété par Meryl Streep. S'ensuivra le triomphe au box-office de Scream 3, dernier volet des aventures du serial killer masqué (jusqu'à ce qu'une suite, Scream 4 soit décidée en 2009, et produite en 2010).

Les derniers films



Croulant sous les propositions de grands studios, Wes Craven prend son temps pour finalement tourner en 2004 le film de loups-garous Cursed, maintes et maintes fois remonté. Pour se remettre de ce fiasco, le cinéaste tente une incursion dans le domaine du thriller en confinant Rachel McAdams et Cillian Murphy dans le Boeing 767 de Red Eye : Sous haute pression (Red Eye) en 2005. Le film est un succès immédiat.
En 2010, il reprend la réalisation de Scream 4, sorti en France le 13 avril 2011.

Décès



Wes Craven meurt le 30 août 2015 suite à un cancer du cerveau à son domicile de Los Angeles.





# Filmographie


Réalisateur



Long métrage
1972 : La Dernière Maison sur la gauche (The Last House on the Left)
1977 : La Colline a des Yeux (The Hills Have Eyes)
1978 : The Evolution of Snuff (documentaire)
1981 : La Ferme de la Terreur (Deadly Blessing)
1982 : La Créature du Marais (Swamp Thing)
1984 : Les Griffes de la Nuit (A Nightmare on Elm Street)
1985 : La Colline a des Yeux 2 (The Hills Have Eyes Part II)
1986 : L'Amie Mortelle (Deadly Friend)
1988 : L'Emprise des Ténèbres (The Serpent and the Rainbow)
1989 : Shocker
1991 : Le Sous-Sol de la Peur (The People Under the Stairs)
1994 : Freddy sort de la Nuit (New Nightmare)
1995 : Un Vampire à Brooklyn (Vampire in Brooklyn)
1996 : Scream
1997 : Scream 2
1999 : La Musique de mon Cœur (Music of the Heart)
2000 : Scream 3
2005 : Cursed
2005 : Red Eye : Sous Haute Pression (Red Eye)
2010 : My Soul to Take
2011 : Scream 4

Court métrage
2006 : Paris, je t'aime - segment Père-Lachaise

Téléfilm
1978 : L'Été de la peur (Stranger in Our House)
1984 : Invitation pour l'enfer (Invitation to Hell)
1985 : Terreur froide (Chiller)
1986 : Casebusters
1990 : Night Visions

Acteur



Wes Craven réalise fréquemment des caméos dans ses films :
1973 : It Happened in Hollywood : King's Litter Bearer
1975 : Fireworks Woman : Sinister Man
1976 : Sweet Cakes : The Photographer
1989 : Shocker : Man Neighbor
1993 : Petits cauchemars avant la nuit (Body Bags) (TV) : Pasty Faced Man
1994 : Freddy sort de la nuit : lui-même
1995 : Terreur (The Fear) : Dr. Arnold
1996 : Shadow Zone: The Undead Express (TV) : Counsellor
1996 : Scream : Fred the Janitor
1997 : Scream 2 : Doctor
1998 : Welcome to Hollywood d'Adam Rifkin et Tony Markes : Lui-même
2000 : Scream 3 : Le visiteur de studios tour avec le caméscope derrière Jay et Silent Bob, qui se retourne et regarde dans la même direction qu'eux
2001 : Jay et Bob contre-attaquent de Kevin Smith : lui-même
2005 : Red Eye : Sous haute pression (Red Eye) : Airline Passenger
2006 : Paris, je t'aime : segment 8e arrondissement (Quartier de la Madeleine): le mort
2008 : Chronique des morts-vivants : un officier
2013 : Castle - Saison 5 : lui-même

Producteur



1971 : L'Amour à deux (Together)
1981 : Kent State (TV)
1987 : Les Griffes du cauchemar (A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors)
1989 : Shocker
1990 : Night Visions (TV)
1991 : Le Sous-sol de la peur (The People Under the Stairs)
1993 : Laurel Canyon (TV)
1994 : Freddy sort de la nuit (New Nightmare)
1995 : Peur panique (The Outpost) (également connu sous le titre Le Voleur d'âmes)
1997 : Wishmaster
1998 : Hollyweird (TV)
1998 : Carnival of Souls
1998 : Acrophobie (Don't Look Down) (TV)
2000 : Dracula 2001 (Dracula 2000)
2002 : They Shoot Divas, Don't They? (TV)
2005 : Feast
2006 : La colline a des yeux (The Hills Have Eyes)
2006 : The Breed
2007 : La colline a des yeux 2 (The Hills Have Eyes II)
2009 : La Dernière Maison sur la gauche
2015 - présent : Scream (TV)

Scénariste



1971 : L'Amour à deux (Together)
1972 : La Dernière Maison sur la gauche (The Last House on the Left)
1977 : La colline a des yeux (The Hills Have Eyes)
1978 : The Evolution of Snuff
1981 : La Ferme de la terreur (Deadly Blessing)
1982 : La Créature du marais (Swamp Thing)
1984 : Les Griffes de la nuit (A Nightmare on Elm Street)
1985 : La colline a des yeux 2 (The Hills Have Eyes Part II)
1987 : Les Griffes du cauchemar (A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors)
1989 : Shocker
1990 : Night Visions (TV)
1991 : Le Sous-sol de la peur (The People Under the Stairs)
1995 : Freddy sort de la nuit (A new Nightmare)
2006 : Paris, je t'aime : (segment "20e arrondissement (Père-Lachaise) ")
2006 : Pulse
2010 : My Soul to Take
2011 : Scream 4






Classement des 10 personnalités/personnages masculins avec qui les japonais auraient aimé passer Noël en 2015 [GON] - Dim 29 Mar 2015 - 22:33


 






 
Voici un classement réalisé par le site jig et relayé par le site crunchyroll.


1 833 personnes ont répondu à la question  « Avec qui aimeriez-vous passer Noël ? »
 
1. Yasutomo Arakita (Yowamushi Pedal)
2. Tatsuhisa Suzuki (doubleur/chanteur)
3. Syo Kurusu (Uta no Prince-sama)
4. Makoto Tachibana (Free!)
5. Ai Mikaze (Uta no Prince-sama)
6. Kei Tsukishima (Haikyû!!)
7. Yûki Kaji (doubleur)
8. Hiro Shimono (doubleur)
9. Levi (L'Attaque des Titans)
10. Aoi Shôta (doubleur et chanteur)






Classement des 10 personnalités/personnages féminins avec qui les japonais auraient aimé passé Noël - Dim 29 Mar 2015 - 22:33





Classement des 10 personnalités/personnages féminins avec qui les japonais auraient aimé passé Noël





Voici un classement réalisé par le site jig et relayé par le site crunchyroll .
1 833 personnes ont répondu à la question  « Avec qui aimeriez-vous passer Noël ? »



1. Rin Hoshizora (Love Live!)
2. Kotori Minami (Love Live!)
3. Asuna Yûki (Sword Art Online)
4. Maki Nishikino (Love Live!)
5. Honoka Kôsaka (Love Live!)
6. Hanayo Koizumi (Love Live!)
7. Miku Hatsune (vocaloid)
8. Nico Yazawa (Love Live!)
9. Nozomi Tôjô (Love Live!)
10. Azusa Nakano (K-on!)







Revenir en haut